Wenceslas Lauret au repos pour trois mois après une énième commotion
Wenceslas Lauret va être absent durant une bonne partie de la saison.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Après une énième commotion cérébrale, Wenceslas Lauret ne devra pas jouer au rugby durant les trois prochains mois. Il manquera ainsi quart de finale de l’Amlin Challenge Cup face à Gloucester.
Victime de commotions cérébrales à répétitions, le troisième ligne biarrot, Wenceslas Lauret, sera écarté des terrains pour une durée de trois mois. C’est la décision prise suite à l’examen approfondi effectué par le professeur Philippe Decq, neurochirurgien, lors du rassemblement de l'équipe de France à Marcoussis. S’il n’a pas perdu connaissance suite à son choc à la tête lors de la rencontre opposant son club au Stade Toulousain ce vendredi, Lauret était néanmoins tombé sous le coup du protocole commotion cérébrale suite aux premiers examens effectués lors de la rencontre. Il sera d'ailleurs remplacé définitivement par Lakafia à la 45ème minute.

Titulaire à huit reprises cette saison, le troisième ligne est désormais contraint au repos. Ce qui le prive d’ores et déjà du Tournoi, puis du déplacement à Montpellier, de la réception de Castres et du Racing ainsi que de nombreux matchs importants pour le BO dans sa course aux places qualificatives. Son absence pourrait peser lourd dans les rangs biarrots, alors que le club basque se déplacera sur la pelouse de Gloucester en quart de finale de l’Amlin Challenge Cup, le 4 avril prochain. Un nouvel examen positif pourrait cependant amener le joueur à retrouver les terrains plus rapidement.

Pour rappel, une commotion cérébrale est un trouble soudain et rapidement résolutif du fonctionnement du cerveau, secondaire à un traumatisme crânien ou tout impact sur le corps, transmettant à l’encéphale des contraintes d’inertie importantes. La FFR pourrait d’ailleurs choisir d’étendre ce protocole à toutes les compétitions de rugby en France.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • SAMPIERU
  • il y a 7 ans

C'est vrai que la mise en place de ce protocole est très bon pour notre sport, dommage pour Wensceslas mais c'est pour sont bien les 3 mois d'arrêt.
De plus en plus l'évolution du rugby entraîne des chocs au niveau de la tête. Il faut voir à notre humble niveau Folklo, les chocs sont importants car donné à fond et pourtant nous ne sommes que des amateurs sans avoir l'entraînement physique et surtout musculaire comme les pros.
Donc j'imagine au niveau Top 14 et international

  • ced
    100036 points
  • il y a 7 ans

c'est peut être plus grave qu'on ne le pense, le neuro ne l'a certainement pas arrêté pour rien et il ne serait pas le 1er à être contraint d'arrêter sa carrière pour ce genre de problème.
j'espère que tout rentrera dans l'ordre, bon courage à lui.

Derniers articles

News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
Vidéos
News
News