Un pack dominateur mène les Géorgiens à un succès bonifié face à l’Uruguay [VIDÉO]
Giorgadze a marqué le deuxième essai de son équipe.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En inscrivant la bagatelle de cinq essais, les Lelos n’ont pas fait dans le détail face aux Uruguayens pour s’adjuger une victoire bonifiée.

En ouverture de leur compétition face aux Gallois, les Géorgiens n’avaient pu que constater les dégâts, opposant leur courage à la machine rodée de Warren Gatland (14-43). Les Uruguayens, quant à eux, s’étaient montrés irrésistibles, battant les Fidjiens et créant une sensation importante dans la compétition (30-27). Leur rendez-vous programmé pour la deuxième journée annonçait un combat féroce, un duel surtout qui pouvait permettre aux ‘’Terros’’ de Felipe Berchesi de se placer dans la course à la qualification.

Les Géorgiens démarrent la rencontre de la meilleure des manières : derrière une mêlée conquérante et au bout d’une attaque en première main bien négociée, l’ailier Todua plonge en coin pour ouvrir la marque (5-0, 9e). Si l’action la plus impressionnante des minutes suivantes est certainement à mettre à l’actif de l’Uruguayen Freitas, lequel gratifie le public du Kumagaya Stadium d’un skills au pied à en faire pâlir Diego Forlán, ce sont bien les Géorgiens qui prennent leurs distances au score avec un essai de Giorgadze à la demi-heure de jeu (12-0). 

‘’Los Terros’’ réagissent quasiment immédiatement, sur une superbe offensive, Silva, décalé intérieur par Berchesi franchit la ligne d’avantage et sert Vilaseca pour battre le dernier défenseur permettant à sa formation de réduire le score. À l’heure de la pause, les Géorgiens mènent par 12-7. 

Performance majuscule du pack géorgien

Le deuxième acte tourne à l’avantage des coéquipiers d’Aprasidze, le demi de mêlée du MHR, auteur d’un match plein. Le pack des ‘’Lelos’’ se montre particulièrement conquérant. Un premier essai de Chilachava, après une bonne séquence des avants, permet à ses coéquipiers de faire un léger break. Le talonneur Bregvadze offre ensuite le bonus offensif à son équipe suite à un maul bien négocié. À la 57e minute, Bregvadze, encore lui, tape à suivre dans les 22 adverses puis met la pression sur Silva. Sur le contre-ruck, Kveseladze s’empare du ballon pour plonger dans l’en-but (33-7).

Géorgie - Quand ton talonneur pète les plombs et tape au pied...pour l'essai ! [Vidéo]Géorgie - Quand ton talonneur pète les plombs et tape au pied...pour l'essai ! [Vidéo]En un quart d’heure, les Géorgiens ont fait exploser les Uruguayens pour s’offrir un premier succès dans la compétition, bonifié qui plus est. Comme un symbole, c’est Mamuka Gorgodze, sorti de sa retraite à l’aube de la Coupe du Monde, qui tape en touche pour mettre fin à la rencontre. Quatre jours après les Fidji, l’Uruguay ne fera pas la passe de deux. Les ‘’Lelos’’, quant à eux, vont tenter d’enchaîner face à ces mêmes Fidjiens. 

Crédit vidéo : MyTF1.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Alors franchement ils ont pris la marée à chaque mêlée..
Il faudrait une équipe avec les avants géorgiens et les arrières uruguayens
Ça audit de la gueule et de l'efficacité

Dommage pour les uruguayens mais victoire méritée des géorgiens. Les uruguayens manquent cruellement de puissance devant a ce niveau

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News