Ecrit par vous !
TRANSFERT. Qui sont les recrues de l'hémisphère sud qui débarquent en Top 14 cette saison ?
Avec ses faux airs de Mister T, Loni Uhila pourrait faire des dégâts en Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
A moins de trois semaines de la reprise de notre bon vieux Top 14, voici une présentation des nouveaux joueurs provenant de l’hémisphère sud cette saison.

Avec une vingtaine arrivées pour une dizaine de départs, la « balance commerciale » penche une nouvelle fois en faveur des clubs de l’hexagone. Qui sont-ils ? D’où viennent-ils ? Quels sont les joueurs à suivre et possible bonnes pioches ? Entre stars annoncées, joueurs revanchards ou simple joueur d’effectif voici les « nouvelles têtes » qui fouleront nos chères pelouses cette saison. Notez que l’article se concentre uniquement sur les joueurs qui débarquent en Top14 et ne comptabilise pas les joueurs étrangers qui étaient déjà en Europe la saison dernière. 

Agen :

  • Sam Vaka : 24 ans, Centre/Aile, Counties Manukau/Chiefs, NZ (0 sélection)
  • Jacques McIntyre : 23 ans, Ouverture, Reds, AUS (0 sélection)

Montée oblige, le SUA a bouleversé son effectif pour s’adapter aux joutes du Top 14. Sam Vaka est un centre polyvalent qui a joué plusieurs saisons en ITM Cup avant de faire quelques apparitions sous le maillot des Chiefs en Super Rugby. Ancien international néo-zélandais en rugby à 7, c’est un pari que tentent les Lot et Garonnais en misant sur ce joueur très puissant capable de déchirer les défenses. McIntyre lui a fait pas mal de banc chez les Reds en Super Rugby (pas très rassurant quand on voit le niveau de cette équipe ou même un Nick Frisby arrive à être titulaire). Il sera intéressant de voir comment les Agenais souhaitent l’utiliser. Agen tente donc logiquement la carte de la jeunesse en recrutant des joueurs assez méconnus du grand public. 

Bordeaux Bègles :

  • Tian Schoeman : 25 ans, Ouverture, Bulls, AFS (0 sélection)
  • Leroy Houston : 30 ans, 3eme ligne, Reds, AUS (1 sélection)
  • Fa'asiu Fuatai : 23 ans, Ailier/Arrière, Otago, NZ (0 sélection)

Depuis quelques saisons déjà, l’UBB se tourne vers l’hémisphère sud pour renforcer son effectif. Pour Houston, c’est un retour au bercail, lui qui a déjà porté les couleurs bordelaises il y a quelques années (sans laisser un souvenir impérissable). Il sort d’une saison assez moyenne aux Reds après un bon passage de quelques saisons chez les Anglais de Bath. Un joueur d’expérience, habitué au rugby européen, puissant 3e ligne qui se fondera parfaitement dans le collectif bordelais.

Pour Schoeman, ce sera sa première expérience européenne après plusieurs saisons aux Bulls de Pretoria  il était utilisé en doublure de Pollard (il a donc beaucoup joué en raison du nombre de blessures de ce dernier). Facilement reconnaissable avec ses cheveux blonds peroxydés, il vient pour remplacer Ian Madigan - autant dire qu’il n’aura pas beaucoup de pression sur les épaules - mais il sort lui aussi d’une saison décevante avec un jeu au pied suspicieux (les fans des Bulls ne sont pas mécontents de son départ). À voir, mais pour l’instant, il n’a pas encore convaincu. 

Enfin Fa'asiu Fuatai est moins connu que ses deux compères, ancien Baby Black et international en rugby à 7, on parle quand même d’un beau bébé de 95 kg pour 1m80, il peut être la bonne surprise de ce recrutement.

Clermont :

  • Loni Uhila : 28 ans, Pilier, Waikato/Hurricanes, Tonga (0 sélection)

Sans faire de bruit, c’est un très joli coup réalisé par l’ASM en signant celui que l’on appelle affectivement « The Tongan Bear » (l’ours du Tonga) au pays des Kiwis. Adepte de la boxe (il a disputé quelques combats), ce colosse à barbe « Zirakashvilienne » de 1m80 pour 125kg à la pesée rejoindra les Auvergnats à l’issue de l’ITM Cup qu’il dispute avec Waikato. Vainqueur du Super Rugby avec les Hurricanes la saison passée, c’est un joueur très puissant capable de porter le ballon avec de très bonnes mains. Il sera notamment très précieux lors des fameux doublons du Top 14. On surveillera sa performance en mêlée fermée, mais si son adaptation se passe correctement, c’est une bonne pioche pour Clermont.Crédit vidéo : SKY Sport NZ

La Rochelle :

  • Tawera Kerr-Barlow: 26 ans, Demi de mêlée, Waikato/Chiefs, NZ (25 sélections)
  • Rene Ranger : 30 ans, Centre, Blues, NZ (6 sélections)

Après Victor Vito l'été dernier, un autre champion du monde néo-zélandais posera ses valises du côté de Marcel-Deflandre cette saison, preuve de la nouvelle dimension sportive et économique prise par les Maritimes. On ne parle pas d’un international en fin de carrière qui vient tenter une expérience en Top 14 mais l’un des tous meilleurs néo-zélandais à son poste. Placé numéro 3 dans la hiérarchie des All Blacks derrière Smith et TJ Perenara, c’est un choix fort et réfléchi pour KB qui tire un trait sur la prochaine Coupe du monde au Japon. Pièce maîtresse des Chiefs, joueur rapide et très technique qui attaque souvent la ligne, il devrait apporter expérience et talent au poste de numéro 9. Lequel était peut-être l’un des points faibles rochelais la saison dernière.Crédit vidéo : Raw Rugby

Concernant la signature de René Ranger, c’est une surprise et un vrai pari que tente Collazo. Joueur aussi talentueux qu’irrégulier, son retour au Super Rugby après son expérience montpelliéraine fut un échec au terme d’une saison décevante avec les Blues entachée par plusieurs problèmes physiques (genou et cou). Si la tête est bien en place (on compte sur Collazo pour l’aider avec ça), le physique de retour, s’il reste loin des soirées étudiantes et que la motivation est là (beaucoup de si), pourquoi pas, mais ça reste un coup de poker.TRANSFERT - Rene Ranger de retour en Top 14 à La Rochelle !

LOU :

  • Piero Dominguez : 21 ans, Ouvreur, Pakuranga, ARG/FR (0 sélection)
  • Etienne Oosthuizen : 24 ans, 2e ligne, Sharks, AFS (0 sélection)

Piero Dominguez est pour l’instant principalement connu comme le fils de l’inoubliable Diego. Jeune ouvreur et de surcroit JIFF (formé au Stade Français), il évoluait cette saison à Pakuranga, du côté d’Auckland. Bon buteur, il essaiera de continuer sa formation et de gratter quelques minutes aux côtés des expérimentés Mike Harris, Michalak ou Beauxis.
TRANSFERT - Le LOU recrute le fils de Diego Dominguez en attendant Hosea GearOosthuizen arrive lui tout droit de la province des Sharks avec laquelle il a évolué plusieurs saisons entre Currie Cup et Super Rugby. Joueur assez puissant et bon en touche (2m et 120kg), il reste encore un peu « brut » et devra continuer à se développer. Pas de folie du côté du LOU qui a préféré cibler des joueurs du Sud déjà habitués au Top 14 comme l’excellent Liam Gill (Toulon) ou Van Der Merwe (Racing 92).

MHR :

  • Aaron Cruden, 28 ans, Ouvreur, Chiefs, NZ (50 sélections)
  • Jan Serfontein, 24 ans, Centre, Bulls, AFS (29 sélections)

Une page se tourne au MHR avec le départ de Jake White (et d’une demi-douzaine de Sud-Africains) et l’arrivée de Vern Cotter. Les Héraultais font traverser le globe à deux internationaux pour renforcer l’effectif : Cruden et Serfontein. Le joueur des Chiefs, champion du monde 2011, et pas moins d’une demi-centaine de sélections n’est plus à présenter. Barré chez les All Blacks par l’intouchable Bauden Barrett il a décidé d’accepter à 28 ans de tirer un trait sur la sélection nationale et de relever le défi montpelliérain (et un beau chèque). Le MHR a donc décidé de franchir un cap au poste d’ouvreur avec un joueur ultra complet, certes peut être moins efficace au pied qu’un Catrakilis mais avec un panel de jeu bien plus élargi. Il sort d’une bonne saison avec les Chiefs et devrait s’intégrer rapidement au jeu montpelliérain qui va clairement changer de style cette saison avec ses percussions dans l’axe et sa qualité à faire jouer autour de lui.Crédit vidéo : CROSEYcompsRUGBY 10

L’arrivée de Serfontein s’est faite plus discrètement, mais le Springbok avait vraiment envie de tourner la page des Bulls et de tenter l’aventure européenne. Souvent critiqué depuis son titre de champion du monde junior, mais évoluant dans une équipe des Bulls en perdition depuis 3 ans, il est revenu en grâce depuis janvier avec notamment de grosses performances contre les Bleus en juin dernier. Joueur très complet, gros défenseur et gros travailleur, il va enfin pouvoir exprimer ses qualités dans une équipe ambitieuse. Si c’est le Serfontein de ces six derniers mois qui débarque au MHR, ça peut faire très mal. Deux belles prises de la part du MHR.VIDEO. Akona Ndungane joue avec la règle et envoie Jan Serfontein à l'essai

Oyonnax :

  • Hika Elliot, 31 ans, Talonneur, Chiefs, NZ (4 sélections)
  • Mitch Inman, 28 ans, Centre, Melbourne Rebels, AUS (0 sélection)

Un All Black débarque à Oyonnax et le CV d’Hika Elliot parle de lui-même : 4 sélections, 125 matchs en Super Rugby, 9 sélections chez les Maoris, excusez du peu. Joueur d’expérience un peu sur la pente descendante depuis sa grave blessure au cou en 2013, il devrait quand même apporter énormément à la première ligne de l'USO. Utilisé en première partie de saison, il a un peu disparu de la rotation des Chiefs avec le retour de Nathan Harris mais il cumule quand même près de 500 minutes de jeu pour 4 essais.Hika Elliot : « Ils m'ont dit que je pouvais m'estimer heureux de pouvoir marcher »Inman est lui un centre d’expérience qui a eu comme tous les joueurs des Rebels une saison difficile (une des pires équipes du Super Rugby), mais qui est régulièrement titulaire en Super Rugby depuis 2012. Centre physique et assez bon défenseur, il a même été élu dans l’équipe type australienne du Super Rugby lors de l’avant-dernière journée. Deux choix assez intéressants pour Oyonnax avec des joueurs d’expérience qui pouraient tenir un rôle important dans l’optique du maintien.

Pau :

  • Lourens Adriaanse, 29 ans, Pilier, Sharks, AFS (6 sélections)

La mêlée paloise ayant pas mal souffert la saison dernière, quoi de mieux qu’un pilier international sud-africain de 115 kilos pour stabiliser tout ça ?  Avec une bonne expérience en Super Rugby de plusieurs saisons chez les Cheetahs et donc les Sharks (16 matchs joués cette saison), Adriaanse n’est pas le pilier le plus joueur de la planète rugby mais ça reste un gros client en mêlée fermée et c’est ce dont la Section avait besoin. Un recrutement très bien ciblé qui devrait soulager la première ligne paloise.

Stade Français :

  • Tony Ensor, 26 ans, Arriere, Otago, NZ (0 selection)
  • Ramiro Herrera, 28 ans, Pillier, Jaguares (34 sélections)

Tony Ensor est peu connu du grand public car jouant majoritairement en ITM depuis 5 saisons avec Otago. Sélectionné en 7 avec les All Blacks il compte aussi une apparition avec les Highlanders en Super Rugby. Joueur tourné vers l’attaque, il sera intéressant de voir s’il a le niveau pour jouer en Top 14 cette saison. Dans un registre diffèrent, l’arrivée de Herrera et de ses 34 sélections chez les Pumas apportera expérience et solidité en première ligne. Auteur d’une saison correcte en Super Rugby avec les Jaguares, c’est un pilier qui percute un peu plus qu’un Adriaansee, mais qui est à l’inverse plus inconstant en défense. Ça reste une recrue de qualité pour Paris dans la tradition de sa filière argentine et qui connait bien le Top 14 pour avoir évolué deux saisons au CO.

Toulon :

  • Malakai Fekitoa, 25 ans, Centre, Highlanders, NZ (24 sélections)
  • Semi Radradra, 25 ans, Ailier, Parrametta Eels (NRL), Fidji (0 sélection)
  • Jonah Placid, 22 ans, Arrière, Melbourne Rebels, Australie (0 sélection)

Habitué à frapper de gros coups en matière de transfert, le RCT n’a pas changé cette saison avec le recrutement « monstre » de Malakai Fekitoa, champion du monde 2015 et une référence mondiale a son poste. Le All Black, vainqueur du Super Rugby en 2015, a longuement hésité avant de s’engager avec le RCT, mais ayant perdu sa place de titulaire en sélection, il a décidé de tirer un trait sur la Coupe du Monde au plus grand bonheur des Toulonnais (et des amateurs de rugby). Il sera l’une des attractions principales du Top 14 et son association avec Nonu devrait faire des étincelles.Pour la presse néo-zélandaise, le RCT n'a pas réalisé le transfert de l'année en recrutant Malakai FekitoaRadradra lui arrive tout droit de NRL (rugby XIII) où il a martyrisé les défenses adverses avec les Eels (plus de 70 essais !) durant plusieurs saisons. Ultra talentueux, c’est aussi un joueur sulfureux qui a eu plusieurs déboires avec la justice et qui viendra tenter de faire table rase du passé. Le futur ailier rouge et noir ambitionne aussi la Coupe du monde 2019 au Japon qu'il pourrait disputer avec les Fidji… si toutefois son adaptation au XV se déroule sans encombre.  Là aussi, un coup de poker risqué de la part de Toulon (surtout que l’on parle de presque 400 000 euros à l’année) où la patience n’est pas souvent de mise.TRANSFERT. Top 14 - La bombe du XIII Semi Radradra en route vers Toulon ?Dans un registre moins « paillette », Placid est un ancien international U20 australien avec une petite vingtaine de matchs en Super Rugby au compteur. Il a peu joué cette saison mais a montré des choses intéressantes sur certaines séquences. Un joueur de complément, polyvalent, qui devra se battre pour gratter quelques minutes de jeu. Une star mondiale, un coup de poker et un jeune joueur d’avenir, Toulon a fait du Toulon et ça promet encore son lot d’étoiles sur Mayol.

Toulouse:

  • Charlie Faumuina, 30 ans, Pilier, Blues, NZ (50 sélections)
  • Cheslin Kolbe, 23 ans, Aillier/Arrière, Stormers/WP, AFS (0 sélection)
  • Danie Mienie, 26 ans, Pilier, Cheetahs, AFS (0 sélection)

En déclin depuis quelques saisons et pas forcément habitué à cibler des joueurs de l’hémisphère sud, Toulouse a changé un peu sa politique de recrutement cette saison en attirant 3 joueurs du Super Rugby. Champion du Monde 2015, 50 sélections chez les All Blacks, plus de 80 matchs en Super Rugby, Charlie Faumuina est un très gros client (au sens propre comme au sens figuré) qui va rejoindre le pack déjà très costaud. Joueur d’expérience et taulier des Blues en Super Rugby, c’est un pilier qui a aussi de sacrés appuis malgré son gabarit (1m 85 pour 125kg) capable de porter le ballon, marquer, faire marquer ou créer du jeu. Du très lourd pour les Toulousains.Crédit vidéo : RugbyHighlightsHD

A l’arrière, le choix s’est porté sur le trois-quarts polyvalent des Stormers Cheslin Kolbe, un Gio Aplo 2.0 (en plus petit) qui possède de la dynamite pure dans les jambes. Ça va vite, très vite et malgré ses 23 ans, il a déjà disputé près d’une cinquantaine de matchs chez les Stormers. Membre de l’équipe de rugby à 7 sud-africaine et médaillé de bronze aux JO de Rio, Kolbe va clairement apporter de la vitesse et du talent sur la ligne arrière toulousaine qui en manquait cruellement. 9 essais cette saison en Super Rugby, 58 défenseurs battus (4e du Super Rugby devant des clients comme Savea, Naholo ou Folau), le seul point faible de ce joueur est son petit gabarit qui peut poser problème sur les chandelles ou en défense sur l’homme. C’est un débat perpétuel en Afrique du Sud et c’est pour cette raison qu’il ne compte pas de sélection chez les Springboks, le sélectionneur lui préférant des joueurs plus physiques.Crédit vidéo : Raw Rugby

Enfin, Daniel Mienie en provenance des Cheetahs vient compléter ce recrutement en tant que joker médical de Baille. Dans la lignée des piliers sud-africains, avec environ 25 matchs de Super Rugby au compteur, il apportera de la sécurité en mêlée fermée. Un recrutement de qualité fait par le staff toulousain. On a vraiment hâte de voir Kolbe sur nos pelouses de Top 14.

Franck Capron
Franck Capron
Cet article est rédigé par Franck Capron, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • VivaRCF
    17857 points
  • il y a 3 ans

Meilleur recrutement pour moi : Faumuina ! Poste où c'est difficile de mettre la main sur de grands joueurs, monstre physique, bon en mêlée, exceptionnel balle en mains !

  • jose5
    19943 points
  • il y a 3 ans

Uhila et Zirakashvili, l'ours du Tonga et l'ours du Caucase en première ligne à l'ASM, ça aura sacrément de la gueule.
Après Uhila ne sera sans doute pas titulaire, mais c'est un profil qui nous manquait devant.

  • JoeMbu
    991 points
  • il y a 3 ans

Excellent article. Il faudrait que l'auteur publie plus régulièrement sur le rugby de l'hémisphère sud 🙂 .

@JoeMbu

Merci 🙂

  • Puech'
    5694 points
  • il y a 3 ans

Beaucoup critiquaient le Racing mais il n’apparaît pas dans cet article. A méditer..

@Puech'

Sinon plutôt que méditer on peut lire l'article pour comprendre de quoi il parle.

@Puech'

En effet mais l'article ne parle que des joueurs qui arrivent de l'hemisphere sud cette saison (pas du recrutement étranger dans son ensemble). Le RM y figurera quand Lambie sera confirmé (grosse erreur si vous le signez)

@Puech'

C'est juste qu'ils n'ont pas recruté dans l'hémisphère sud, car la moitié des joueurs qu'ils ont recruté sont des étrangers (Ryan, Johnston, Albacete, Kakovin...). L'article parle uniquement des joueurs qui arrivent du Super Rugby.

@clement6628

Oui et Lambie est annonce au RM par les journaux sud af

"Avec une vingtaine arrivées pour une dizaine de départs, la « balance commerciale » penche une nouvelle fois en faveur des clubs de l’hexagone"

Je suis le premier à râler concernant l'afflux massif d'étrangers en Top 14 et D2 avec les conséquences que l'on connait sur le XV de France mais il faut reconnaitre que cette saison, certains clubs ont vraiment fait des efforts pour "franciser" leurs équipes. Je pense à Castres, La Rochelle, Montpellier ou encore l'UBB.
Un petit chiffre assez parlant, l'an passé, j'ai compté un peu plus de 90 recrues étrangères contre un peu plus de 50 cette saison (en comptant celles venant de Top 14 et D2).

@clement6628

Les règles sur les JIFF se durcissent, donc les clubs qui étaient un peu limite sur ce plan font des efforts maintenant avant que n'arrivent de vraies sanctions.

  • Olmo
    13114 points
  • il y a 3 ans

Le poste de 9 "un des points faibles rochelais la saison dernière"??? Vous fumez quoi au rugbynistère ???? Entre Bales et Januarie qui ont toujours été très bons, Retière, un U20 tellement talentueux qu'il est arrivé à bouleverser la hiérarchie et même un Jules Le Bail qui a été très correct sur ces quelques apparitions, comment vous pouvez dire ça ? Je suis choqué franchement.

@Olmo

Par rapport au reste oui, Januarie c'est propre mais que c'est lent. Tu ne peux pas comparer Retiere, Bales, Januarie avec KB on est dans une autre dimension avec lui. Justement si les dirigeants ont mis le paquet sur lui ce n'est pas par hasard

@Olmo

Disons que c'etait pas leur point fort. Entre un 5 de devant tres lourd qui ecrasait tout le monde une 3e ligne omnipresente des centres puissants et un triangle arriere capable de mettre le feu a chaque ballon de relance

  • Olmo
    13114 points
  • il y a 3 ans
@Yionel ma star

Vous êtes sévères.

@Yionel ma star

On est d'accord

  • ced
    100304 points
  • il y a 3 ans

c'est quand même vachement moins drôle quand personne ne recrute Gavin Henson ou Quade Cooper

@ced

C'est même carrément chiant.

  • Ahma
    94617 points
  • il y a 3 ans

Banc ou pas, pas sûr que McIntyre soit une si mauvaise pioche : je ne l'ai vu qu'une ou deux fois mais il m'a fait bonne impression, pas impossible que ce soit une des bonnes surprises de la saison.

@Ahma

Je ne le classe pas dans les mauvaises pioches mais plus dans la categorie "Paries". Si le SUA le recrute c'est qu'ils ont du le cibler, la question pour moi c'est surtout de savoir quel role il aura cette saison

@Franck Capron

Si c'est dans la catégorie Lulu Paries c'est déjà un très bon choix

@Franck Capron

Avec les départs d'Hollinshead et de Francis, sachant que l'autre ouvreur est Ignacio Mieres que je ne vois pas titulaire en Top 14, je pense que le rôle de McIntyre est tout trouvé : titulaire.

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
Transferts
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
News
Arbitrage