Faut-il sanctionner plus durement les demis de mêlée sur le point 15.17 du règlement World Rugby ?
Morgan prend son temps pour jouer par-dessus.
Trop de temps perdu sur les coups de pied par-dessus du n°9 ? Les arbitres pourraient être amenés à respecter plus drastiquement le règlement de World Rugby.

Le saviez-vous ? Le point 15.17 du règlement de World Rugby est clair : “quand le ballon a été clairement gagné par une équipe dans un ruck, et est disponible pour être joué, l’arbitre ordonnera « jouez-le », après quoi le ballon doit être joué et quitter le ruck dans les cinq secondes qui suivent cette instruction.Cinq secondes, c’est donc le temps dont dispose le relayeur - généralement, le demi de mêlée - pour extraire la balle du ruck et l’envoyer vers son demi d’ouverture, ou jouer au pied.

S’il dépasse ces cinq secondes, le règlement est formel : l’équipe est sanctionnée, et perd le ballon, l’adversaire récupérant un mêlée.

Un point de règlement pas vraiment respecté par les arbitres : combien de fois ces cinq secondes sont-elles dépassées sans qu’une mêlée ne soit ordonnée ? C’est le sens de l’excellente enquête menée par le Telegraph, prenant comme point de départ la surprise du n°9 Andy Uren lors du dernier La Rochelle - Bristol (Challenge Cup), sanctionné pour ne pas avoir sorti le ballon à temps malgré la prévention de l’homme au sifflet. Le journal anglais s’est notamment intéressé de près au box kick, ou coup de pied par-dessus.

Le but d’un tel coup de pied ? Dégager son camp, mettre la pression… et permettre de récupérer le ballon en remportant le duel dans les airs. Or, l’organisation autour du demi de mêlée prend un certain temps. Un temps généralement supérieur à cinq secondes, à partir du moment où le cuir se rend disponible dans le ruck. Lors du ¼ de Champions Cup entre le Munster et Edimbourg, le Telegraph a ainsi noté que sur les 28 coups de pied par-dessus, 14 avaient été réalisés au-delà du temps imparti. Sans que M. Gauzère n’ordonne une mêlée.

On a voulu voir ce que donnait la même analyse, en Top 14, avec le choc de la 21ème journée opposant l’ASM Clermont Auvergne au Racing 91. Une rencontre terminée sur un match nul, 31-31.

Parra - Machenaud, cas d’école

Dans ce match, seulement trois par-dessus à recenser, dont deux ayant dépassé la limite des 5 secondes.

  • Morgan Parra (10’50) : 1 seconde pour taper après que le ballon se soit rendu disponible
  • Maxime Machenaud (20’29) : 12 secondes pour taper
  • Morgan Parra (44’33) : 15 secondes pour taper

Concurrents chez les Bleus, Parra comme Machenaud sont vus comme des demis de mêlée gestionnaires. “Lents” dans leur animation, peut-on souvent lire à leurs propos. Une chose est sûre : bons joueurs de pied, le box kick est une de leurs armes.

Analysons, image par image, le cas litigieux de Machenaud.

C'est à 20'29 que le ballon se rend disponible après un bon déblayage des Franciliens. Henry Chavancy vient se positionner dans l'axe du ruck, pour éviter une contre-poussée auvergnate, et permettre à Machenaud de se dégager sereinement. M. Charabas attend deux secondes (20'31) pour ordonner au n°9 de jouer.

Mais Machenaud prend son temps, et demande à deux de ses avants (ici, Tameifuna et Joseph) de se positionner à la queue-leu-leu, dans l'axe, en se liant à Chavancy. Le but ? Offrir plus de confort (et de temps) à Machenaud pour se dégager, la ligne de hors-jeu étant représentée par les derniers pieds (ici, Joseph). Pendant ce temps-là, le chrono défile.

Notez le positionnement du Clermontois Paul Jedrasiak, prêt à monter pour le contre.

Le chronomètre affiche 20'41 quand Machenaud dégage enfin. Soit 12 secondes après que le ballon se soit rendu disponible. Mais ici, ce qui compte, c'est l'indication "jouez-le" de M. Charabas, intervenue à 20'31. Alors, sanction ou pas ? Si le règlement est strictement respecté, l'arbitre aurait dû ordonner une mêlée pour Clermont, Machenaud ayant dépassé les 5 secondes accordées.

Paradoxalement, les précautions des Racingmen n'auront servi à rien, Jedrasiak contrant le coup de pied.

Analysons, image par image, le cas litigieux de Parra.

Le ballon semble se rendre disponible à 44'33. La défense du Racing (Tameifuna à gauche du ruck ; Palu à droite) se positionne déjà sur la ligne, prête à monter.

Mais comme Machenaud précédemment, Parra souhaite faire venir deux de ses avants dans la zone pour se prémunir d'un contre. Timani et Slimani arrivent à la rescousse, la ligne de hors-jeu étant placée sur la ligne de pied du pilier internationale tricolore. 

M. Charabas, lui, n'a toujours pas demandé à Parra de jouer.

C'est à 44'45 qu'il lui demande (enfin) de jouer. Parra s'éxécute, trois secondes plus tard. Dans les règles. Mais quinze secondes après que le ballon se soit réellement rendu disponible.

Conclusion

Peut-on blâmer les arbitres pour ne pas respecter à la lettre le point 15.17 du règlement ? Les puristes répondront par l'affirmative. Mais les officiels s'adaptent aussi à un jeu que les instances veulent de plus en plus spectaculaire. Où le temps de jeu effectif se doit d'être de plus en plus élevé. Que penserait ces mêmes puristes si chaque ballon joué après la limite des 5 secondes débouchait sur une mêlée ? Pour reprendre l'exemple du dernier Munster - Edimbourg, 14 mêlées supplémentaires auraient été jouées.

Mais faire respecter cette règle pourrait aussi être une solution d'avenir pour World Rugby, quelques semaines après le symposium sur la santé organisé à Marcoussis. Obliger une équipe à jouer vite, c'est la forcer "à s'organiser plus rapidement", comme le rappelle le Telegraph. Voire la faire réfléchir à d'autres alternatives que le jeu au pied. Pour plus de jeu à la main, et plus d'espace sur le terrain ?


Retrouvez le dossier original du Telegraph ici.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Flane
    2474 points
  • il y a 4 mois

Je suis le seul a avoir lu racing 91? Ça place la U arena dans l'Essonne. Alors je sais. Vu de Toulouse ça change pas grand chose et c'est pas grave j'aime pas le 92.

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois

Je n'ai décidément pas l'âme d'un rubimane, je continue à trouver ça surréaliste qu'on puisse publier un article et engager des débats sur la question "faut-il appliquer tel point de règlement".

@Ahma

Une discussion franco-francaise. Au niveau international y'a pas débat.

@HookAHooker

lol
Avez vous lu l'article ?

@Vae Victis Brennos

Je confirme au niveau international y'a pas débat. Le 9 va peut-être tester l'arbitre (qui peut être strict), mais l'arbitre fait parti du jeu autant que le terrain et le temps point. Y'a pas débat c'est une interprétation de la règle par l'arbitre et il est seul juge.

@HookAHooker

Oui... Du coup la question est de savoir quels consignes donnons nous aux arbitres.
Le débat a était lancé par le Telegraph, je ne suis pas sûr que ce soit très français comme journal.

  • Pianto
    29414 points
  • il y a 4 mois
@HookAHooker

je crois qu'en France, il existe encore une loi qui interdit aux femmes le port du pantalon, elle n'a jamais été abrogée.

Il y a des lois pour lesquelles l'usage finit par faire force de loi.

@Pianto

C'était un arrêté municipal de Paris je crois et il a été abrogé il y a quelques années mais tu as totalement raison, il y a la loi et il y a la réalité de la loi, s'il suffisait d'avoir une loi nous n'aurions pas de système administratif/exécutif.

@Pianto

Je n'ai de cesse de dire à la Roumaine de rester dans le cadre légal !

@MARCFANXV

Elle devrait pourtant être habituée à faire ce qu’on lui dit après avoir reçu les entraînements du bon Nicolae

@Le Haut Landais

Elle a surtout été habituée à garer sa roulotte comme de la M---e ! C't'aprêm j'ai rdv avé le carrossier !

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@Pianto

Ce n'est pas exactement ça. Il s'agit en fait d'une ordonnance publiée en 1800, applicable à Paris uniquement, et qui indiquait que "toute femme, désirant s'habiller en homme, devra se présenter à la Préfecture de Police pour en obtenir l'autorisation".
Ce texte est considéré par la plupart des juristes comme implicitement abrogé car contraire aux dispositions légales actuelles relatives à l'égalité entre hommes et femmes.

@Ahma

Je crois me rappeler qu'il avait été abrogé il y a quelques années... En tout cas on en avait reparlé aux infos donc il a dû en être question.

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@Fufu Brindacier

Il en a été question, ça n'a pas été fait. Je ne me souviens pas des détails, à vrai dire ce sont des subtilités juridiques d'un intérêt limité pour le profane (dont je suis). En gros, autant que je me souvienne, il a été conclu que l'abrogation était inutile du fait de l'incompatibilité de ce texte avec des lois plus haut placées dans la hiérarchie des textes réglementaires, et qui ont donc la préséance sur une simple ordonnance.

@Ahma

https://fr.wikinews.org/wiki/France_:_abrogation_de_l%27interdiction_du_port_du_pantalon_pour_les_femmes_%C3%A0_Paris

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@coupdecasque

A l'intention de ceux qui ne liraient que le titre, précisons que l'article confirme la non-abrogation formelle de l'ordonnance en question.

@Ahma

Bah non justement l'article wiki confirme que l'arrêté a été abrogé non ?

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@coupdecasque

Non, il explique que des demandes ont été faites en ce sens mais qu'il a été répondu que ce n'était pas une priorité. La conclusion de l'article est que ce texte est toujours théoriquement en vigueur.

@Ahma

Si la loi n'a pas été abrogée, c'est parce que le texte n'a plus aucune valeur juridique ce qu'a rappelé le ministère des Droits des femmes en 2013.

Excuses moi d'insister mais je veux être sûr de pas avoir la berlue.

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@coupdecasque

Pas de souci, mais en fait nous sommes d'accord. Les deux affirmations sont justes car pas incompatibles : il n'est pas abrogé formellement, mais le ministère considère effectivement qu'il n'a plus lieu d'être appliqué (ce pour quoi justement on n'estime pas nécessaire de l'abroger).

@Ahma

Ah bah voilà je suis pas fou je vais pouvoir aller me coucher maintenant ah ah
Bonne nuit !

@Ahma

Voir mon commentaire plus haut 🙂

  • Pianto
    29414 points
  • il y a 4 mois

comme dit Vevere, ce ne sont pas 14 mêlées en plus mais une ou deux et le reste du temps, du rythme même moins bien préparé, plus approximatif peut-être, du coup, des contre attaques, des turnovers, du jeu dans le désordre.

Bref le rugby bordélique que j'aime.

La crainte c'est que les avants s'entrainent à ne pas sortir le ballon trop vite...

  • cahues
    102373 points
  • il y a 4 mois

Doussain détient depuis une décennie maintenant le record en la matière...

@cahues

L'article parle des 9, pas des talonneur.

  • cahues
    102373 points
  • il y a 4 mois
@Team Viscères

C'est vrai ! l'époque ou j'ai commencé la première fois à avoir suffisamment de doutes sur les compétences de Guy Noves entraineur à s'obstiner de mettre un talon en 9

  • vevere
    46238 points
  • il y a 4 mois
@Team Viscères

😊 😊 ^&

  • vevere
    46238 points
  • il y a 4 mois

"Pour reprendre l'exemple du dernier Munster - Edimbourg, 14 mêlées supplémentaires auraient été jouées."

Totalement faux...car l'équipe se serait adaptée à l'arbitrage bien avant 😉

@vevere

Oui... Bah c'est du conditionnel.

  • vevere
    46238 points
  • il y a 4 mois
@Vae Victis Brennos

Du conditionnel qui n'a aucun sens... justement 😉

  • breiz93
    37108 points
  • il y a 4 mois

Bien sûr qu'il faut sanctionner les 9, toujours à faire les kakous avec leur demande aux gros de se replacer et de snober les ailiers qui ne touchent pas la balle, et pi en plus ça leur fera les pieds parce qu'en plus ils sont souvent beaux gosses.
Moi jaloux, quelle idée.

@breiz93

Les neufs c'est comme les stagiaires, faut toujours les sanctionner. Et si tu sais pas pourquoi, lui doit bien avoir une idée !

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@breiz93

Tu ne vas pas assez loin : il faut sanctionner le 9 à chaque fois que n'importe quel joueur commet une faute.
Et dans mon cas il ne saurait aucunement être question de jalousie : tous le 9 que j'ai connus étaient petits, malingres et contrefaits, laids et poilus, et dotés de bien plus de sournoiserie que de véritable intelligence.

  • breiz93
    37108 points
  • il y a 4 mois
@Ahma

Neil Jenkins aurait joué 9, tu le décrirais parfaitement ...

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@breiz93

Je ne suis pas bien, ce matin, j'ai fait un affreux cauchemar : Marc Andreu jouait 9 !
Quand on voit le bordel que ce petit fumier provocateur arrive à créer depuis son aile, je te laisse imaginer les dégâts s'il passait tout le match au milieu des gros.

@Ahma

Il l'a déjà fait quand il jouait au C.O

@Ahma

J'ai eu pire, j'ai rêvé que Bastareaud jouait centre.

  • breiz93
    37108 points
  • il y a 4 mois
@Ahma

Chamomilla en 5 CH.

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@breiz93

Les placebos n'ont malheureusement aucun effet sur moi. C'est le revers de la médaille de l'esprit scientifique et de l'incapacité à la croyance (au fait, elle est où la médaille ?).

A mon sens il y a d'autres joueurs à sanctionner avant un 09 qui tarde à taper notamment ceux qui nettoient les adversaires à 02 mètres des rucks

  • vevere
    46238 points
  • il y a 4 mois
@Rchyères

Pourquoi avant et pas "en même temps"? 😉

@vevere

N'en demandons pas trop . Ces deux règles ne sont pas appliqués . Commençons l'application de la plus importante même si évidement dans l'idéal 😜

La faire respectée ferait surement accélérer le jeu, il serait également bon de revoir l'activité des joueurs dans les ruck.

Sanctionner tous les joueurs qui plongent et qui passent au delà du ruck en entraînant d'autres joueurs adverses. Cela m'est insupportable !

@virilmaiscorrect

Ah oui je suis d'accord camarade, les plaquages 3 mètres devant et surtout les arbitres qui disent "no 7 no hands" ce qui veut dire que le joueur fait un conteste illégale donc retarde le jeu et pourtant il n'est pas sanctionné, ça me laisse sans voix...

@coupdecasque

En tant que 7 justement, j'apprécie d'avoir un arbitre qui communique avant de siffler. Sinon c'est pas possible, aucun grattage, aucun turnover et on attend seulement l'en-avant des attaquants. L'arbitre justement te signale de ne plus contester le ballon tant que ça ne ralentit pas le jeu et siffle à partir du moment où tu empêches effectivement l'action de se dérouler. Mais généralement la bataille pour le ballon a lieu avant qu'il ne soit mis à disposition du 9.

@Fufu Brindacier

Le fait de dire "non arrêter de faire une faute" pour moi c'est irréel. Puisque le mec est en train de faire une faute je veux bien que l'arbitre prévienne et dise "ruck" ou "non 6" mais le conteste doit cesser de suite sans retarder le ballon.
Je souligne le fait que certains irlandais par exemple l'arbitre leur dit 3 fois "no 7" avant qu'ils arrêtent alors qu'ils ont ralentit le ballon pendant 10 secondes.

C'est comme si l'arbitre disait à chaque touche au sauteurs "ne prennez pas son bras", ok pour la pédagogie mais ce sont des joueurs pro ils se doivent de connaitre les règles et de savoir quand ils ont droit de contester ou non. Dans le match contre le Racing Didier Bes le dit bien en interview "vu comment l'arbitre arbitre les zone de ruck à nous de nous adapter". En gros il récompensait souvent l'attaque. Ce sont des joueurs pro donc à eux de connaître les règles même si pour fluidifier le jeu les petits avertissements verbaux de peuvent être appréciés sans que l'arbitre se transforme en coatch.

@coupdecasque

En fait ce que je veux dire c'est que c'est à l'arbitre de juger si la faute ralentit le jeu ou non. Si tu commences un grattage légal mais qu'un déblayage te fait perdre un appui, l'arbitre va généralement te dire de lâcher. Comme ce genre d'action a lieu avant que le ballon soit disponible, la plupart du temps il ne siffle pas (si tu lâches effectivement).
Par contre je suis d'accord avec toi que des fois c'est flagrant et abusé de ne pas siffler. Mais c'est aussi la marque des très bons joueurs de s'adapter à l'arbitre.

  • WebDiv
    14688 points
  • il y a 4 mois

Conclure qu'appliquer la règle aurait mené à 14 mêlées supplémentaires pour Münster Edimbourg est un raccourci incorrect, les 9 s'adapteraient rapidement (s'ils sont bien pros) a l'arbitre, en jouant effectivement plus vite. Et les joueurs dans les rucks s'arrangeraient certainement pour que le ballon ne soit pas trop rapidement jouable, dans les phases de jeu lent, genre dans ses 22.
Enfin il faut aussi se demander pourquoi cette largesse d'interprétation alors qu'il y a quelques années ils étaient plus stricts, il me semble me souvenir d'un 9 bleu pénalisé (lors d'un match des 6 Nations ?).
Donc oui appliquez la règle, ça nous évitera déjà les chenilles à rallonge....

Belle analyse, j'ai souvent remarqué qu'au niveau international, les arbitres harcèlent le 9 pour qu'il joue dans le temps imparti, alors qu'en Top 14 les 9 sont assez tranquilles pour taper par-dessus.
L'exemple de Clermont-Racing est à ce titre assez surprenant : seules 3 sorties dépassent les 5 secondes ? Signe d'une meilleure appréhension de l'accélération du jeu ?
Je trouve plus largement que les 9 gestionnaires sont de plus en plus rares chez nous. Les Couilloud, Bézy, Dupont, Lesgourgues voire Coville mettent de la vitesse et/ou de l'impact dans le jeu et on ne peut que s'en féliciter.

  • Ahma
    76330 points
  • il y a 4 mois
@artillon

Ce n'est pas que seules trois sorties dépassent les cinq secondes, c'est qu'il y a eu trois coups de pied par dessus, dont deux ont dépassé les cinq secondes. On ne nous dit pas ce qu'il en est des rucks où le ballon a été joué autrement.

World Rugby veut plus de jeu à la main ? On nous aurait menti ?

Redonnez aux mêlées leur lettres de noblesses, ça évitera d'avoir des joueurs du 1 au 15 avec les mêmes physiques. Le meilleur (et le plus beau) moyen pour créer de grands espaces, c'est d'avoir de vrais gros. Mais bon, une belle mêlée, ça ne fait pas rêver ceux qui n'aiment pas le rugby et ça ne fait pas vendre aux télé du monde entier...

Au lieu de dénaturer le XV, World Rugby devrait continuer de valoriser le Sevens. Ca permettrait d'avoir deux spectacles différents et de toucher un public encore plus large.

@Bitch Bucannon

Les mêlées sont les phases lesplus compliquées à arbitrer, cet exercice de force est bien trop complexe aujourd'hui pour pouvoir savoir à coup sûr qui a dominé l'autre. Le seul moyen c'est de faire en sorte que les mêlées soient jouées vite et soient une rampe de lancement du jeu.

Les lettres de noblesses de rugby ont été données par les NZ et justement la mêlée Nz est vue comme une rampe de lancement et pas comme un exercice de virilité. Cela n'empêche pas les All Blacks d'avoir la meilleure mêlée au monde.

Faire moins de mêlées sert à voir moins de mêlées écroulées, si tu es fan des 20mins de mêlées refaites où il faut sortir les piliers pour qu'elles soient stable libres à toi mais personnellement je préfère quand elles servent au but du jeu qu'est le rugby, c'est à dire marquer des essais.

De quelle ligne de hors-jeu parlez-vous ? Pour les défenseurs c'est bien les pieds du dernier défenseur qui comptent n'est-ce pas ? Le fait de lier des attaquants au ruck sert à augmenter la taille de celui-ci pour éloigner le ballon des défenseurs, tout en le laissant dans le ruck. Ça n'a rien à voir avec la ligne de hors-jeu (de ce que j'ai compris de la règle...)

Avouez que vous avez attendu la parution de l'article sur le drop goal conga pour le sortir, celui-là !

Derniers articles

News
News
Transferts
Transferts
News
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News