Didier Retière : « On ne va pas se satisfaire de ça »
Didier Retière est conscient des limites des Bleuets.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Victorieux des Etats-Unis pour la 2e journée de la Coupe du monde, les Bleuets n'ont pas convaincu leur entraîneur des avants. Découvrez toutes les réactions.
Victorieux des Etats-Unis 45 à 3 après une lourde défaite en ouverture du Mondial U20, les jeunes Français ont renoué avec le succès, bonus offensif à la clé. Pourtant, si l'objectif comptable est atteint, la partition des Bleuets est loin d'avoir convaincu face à un adversaire aussi faible que les Américains, battus 97-0 quelques jours plus tôt. Brouillons, les Français se sont repris en seconde mi-temps. Pour eux, l'essentiel est la victoire, comme le confie Romain Ruffenach, préféré à Christopher Tolofua pour ce match : «C'est une victoire qui fait du bien à la tête, on en avait besoin

Profitant des limites physiques de leurs adversaires, les jeunes tricolores en ont profité pour inscrire six essais. Loin des seize essais de l'Afrique du Sud mercredi. L'essentiel est ailleurs pour Mathieu Babillot : «Mentalement ça fait du bien, maintenant on a plus qu'à se concentrer sur le match qui suit parce que ce n'était que les États-Unis. Mais bon, il fallait impérativement le gagner, on voulait voir quelques lancements de jeu et ça fait du bien, ça soulage !» Le troisième-ligne du CO enchaîne : «On a eu une peu de mal à rentrer dedans en 1ère mi-temps, chacun a voulu faire la sienne. On est un peu plus rentré dedans en deuxième mi-temps et ça s'est mieux passé.» En bon capitaine, Paul Jedrasiak résume la pensée collective : «On prend les cinq points donc forcément, ça fait du bien

L'enthousiasme des Bleuets est néanmoins tempéré par Didier Retière, l'entraîneur des avants tricolores : «C'est toujours difficile, après avoir perdu un match contre l'Angleterre, de se remettre dans une dynamique positive. Il y a eu beaucoup d'approximations, des maladresses. [...] On ne va pas se satisfaire de ça.» Bastien Duhalde, parfait animateur à la charnière avec Vincent Mallet, reconnaît lui aussi les limites de l'équipe, qui risquent de se payer chères jeudi soir face au champion du monde en titre : «On a fait beaucoup d'en-avant, beaucoup de fautes de mains. Normalement, on peut leur mettre vingt points de plus.» Car face aux Baby Boks, la moindre erreur se paiera cash. Retière, encore : «C'est énorme ce qui nous attend, c'est un gros match et ça va être très compliqué pour nous.» Pour se qualifier pour les demi-finales, les Bleuets doivent battre les Sudaf', si possible avec le bonus, et espérer le faux pas des autres équipes dans la poule B et C. Une mission quasi-impossible.

Et vous, vous pensez que les Bleus peuvent encore croire à la qualification ?


Crédit vidéo : FFR
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News