RÉSUMÉ VIDÉO. L'Irlande relève la tête et signe un exploit historique face aux Wallabies
L'Australie bat l'Irlande.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
C'est également la fin de saison en Irlande. Mais le XV du Trèfle a su trouver les ressources nécessaires pour s'imposer en Australie.

VIDEO. Test-match. David Pocock porte les Wallabies vers la victoire sur l'IrlandeOn avait laissé l'Irlande battue le week-end dernier pour le premier test-match de sa tournée estivale en Australie. Lauréat du dernier 6 Nations, Grand Chelem à la clé, le XV du Trèfle était tombé sur un David Pocock des grands jours pour mener les siens vers un précieux succès. Etonnant ? Pas forcément, même si les franchises australiennes ne brillent pas cette saison en Super Rugby...

Après tout, les Irlandais sont en fin de saison. Enfin, ça, c'est l'excuse trouvée quand on perd. Parce que les hommes de Joe Schmidt ont su relever la tête. Pour rivaliser, gagner et égaliser à 1-1 face aux Wallabies. Un exploit historique sur la pelouse de l'AAMI Park : si on ne tient pas compte des Mondiaux, l'Irlande ne s'était plus imposée depuis 39 ans en terre australe !

Tout avait mal commencé avec un bel essai de Kurtley Beale, toujours aussi tranchant. Mais le carton jaune infligé à Marika Koroibete a profité à Conroy, qui plonge en coin sur l'action suivante. Un coin censé être protégé par... Koroibete. L'essai de pénalité des Wallabies a également eu droit à sa réponse avec la réalisation de Tadgh Furlong, venu enfoncer Nick Phipps. Et si le Trèfle - à 14 suite à l'exclusion temporaire de Jack McGrath - va finir par rompre sur une charge de Taniela Tupou, Jonathan Sexton avait déjà donné de l'avance aux siens grâce à son jeu au pied.

Score final, 21 à 26. La belle sera disputée ce samedi.

Crédit vidéo : Super Rugby

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Superbe course rentrante de Beale sur le premier essai australien

Curieux : légende de la photo "L'Australie bat l'Irlande."
Et immédiatement dessous :
AUSTRALIE 21 - 26 IRLANDE.

@lelinzhou

C'est un match où tout le monde a gagné, cela résout pas mal de problèmes. Tout le monde est heureux et personne ne se plaint de l'arbitrage.

@Team Viscères

La haie d'honneur en fin de match ne ressemblait à rien par contre.

Dernier match à n'absolument pas loupé !! Gros suspens et deux équipes de hauts niveaux !

  • Ahma
    95225 points
  • il y a 2 ans
@Vae Victis Brennos

Et le jeu pratiqué par les Irlandais sur ce deuxième test ( je n'ai pas vu le premier ) était loin d'être vilain, ça vaut la peine d'être relevé.

@Ahma

Je n'ai pas non eu l'occasion de voir le premier, mais les 9 points inscrits ne témoignent pas forcement d'une équipe très inspiré offensivement (je suis bien conscient de la faiblesse de l'argument). D'après ce que j'ai compris, ils avaient réussi à créer un momentum, mais au moment de franchir ils étaient en difficulté, notamment à cause de Pocock.
Pour comparer les deux matches, c'est vrai que c'est tout de même plus facile d'être inspiré offensivement avec Henshaw-Ringrose que Henshaw-Aki. Le retour du métronome Sexton au détriment de Carbery a également dû avoir un rôle dans ce jeu, semble-t-il, plus alléchant.

  • Bagnar
    7002 points
  • il y a 2 ans

J'ai du mal à comprendre le carton jaune sur le 1 Irlandais.
Il écroule maul ?

@Bagnar

Je me suis dit la même chose mais je n’ai rien vu

  • Ahma
    95225 points
  • il y a 2 ans
@Bagnar

Si tu parles du 17, il est au sol et tape sur le ballon quand le 9 australien veut le jouer.

La saison d'un international irlandais c'est grand maximum 3
6 matchs de tournée, 5 de tournois, 9 de hcup et quelques uns de ligue celte...

@Imblairable Connord

Bastareaud a passé 2172 minutes sur les terrains cette année (probablement un de nos joueurs les plus utilisés).
Murray a passé 1862 minutes sur les terrains cette année.

Il y a une différence, mais ce n'est pas aussi marqué que ce que pensent les gens. C'est fini le temps où nos internationaux jouaient 30 matchs en club par saison, avec les statuts protégés maintenant ça tourne à une vingtaine voir moins.
La vraie différence n'est plus vraiment dans le temps passé sur le pré mais sur le temps passé en phase coupure/récupération/préparation, avec chez nous des internationaux qui sont sur le pont sans coupure de août à fin juin.

@Team Viscères

Ça fait tout de même quatre matches, soit un mois de compétition.
Par ailleurs, la différence d'intensité entre Top14 et Pro14 explique, je pense, une bonne raison de la fraicheur physique des irlandais.

@Imblairable Connord

C'est sûr que c'est pas énorme. Sans oublié que les matches de Pro14 ne sont pas aussi éprouvant que ceux du Top 14 (ou de la Premiership) et que c'est plus une préparation qu'autre chose. Par exemple Furlong, cadre de l'équipe, à joué 8 matches (en comptant les phases finales).
Cela permet aux internationaux irlandais de débuter leur saison en octobre, alors que les notre commencent en aout.

Une (des) explication de la performance de cette équipe nationale, même en juin.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News