La transformation catastrophique de Chris Paterson
Ce n'est définitivement pas la Coupe du Monde des buteurs. Chris Paterson, excellent buteur de l'équipe d'Ecosse, en est la preuve ultime
Ce n'est définitivement pas la Coupe du Monde des buteurs. Chris Paterson, excellent buteur de l'équipe d'Ecosse, en est la preuve ultime. C'est pas tous les jours qu'on rate un coup de pied placé à 15m en face des poteaux ! Le buteur d’Édimbourg qui cumule plus de 100 sélections est réputé comme un des buteurs les plus fiables du monde mais il est difficile de lutter face aux intempéries. C'est une rafale de vent qui a poussé le ballon dans la course d'élan de Paterson. Joli But!

Le XV du Chardon n'avais pas besoin de ça. Particulièrement en difficulté face à la Roumanie lors du premier match de leur mondial, les Ecossais ont réussi à prendre le dessus uniquement en fin de match. Une victoire 34-24 peu reluisante pour les britanniques qui auront du mal à se qualifier dans la poule de l'Angleterre et de l'Argentine.

Vincent Rodriguez
Vincent Rodriguez
Cet article est rédigé par Vincent Rodriguez, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Yéyé
  • il y a 8 ans

Sur une vidéo de (meilleure) qualité, on peut voir que le ballon tombe juste avant le coup de pied. Ceci dit, c'est peut être les Néo-Z qui ont trafiqué les tee humhum

  • pierrrrre
  • il y a 8 ans

J'ai envi de dire....BUUUUUUUUUUUTT !!!!

Chris "the gunners" est le seul joueur à avoir terminé la coupe du monde 2007 avec 100% de réussite (17 sur 17). Auteur également d'un 100% lors des Tournois des six nations 2008 (15 sur 15) et 2009 (16 sur 16)[4]. Constesté en 2011 Chris fait une entrée très remarquée à la troisième journée du Tournoi(Ecosse - Irlande, 18 - 21) : toujours à 100 % de réussite, avec des pénalités passées dans des positions extrêmes....JM AGUIRRE a dit le plus difficile est de taper face aux poteaux et.. il avait raison !!!

  • LefthandMike
  • il y a 8 ans

on aura bien compris que les néo-zélandais ont inventé une fourberie supplémentaire dans cette RWC déjà entachée par des histoires d'hôtels (mais non, pas de femmes de chambre...enfin, pas encore...) et autres: ils ont inventé: le ballon qui bouge tout seul, le vent qui souffle sur demande (je me méfie des supporters, capables d'organiser des hakas collectifs, et pourquoi pas des souffleries collectives). Il faudrait revoir les coups de bottes manqués de Wilko: il n'est pas exclu que les poteaux eux-mêmes aient été dressés à se déplacer à gauche ou à droite pour faire louper le buteur non néo-zélandais...On aura tout vu

  • Tim
  • il y a 8 ans

Entre le 2/8 de Wilkinson, le drop de priest en face des poteaux qui manque la cible, la météo joueuse avec paterson... Peut-être est-ce une stratégie des anglais ? Faire croire qu'ils ne savent plus botter pour resortir leur jeu classique en phase finales ? (Ce dernier consistant à faire du pick & go jusqu'à la faute adverse, et empiler 3 points).

Quels fourbes ces british !

  • Yéyé
  • il y a 8 ans

Ya même pas but

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
Transferts
News
Vidéos
News