VIDEO. 6 Nations - Autopsie des mêlées du match Ecosse - XV de France
Ecosse - XV de France : analyse de la mêlée.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
6 Nations : Notre consultant en mêlée, Nicolas Crubilé, analyse en vidéo la performance du XV de France dans ce secteur face à l'Ecosse.
S'il y a bien un sujet qui prête à discussion au moment de commenter le match du XV de France face à l'Ecosse (défaite 28-19), c'est bien celui de la mêlée. Si le célèbre adage "No Scrum, No Win" s'est semble-t-il vérifié, pourquoi le pack tricolore a-t-il été mis autant en difficulté ? Réelle supériorité de la première ligne des Scots ? Arbitrage sévère ? Nous avons demandé à notre consultant Nicolas Crubilé (Ovalie Performance), d’analyser cinq mêlées du match. Images à l’appui, il décrypte les spécificités de ce secteur.

Sur ce match, les deux équipes ont joué 20 mêlées (13 + 7 refaites). Résultat ? Quatre pénalités + deux bras cassés contre le France alors que l’Ecosse n’a été sanctionnée que d’une pénalité et d'un bras cassé. Si on regarde les statistiques sèches, le constat est clair. Pourtant, en analysant un peu plus en détail, ce match me laisse une sensation de frustration. Comme si la lutte dans ce secteur n’avait jamais vraiment commencé. Pire, comme si la France n’avait pas pu tout à fait se battre avec ses armes... Et tout a commencé sur la 1ère mêlée.

La 1ère mêlée

Deux observations avant que cette 1ère mêlée (19’20) ne commence :

- Le placement des deux gauchers : leur épaule droite est cachée sous celle du talonneur, ce qui induit déjà un léger placement en travers. D’habitude, au niveau international, les arbitres sont très sensibilisés sur ça. Pourtant sur ce match, Glen Jackson n’a pas semblé y accorder une grande importance.
- L’excellent placement du droitier écossais (sosie officiel de Didier Bés) Willem Nel : qui, au commandement « Crouch » (= flexion), s’allonge parfaitement. A noter que comparé à d’autres piliers droits, il ne s’appuie pas avec son bras droit sur sa jambe droite (béquille), ce qui va lui permettre de déjà gainer le haut de son corps. Il est parfaitement en équilibre et va placer tout sons poids sous l’avant de ses pieds. Gray (4) et Barclay (6) sont entièrement au service de leur droitier et de leur talonneur en ne leur imposant aucune pression inutile : le bloc est très stable. C’est la 1ère mêlée, mais on est quand même à la 20ème minute. Tout cela est bien réalisé et il faut le souligner.

À « Bind » (= lier) : le 2 et le 3 écossais vont venir imposer une première pression avec le haut de leurs têtes sur les épaules droites de leur vis-à-vis. C'est rarement pénalisé par les arbitres même si le "pré-engagement" n'est pas autorisé.

À « Set » (= jeu) : dès l’impact, Nel va légèrement ouvrir l’axe gauche français et obliger Guirado à reprendre sa liaison sur Poirot. On a une stabilisation d’une seconde puis la mêlée s’écroule simultanément des 2 côtés. Mêlée logiquement à refaire. Il semblerait que les liaisons (souvent courtes) de Slimani soient particulièrement ciblées et sur celles-ci c’est le cas. Pourtant il ne me semble pas que celles de Nel soient bien meilleures.

Deuxième mêlée (20’) :

L’impact n’est pas filmé mais la vue aérienne de la 20’16 nous permet de voir que la reprise d’appui écossaise se fait en avançant, ce sont eux qui dominent donc cette phase et pourtant la mêlée va s’écrouler.

Le placement du gaucher écossais Dickinson me pose quand même un problème car c’est exactement ce sur quoi était pénalisé Thomas Domingo au niveau international il y a quelques saisons. Cette position tendancieuse (MAIS pas totalement en travers) est gênante pour la stabilité des mêlées. Je n’ai pas l’impression que Slimani exerce une grande pression sur l’Écossais dans ce cas-là. Et pourtant, malgré le fait qu’il avance, il passe quand même par le sol.

Une pénalité sur cette mêlée, dans cette zone, à ce moment du match et avec les images dont on dispose me semble sévère. De plus, le reste de la rencontre laisse à penser que M. Jackson s’est forgé son opinion sur cette première mêlée et restera sur le parti pris que l’Ecosse domine la mêlée française de manière régulière. Durant tout le match, on le verra dans les autres clips, le doute n’a que rarement été à l’avantage de la France dans ce secteur.

La liaison de Willem Nel

44’33 : la liaison courte de Nel sur le haut de l’épaule gauche de Poirot est pénalisable. Le ralenti de la 44’57 est encore plus flagrant : Poirot s’est parfaitement allongé pour transmettre la force de son bloc, il fournit son effort, le droitier subit et perd son appui gauche, et c’est à ce moment-là qu’il vient exercer une grosse pression sur l’épaule gauche de son vis-à-vis avec son bras droit. Le Français va ETRE OBLIGÉ de passer par le sol.

Cette attitude est clairement sanctionnable... Pourtant la mêlée sera refaite. M. Jackson n’observe que l’axe droit français, et l’arbitre de touche ne signale rien. PLUS QUE DOMMAGE...

La cohérence

Là encore, on a l’impression de deux poids deux mesures :

Sur la première mêlée (45’15) : dès l’impact, le gaucher écossais pose sa main au sol pour se reprendre : ce qui est déjà limite. Pourtant, c’est l’axe gauche français qui va être jugé et sanctionné d’une pénalité. Les images ne nous permettent pas d’analyser cette sanction, mais sur le clip précédent, Nel avait fait faute sur ce même côté et n’avait pas été pris.

Sur la deuxième mêlée (70’44) : 2 mêlées ont été refaites, on est sur la 3ème = (71’), M. Jackson sanctionne Atonio. Sa gestuelle n’est pas très claire, peut-être lui reproche-t-il une poussée légèrement vers le bas à la 70’59 avant de se reprendre... Mais difficile de comprendre une telle sévérité alors que la lutte n’a pas commencé, quand sur le 1er clip (45’15), la main au sol du gaucher est tolérée.

L’entrée d'Atonio n’a fait qu’accentuer l’incompréhension entre l’arbitrage de M. Jackson et les piliers français : 2 bras cassés, 1 pénalité en 8 mêlées dont trois refaites. La difficulté de trouver des solutions pour s’adapter à l’arbitre et à l’adversaire a forcément pesé sur le moral français tout au long du match.

Même quelques jours plus tard, c’est difficile de comprendre ce qui s’est réellement passé. La mêlée écossaise a tout de même rapporté 9 points à son équipe, c’est énorme à ce niveau là. Même si elle est très bien organisée, elle ne me semble quand même pas injouable. La blessure rapide de Pelo, n’a pas permis cet apport de fraîcheur qui aurait pu faire basculer le rapport de force, mais j’ai quand même l’impression que les deux arbitres de touche n’ont pas toujours aidé M. Jackson. Bref, un match bizarre.

Vous pouvez contacter Nicolas aux adresses suivantes : sur la Page Facebook Ovalie Performance ou [email protected]

VIDEO. 6 Nations - Autopsie des mêlées du match Ecosse - XV de FranceVIDEO. A la découverte d'Ovalie Performance avec notre consultant mêlée, Nicolas Crubilé
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Rien de nouveau chez les supporters francais: "Ouin ouin, c'est l'arbitre...".
Ca fait de la peine, tout de même.

  • Horlov
    5056 points
  • il y a 4 ans
@Wolfhound

Merci rugbynistère pour cette vraie analyse technique!
Ca change de la palette de canal qui t'explique avec un rond rose et une ligne jaune que le mec il a couru là ou il pouvait courir... 😀

@Wolfhound

C'est pas ouin ouin chez moi et chez beaucoup de vrais supporters.
Il faut absolument harmoniser l'arbitrage au niveau Européen, mais également entre les 2 hémisphères.
J'ai modestement évoqué une école d'arbitre mondiale ayant les mêmes repères, les mêmes règles et des mises a jour "obligatoires" .
Chaque "grande" fédération a les moyens, et pour les plus petites prise en charge partielle ou totale des frais de formation.
Le Rugby est a un grand sport a lui de montrer l'exemple pour le sport mondial.

  • JC83
    2392 points
  • il y a 4 ans

Comme souvent, sans une supériorité manifeste d'une équipe sur une autre, c'est l'arbitre qui fait le résultat. M. Jackson s'est montré partial, comme M. Joubert par ailleurs.
Finalement, je préfère - et de loin - l'arbitrage de M. Barnes qui, au moins, privilégie la fluidité du jeu !

  • Cedirak
    20477 points
  • il y a 4 ans

Merci pour cet article qui confirme ce qui m'a tant énervé pendant ce match...
Notre problème en mêlée va au delà de l'arbitrage. Après tout c'est une tradition d'avoir un arbitrage douteux sur les mêlées, d'autant plus quand l'arbitre se trompe systématiquement de côté (aucun intérêt qu'il se mette côté touche lors d'une mêlée aux 15m par exemple, il peut s'appuyer sur le juge de touche et arbitrer à 2...).

Notre principal problème aujourd'hui en mêlée est notre manque de vice. On est incapable de retourner la situation, de faire en sorte que ce soit les adversaires qui soient surveillés par les arbitres. Quand une équipe triche si ostensiblement, notre seule réponse est de raler et d'essayer d'être encore plus propre. C'est sans fin. Sans demander à des premières lignes de devenir intelligents 😉, essayons au moins d'être malins !

Pour les matchs à domicile on pourrait aussi copier le vice de nos chers Anglais qui ne montrent quasiment jamais le ralenti d'une faute anglaise (sauf demande du TMO) mais passent en boucle les fautes adverses, surtout si elles ont été non sifflées. Ce qui ne peut qu'influencer l'arbitre. Mais c'est vrai que pour cela il faudrait que les personnes aux manettes y comprennent quelque chose. Et quand on entend ceux qui sont derrière le micro c'est à désespérer que quelqu'un comprenne quelque chose à la mêlée sur France 2...

Aucune logique dans les decisions, ni meme aucune comprehension des decisions de l'arbitre.

Est il vraiment nécessaire de faire venir un arbitre sans beaucoup d'expérience internationale (je l'ai jamais vu sur le circuit, perso) depuis l'Australie ou la NZ, ou on privilegie le jeu tous azimuts, pour venir arbitrer en Europe ou le jeu est plus a base d'affrontement et de roublardise, surtout en melée?

  • mattao
    2250 points
  • il y a 4 ans

Excellent article. Merci

Je me permet de suggérer pour les prochains articles des flèches sur des captures d'écran pour être encore plus clair pour ceux qui n'ont jamais disputé une mêlée.

Pouvez-vous me dire si certaines chaines retransmettent les matchs internationaux en multicam? Lesquelles? ( de façon à pouvoir regarder systématiquement toutes les mêlées d'un match en spidercam)

Pourrais-t-on maintenant avoir un article sur le debrief arbitral suite à ce match? Voire une interview d'un arbitre de touche. Ce serait génial.

Encore merci

  • Jako33
    16185 points
  • il y a 4 ans

Je n'ai pas vu le match mais sur ces videos on voit clairement que la melee ecossaise est dominée et les pilliers ecossais se mettent a la faute.... les penalites sifflées n'ont vraiment aucun sens je comprends que ce soit une phase difficile a arbitrer mais quand meme ...

j'ai une question peut être complètement idiote : vu que le talonneur écossais ne talonne pas, Guirado a le doit ou pas d'essayer de talonner?

@ailier asthmatique

Je plaisante .Bien sûr qu'il a le droit .Le pb c'est que s'il lève le pied pour talonner, ça fait un joueur de moins qui pousse et l'adversaire peut en profiter.

@ailier asthmatique

Non il n'a pas le droit et doit attendre que la mêlée s'écroule.

Une solution : remplacer les mêlées par un tir à la corde

  • to7
    14506 points
  • il y a 4 ans

voilà qui explique bien des choses et sur quoi certains devraient se pencher avant de dauber nos joueurs.
Il y a un autre point que je n'ai pas compris, c 'est l'origine de certaines mêlées
Il y a eu des ballons tombés, ok pas soucis
mais aussi pas mal de ballons rendus au scots suite à des choke tackles qui m'ont semblé très peu clairs
J'ai compris le principe, si on coffre debout un joueur, l'arbitre annonce un maul et c'est au porteur de balle d'avancer ou de sortir le ballon faute de quoi il est sanctionable. Mais quand le joueur en question avance ou va au sol ne devrait-il pas récupérer le ballon?
L'impression que j'ai eu c'est qu'à plusieurs reprises en défense, les écossais effondraient les "mauls" et obtenaient une mêlée, puis qu'ils effondraient la mêlée et obtenaient une pénalité. Est ce qu'il y a un truc qui m'échappe?

ps: c'est une vrai question, parce que j'ai un peu enragé devant le match mais si c'était à tort j'aimerai autant comprendre

  • Fophe
    3716 points
  • il y a 4 ans
@to7

Ho le père Met ! Il est bien connu, c'est lui qui permet l'introduction ...

  • Fophe
    3716 points
  • il y a 4 ans
@to7

En fait l'avancée sur un maul ne permet pas de récupérer la balle, c'est sur les rucks que le fait d'avancer père met de récupérer un lancement de jeu.
Si l'arbitre considère que la balle n'est pas jouable, l'équipe à l'origine du maul (ie équipe du porteur de balle) est sanctionnée d'une mêlée introduction adverse. Cette règle a été instaurée il y a un moment dans la logique du toujours plus de jeu.
Je trouve cela assez rageant quand la volonté de créer un maul vient de la défense qui attend gentiment l'annonce de l'arbitre puis se laissera aller au sol sans avoir vraiment écrouler à proprement parler ...

@to7

Oui je suis d'accord, ce n'est pas toujours clair où Jackson n’annonçait pas maul suite à un plaquage "coffre" mais donnait mêlée introduction aux écossais. Deux mauls français qui avançaient dans les 22 écossais ont été écroulé sans donner de pénalité. C'était pas très clair et très laxiste
On devrait faire comme au 7 où l'arbitre indique quand clairement quand il s'agit d'un maul ou les plaqueurs doivent lâcher.
Un seul genoux au sol du plaqué suffit pour demander aux défendeurs de lâcher, c'est simple et rend le jeu plus fluide

Mais où est Dal Maso ?
Pourquoi n'est-il pas dans le staff ?!

  • Khris
    19611 points
  • il y a 4 ans

Si sur les premières mêlées tu leur marches dessus, l'arbitre il comprend très vite qui c'est les patrons en mêlées et la y aura plus débats, à nos garçons de faire le boulot.

@Khris

Pourquoi toujours devoir faire plus que les autres pour d'obtenir le même résultat

Merci beaucoup pour ces excellentes explications. Ca confirme donc ma première impression d'un arbitrage franchement mauvais concernant les mêlées (et pas que)... Surprenant que cela arrive à ce niveau....

supers commentaires sur ces mêlées plus qu'énervantes ,
elles ont mis les nerfs des joueurs à rude épreuve et à ce niveau de compétition ,ce n'est pas normal de sanctionner autant de fois et de pas sortir de carton, c'est vraiment qu'il n'était pas sur de lui quand même . (ce qui n'excuse en rien les arbitres de touche bien sur) cela a pourri le match ,dommage.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 4 ans

Merci à Nicolas Crubilé pour cet article instructif sur cette phase de jeu difficile à apréhender.

En fait l'arbitrage de Jackson en mêlée avait une cohérence. Il sifflait en faveur de l'équipe qui avait l'introduction. Mais vu le nombre de fautes de main qu'on a faites... on se faisait pénaliser systématiquement.

Mais je le dis DEPUIS LE DÉBUT !!!

C'est super ce genre d'analyse ?
La question majeur est surtout : Est-ce l'arbitrage moyen de Jackson empèche les trois-quarts de l'EDF d'envoyer du jeu ?

@ogoshiste

[email protected]
Comme on dit l'habit ne fait pas le moine ! N'hésite pas à trouver un commentaire où je n'égratigne pas Laporte ?
Ce qui me gène dans cet article, c'est qu'il est fait encore pour trouver une excuse à l'EDF qui s'est fait secouer par les italiens, les gallois et les écossais ! Un complot arbitral ???

  • Dario
    1816 points
  • il y a 4 ans
@ogoshiste

Toi t'es payé par Laporte pour dévier du sujet et enfoncer le staff et l'équipe ? C'est pas un article pour justifier la défaite mais pour expliquer un phase de jeu compliquée, et l'éventuelle erreur d'arbitrage. Et il est bien fait qui plus est...

@ogoshiste

Pas dans tous les cas, mais normalement ça nous pernet d'envoyer du jeu c'est un rampe de lancement

Et là vu le nombre de mêlées et le peu de ballons que ça nous offrait oui ça les a bien freinés je pense

il convient aussi de noter que sur les 13 mêlées ,SCO a introduit 12 fois du fait que les fautes (en-avants notamment) étaient françaises...pour un arbitre (surtout sudiste) le doute bénéficie très souvent à celui à qui est revenu la remise en jeu

  • Kad Deb
    29909 points
  • il y a 4 ans

À la décharge de l'arbitre, la mêlée n'est pas une phase simple à arbitrer. S'il n'est pas aidé par ses juges de touche, c'est encore plus compliqué. Il ne peut pas voir les 2 côtés en même temps.
Mais le gaucher écossais qui pose la main au sol devant l'arbitre et qui n'est pas sanctionné : c'est complètement anormal. Sur cette action, Glen Jackson a moins d'excuses...
Au final, on se rend compte que Poirot et Slimani sont plutôt performants, mais qu'ils manquent de vice pour influencer l'arbitre et inverser son opinion. Ça fait aussi partie du métier...
J'espère que Bru va faire ce qu'il faut tant pour conseiller ses joueurs que pour mettre la pression sur les arbitres lors des prochains matches...

@Kad Deb

L'avantage de la caméra de l'arbitre c'est qu'on voit bien ce que lui il a vu, et en l'occurrence il était parfois (souvent?) mal placé, mais il a bien vu le gaucher Ecossais se reprendre en posant la main au sol.

Après d'aucuns disent que beaucoup d'arbitres ne savent pas vraiment s'arbitre une mélée, y compris chez les arbitres internationaux.

Dans le cas de Glenn Jackson sur ce match vu son placement j'ai tendance à penser qu'il est plus incompétent que malhonnête en la matière.

@Kad Deb

Il est mal positionné sur plusieurs mêlées où il se place sur le côté fermé (exemple sur la deuxième vidéo) devant l'arbitre de touche.....

Au delà de ces intéressantes précisions, il me semble que Jackson a aussi péché par son manque d'autorité. Je crois que pas une mêlée n'a été jouée normalement. A un moment, tu mets un carton à un première ligne de chaque côté : si l'entrée des remplaçants des exclus ne résout pas les problèmes, au moins le spectateur a eu l'impression qu'il se passait qqchose.

on s'est clairement fait mettre la paille sur cette phase de jeu

la seule chose qui gene ce n'est pas la qualité technique de nos 1ere lignes, mais le manque de vice, de "lobbying" pour faire au moins réagir l'arbitre
là on s'est présenté un peu en victimes ne voulant pas faire de fautes et ça nous a enfoncé
quand Atonio lève les bras au ciel en regardant l'arbitre c'est pas bon... il faut faire exactement le contraire et sans parler à l'arbitre faire de l'intox sur son vis à vis...

ce genre de choses ne seraient jamais arrivées avec des joueurs comme Marconnet qui n'était pas le meilleur mais était capable d'instaurer un climat parfait pour déstabiliser et l'adversaire et l'arbitre sans même balancer une poire

  • Dario
    1816 points
  • il y a 4 ans
@sapiac76

Les mecs ça leur suffit pas de nous humilier en coupe du monde, ils nous envoient un arbitre pour perdre contre l'écosse en mettant en doute notre mêlée... Bientôt les anglais seront des copaing !

Bref, on s'est fait niquer. Merci M. Jackson.

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 4 ans
@artillon

Et ça repose la question des sanctions autour de la mêlée : est-ce qu'un bête en-avant à 40 m de sa ligne doit pouvoir coûter 3 points in fine ?

  • Dario
    1816 points
  • il y a 4 ans
@artillon

Le fait qu'il ne talonne pas est encore plus louche. Soit ils ont vite compris qu'ils ne seraient jamais sanctionnés, soit ils avaient l'impression de dominer largement. pas eu cette impression moi...

@artillon

Il aurait pu comprendre vite que les écossais ne voulaient pas lancer le jeu derrière une mêlée....
Ross qui ne talonne pas

@artillon

Enfin en même temps il faut l'excuser. M. Jackson est néo-zélandais. La mêlée est souvent une rampe de lancement pour nos amis sudistes, sudafs mis à part.

C'est bien dommage quand même. J'espère qu'on aura droit à une revanche avec ce même arbitre. Quand la mêlée bleue sera redevenue une référence, M. Jackson saura de quel côté il n'aurait pas dû siffler. Mais ça fait bien ch... quand même.

Merci pour cet article qui explique bien les subtilités de la mêlée tout comme ma frustration de dimanche. Plus simplement je trouvais le gaucher écossais systématiquement de biais sur les mêlées.

Sans vouloir faire de l'arbitre un vendu et un pourri, je trouve ça étonnant qu'à ce niveau et avec le besoin d'impartialité nécessaire il nous ait systématiquement penalisé malgré les changements en 1ère ligne. Dommage mais riche d'enseignement pour nos piliers qui vont devoir s'adapter plus rapidement à des adversaires roublards

  • mattao
    2250 points
  • il y a 4 ans
@Montmirail

Très bonne proposition le TMO en temps réel en appui de l'arbitre pour les mêlées.

@Montmirail

Pour rebondir sur la proposition d' Artillon, peut-être doit-on changer de philosophie sur l'arbitrage vidéo pour que ça soit adapté au format de la mélée.

Par exemple, que le TMO soit en support en temps réél de l'arbitre avec la vidéo en plongée, et qu'il puisse signaler en direct ce qu'il voit à l'arbitre.

Effectivement c'est la phase la plus complexe du rugby, et l'arbitre n'est franchement pas en position idéale pour voir ce qui se passe des 2 côtés de la mélée alors pourquoi ne pas innover.

@Montmirail

Je pensais pas à rajouter plus de vidéos, mais à insister sur l'importance des arbitres de touche sur ces phases-là

Et invoquer la subjectivité de l'arbitre vs plus de vidéos ; c'est stupide ça l'empêche pas de devoir essayer de faire preuve d'impartialité et de ne pas se faire un jugement sur la première mêléé

@Montmirail

Effectivement à quand la vidéo en plongée spécialement pour l'exercice en mêlée? Pour que l'arbitre vérifie si la décision qu'il a prise est bien la bonne ???
Il fallait y penser mais c'est vrai que c'est la phase de jeu la plus complexe au rugby après tout.

Ah non il ne faut plus perdre de temps avec trop de vidéos, c'est vrai, alors laissons aux arbitres juger selon leur subjectivité.

  • Dario
    1816 points
  • il y a 4 ans
@Montmirail

L'abritre n'a pas la vue aérienne, de son point vue les angles sont surement pas aussi visibles... Mais je suis persuadé qu'on peut retrouver des matches du même arbitre sanctionnant ce qu'il n'a pas sanctionné dimanche...

Merci pour ce superbe décryptage.

C'est encourageant pour les bleus, contrairement au discours de certains ignares, les bleus ne sont pas si mauvais en mêlée...

  • Dario
    1816 points
  • il y a 4 ans

Ca n'excuse pas la prestation dans le jeu, mais sans ballon, difficile de jouer. On ne pouvait s'appuyer que sur le grattage... Ou les erreurs ecossaises. pas grand chose quoi.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News