RÉSUMÉ VIDÉO. Colomiers s'offre l'USAP à Aimé Giral et la première place de Pro D2
Pro D2 - Le très gros coup de Colomiers à Perpignan.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Colomiers a remporté sa deuxième victoire à l'extérieur de la saison en surprenant Perpignan sur sa pelouse.

L'entraîneur columérin, Bernard Goutta, n'a pas hésité à qualifier cette victoire de "hold-up" dans le Midi Olympique. Il est vrai que remonter un déficit de 16 points en deuxième mi-temps après avoir concédé le bonus offensif dans le premier acte puis prendre les commandes du match à cinq minutes de la sirène peut ressembler à du vol. Goutta de rappeler qu'ils ont évolué à 14 après le jaune de Roux. C'est d'ailleurs lors de cette infériorité numérique qu'ils ont encaissé deux essais par Lemalu Pelepele (19e) et Strokosch (24e). Côté Colomiers, seul l'arrière Ramos a maintenu les siens dans la partie (15-6).

Si Piukala a aggravé la marque avant les citrons, le technicien columérin estime que "le score à la pause aurait même dû être normalement plus conséquent" tant ses joueurs ont été dominés, notamment en conquête. Mais c'était oublier qu'un match de rugby fait 80 minutes. "Nous avons mangé la feuille de match", confiait Patrick Arlettaz à l'issue du match. Après un premier acte maîtrisé, ils n'ont pas su contenir l'envie de leurs adversaires qui désormais "n’avai[ent] strictement rien à perdre". Mais il a fallu attendre la 70e minute pour voir Colomiers inscrire son premier essai par Lafage (70e).

Une réalisation transformée par Ramos qui a ramené les visiteurs à seulement six longueurs (22-16). Les Catalans n'ayant pas été en mesure de tuer le match. "Nous n’avons pas su gérer cette fin de match. C’est la preuve que nous sommes encore en construction", ajoute Arlettaz. Les Columérins, eux, ont senti le vent tourner et les pousser dans le dos lorsqu'ils ont relancé de leurs 22 sur un ballon dégueulé. Suite au bon travail du Racingman, Sean Robinson, c'est Thomas Ramos (21 points au total) qui a crucifié Perpignan avant d'enfoncer le clou après une ultime pénalité à la 79e. D'aucuns diront que sur l'ensemble de leur œuvre depuis le début de la saison, les visiteurs n'ont sans doute pas volé leur première place du championnat. Eux qui avaient déjà réussi à s'imposer à Oyonnax, favori pour la montée.

Lien Vidéo


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J’aimerais bien que Colomiers revienne en top 14, pour revoir les beaux derbys de mon enfance, ST vs Colomiers.

  • Iyhel
    22982 points
  • il y a 3 ans

Ah merci Bernard, vraiment, remuer ainsi le couteau dans la plaie de son ancien club...

Bon je vais finir de me pendre pour la 6e fois de l'année et je reviens.

  • AKA
    49080 points
  • il y a 3 ans

Cet article est presque aussi suffisant que les commentateurs et quelques joueurs calalans! Si Colomiers a eu chaud aux fesses en 1ere mi-temps ils sont bien allés chercher la victoire après

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

LE RETOUR DU PETIT THOMAS R. EST ATTENDU AU ST l'ANNEE PROCHAINE
je répète
LE RETOUR DU PETIT THOMAS R. EST ATTENDU AU ST l'ANNEE PROCHAINE

  • pepe31
    6785 points
  • il y a 3 ans
@Zejack

il a largement sa place au stade!

  • Kanpai
    25242 points
  • il y a 3 ans
@pepe31

Surtout quand on voit les prestations de McAllister à l'arrière, on se dit que Ramos nous fera du bien.

A l'instar de RCT hier, je m'aperçois que le changement d'entraineur est d'1 efficacité redoutable.....

@MARCFANXV

Visiblement, ça allait plutôt pas mal en première mi-temps. Il manque sûrement un ou deux leaders pour gérer la suite du match, Jésus Pérez les aurait crucifier pour sûr. Avec Marty, on aurait pu voler vers la victoire, par-dessus les rucks et au-delà !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos