RESUME VIDEO. Rugby Championship. L'Argentine rate (encore) le coche face aux Springboks (31-33)
L’Argentine rate (encore) le coche face aux Springboks.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce samedi à Salta, l'Argentine a une fois de plus subi la loi du plus fort face au Springboks dans le Rugby Championship malgré des belles intentions.
Ce samedi à Salta, l'Argentine a une fois de plus subi la loi du plus fort face aux Springboks (31-33), avec une deuxième défaite de rang dans le cadre du Rugby Championship. Une défaite cruelle en fin de partie dans un scénario que connaissent trop bien les Pumas depuis quelques années maintenant face à l'Afrique du Sud. Devants au tableau d'affichage à la 73e après une pénalité longue distance de Marcelo Bosch, les Argentins ont vu leur rêve de première victoire historique sur les Boks s'envoler une poignée de minutes avant la sirène suite à la réponse de Morné Steyn. Une semaine après un encourageant 13-6 contre cette même formation, l'Argentine a sérieusement fait douter son adversaire. En prenant tout d'abord le score au pied par Sanchez sur pénalité et Hernandez avec un drop, puis marquant le premier essai de la rencontre grâce à l'ailier Manuel Montero à la 25e. Mais avec 61% de possession et 67% d'occupation, les Sud-Américains n'ont cependant pas réussi à distancer les visiteurs dans une première mi-temps assez brouillonne. C'est d'ailleurs d'un cafouillage des Argentins après 7 phases de jeu à la 32e qu'est arrivé l'essai des Boks sur un ballon poussé au pied par Ruan Pienaar et aplati par le Toulonnais Bryan Habana.

En ne proposant pas grand-chose et en exploitant les erreurs adverses (trois pénalités de Pollard), les Sud-Africains ont tourné en tête à la pause (13-16). Côté argentin, la pénalité ratée par Sanchez à la 38e et l'en-avant de l'ancien Grenoblois Joaquin Tuculet à quelques mètres de la tête promise ont laissé un certain goût d'inachevé. Le second acte a néanmoins démarré sous de meilleurs auspices grâce à la filouterie du demi de mêlée remplaçant Tomas Cubelli (46e) qui a réussi à se défaire du double plaquage de Lood de Jager et Bismarck du Plessis avant de marquer malgré toute la bonne volonté de Willie le Roux. Quatre minutes plus tard, Tuculet s'est rattrapé en bonifiant une belle attaque (50e) en première main malgré les retours des centres De Allende et De Villiers. Avant l'heure de jeu, les Pumas étaient alors en passe de réussir l'impossible, battre pour la première fois les Springboks alors que Sanchez faisait grimper l'écart à 12 points.

C'est le moment qu'ont choisi les Sud-Africains pour accélérer et faire leur retour. C'est tout d'abord l'ailier Cornall Hendricks qui a remis les siens dans le sens de la marche en prenant le meilleur sur la défense adverse dans un petit espace. Un essai qui a tout de même nécessité la vidéo car le touché a été réalisé juste devant la ligne (28-23). A l'expérience, les Boks ont poussé jusqu'à obtenir une pénalité, qu'ils ont refusée en préférant aller en touche. Une décision payante puisque sur la touche suivante, le ballon porté a emmené Marcell Coetzee à dame (28-30). Dans une fin de match à suspense, les Pumas se sont repris à croire au succès grâce à la puissance et à la vista de Bosch, mais le sort et le pied de Steyn en ont décidé autrement. Un retour gagnant pour Juan Smith titulaire pour la première fois avec l’Afrique du Sud après quatre ans d’absence.


Crédit vidéo : NZAUTV Rugby Union
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Les fondamentaux ? En défense, ok, qui est la base de leur jeu d'attente ennuyeux (tiens, pourquoi tant de SudAf à Toulon ?), mais en mêlée fermée, les Argentins m'ont (et se sont) régalé(s). Avec une grande évolution de leur jeu au près, technique individuelle en net progrès, passages de bras et intelligence collective, malheureusement attention à ne pas s'enflammer, ce qui coûte l'essai de Habanna sur cette passe aveugle. Ce sera passionnant de les voir face à la mêlée noire, même si cela risque d'être dur dans les autres secteurs.

  • Loyam
    37059 points
  • il y a 5 ans

L'impression que ce tournoi est une aubaine pour les argentins. Il me semble qu'ils ont bien progressé sur le plan collectif.
Quant aux Sudafs, ils sont capables du meilleur comme du pire.
En l'occurrence, accrocher les Blacks, tels des morts de faim et batailler pour arriver à bout d'argentins, sensés être un niveau en-dessous.

  • sha1966
    54819 points
  • il y a 5 ans

allez!! une petite critique de l'arbitre. regardez la derniere penalité , Walsh n'attend pas pour siffler, pas un mot

Avec les sudafs, les argentins sont dans leur élément - sans tomber dans l'habituel cliché, c'est-à-dire le combat. Contre les N-Z qui ont un jeu plus abouti, ça risque d'être assez délicat.

  • m73
    10463 points
  • il y a 5 ans

J'ai jamais trop aimé les Pumas mais il faut avouer qu'après une petite période de moins bien ils semblent en progrès. A voir ce que ça donnera l'année prochaine à la CDM, ce qui es sûr c'est qu'en rejoignant ce tournoi relevé ils sont à bonne école et à terme le mélange du rugby Latin avec la rigueur typique de l'hémisphère sud pourrait donner un rugby explosif.

Faut surtout pas manger la coquille des œufs à la coque au p'tit dej, c'est indigeste pour la syntaxe

  • TPhib
    48267 points
  • il y a 5 ans

La coquille du dimanche matin 😊 Merci 😊

  • Compte supprimé
  • il y a 5 ans

Ça passe tout près pour les pumas. C'est tout de même un match très animé. Vite la suite du four nations.

Le "Rugby Rugby Championship", c'est une nouvelle compet ? 😉

  • Compte supprimé
  • il y a 5 ans

Sud Af pas géniaux mais toujours aussi efficace sur les fondamentaux
Les argentins manquent de fraîcheur sur le dernier 1/4 d'heure .. Dommage

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
News