Top 14 - Racing 92. Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff blanchis par la commission médicale
Le Racing n'a jamais douté de Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff.

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
Ce mardi, le Racing 92 a officiellement annoncé que Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff avaient été blanchis par la commission médicale de la FFR.

"L'affaire des corticoïdes" a pris fin avec le verdict de la commission médicale de la Fédération française de rugby concernant Dan Carter, Joe Rokocoko et Juan Imhoff. Pour cette dernière, les trois joueurs du Racing 92 ainsi que le médecin du club, Sylvain Blanchard, "n’ont pas commis la moindre infraction aux règlements, pas la moindre entorse à l’éthique" indique le communiqué de la formation francilienne. Une nouvelle dont elle se réjouit après deux semaines où tout aura été dit et surtout écrit.
Le Racing 92 accuse L'Equipe de désinformation sur le cas Dan Carter
Le Racing 92, qui n'a pas manqué d'écorcher le journal L'Equipe suite à ces révélations, est d'ailleurs décidé à faire la lumière de son côté sur la manière dont les médias ont obtenu "les documents sur lesquels ils ont assis avec une coupable légèreté leurs pseudo-révélations". Pour rappel, le quotidien sportif avait révélé que des traces de corticoïdes avaient été retrouvées dans les urines de Carter, Rokocoko et Imhoff suite à un contrôle anti-dopage mené la veille de la finale du Top 14 à Barcelone.

Pour le club francilien, il est important de répondre à cette question, mais aussi à celle-ci : "quelle institution a pu délibérément enfreindre son propre règlement et plus simplement la loi pour distribuer à qui les voulait des pièces relevant du plus strict secret médical ?" Car il considère le battage médiatique a non seulement blessé les joueurs et leur famille, mais qu'en dépit du fait que le doute ait été levé, il reste "un préjudice énorme". "L'affaire des corticoïdes" n'est peut-être pas terminée en définitive.


Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Corticoïdes => coupables => blanchis => coupables => corticoïdes, etc...
Cela ressemble vachement au fonctionnement mafieux, non ???
F.F.R. => Fédération Française des Repris de justesse...

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@Le Concombre Masqué

Si tu lis mon post sur l' article "vidéo D Carter" tu comprendras pourquoi je rejoints ton analyse

@Le Concombre Masqué

Naan mais laisse tomber l'humour petit! ! Tes meilleurs commentaires sont ceux où tu ne laisses que des points de suspension. .... tu transpires et tu pues la haine envers Toulon! T'es une petite rageuse frustrée! !! Vas te pignoler sur un calendrier de joueurs. ..fais ton coming out..mais lâches moi garçon. .je vais finir par croire que t'es amoureux! !!!

@Telo Martius

...

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans

Le mec qui a écrit l' article ( je n' ai pas encore son nom) est aussi correspondant à RR, çà ne s' invente pas! De plus il s' est fait massacrer en conférence de presse par Lorenzetti, qui a eu beau jeu de jouer les victimes; avec des cons pareils on n' est pas près de revoir ce sujet à l' ordre du jour d' un média!!!

  • CEVEN
    169873 points
  • il y a 3 ans
@AKA

Concernant les journalistes à l'origine du papier, quelles sont vos sources ? (pourrais-je oser avec malice)
Les articles afférents à cette (non) affaire sont signés le + souvent par Renaud Bourel, Alex Bardot et Gilles Simon. (tous rattachés au journal l’Équipe)

Quand bien même ils en sont co-rédacteurs (et donc responsables), il est intéressant de connaître également le travail journalistique et les process avant de balancer des scuds (saucisses) sur leur travail.

Si l'article a été publié, il aura reçu en amont, l'aval du Comité de Rédaction.
Si l'on exonère les joueurs du R92(soignés soi-disant pour exercer leur profession), il va en de même de ces rédacteurs qui ont porté une information avalisée et travaillée.

Si faute il y a, elle revient aux responsables de la fuite, ceux qui se sont affranchis du devoir de réserve leur incombant dans l'exercice de leur profession.
Donc, ce sont les « fuiteurs » qui doivent être "réprimandés", pas ceux qui exercent leur profession.

La jurisprudence de la "bonne foi" des joueurs Pro doit également prévaloir pour un "journaleux" dans l'exercice de sa profession.(aux conditions fixées par la diffamation)
Le 2 poids/2 mesures est assez rédhibitoire et ce en tout état de cause.

Enfin -et cela bcp d'entre vous l'oublient/l'omettent-, l'AFLD peut encore se saisir de "l'affaire" si elle considère que la décision (hypocrite en terme de santé publique) rendue par la FFR ne lui convient pas ....

Suite au(x) prochain(s) épisode(s) ... si d'ici là la vindicte populaire n'a pas érigé de bûcher pour les scribouillards 😊

Cdlt,

Bin moi je remercie le journal l'Équipe (ce ne sera pas courant) de nous avoir révélé ces infos.
Contrairement à certains ici ce n'est pas parce que le monde du rugby se cache derrière des AUT immondes que nous devons faire de même.
Jouer au rugby blessé, avec un taux de corticoïdes jusqu'à 4 fois supérieur au max autorisé, ce n'est pas normal, ce n'est pas fair-play, c'est dangereux.
Si les règles sont mal faites, il faut les changer. Et dans ce cas précis les journalistes sont des lanceurs d'alerte.

@Marc Lièvre Entremont

Mais c'est une fuite bidon !... Ils savaient très bien que tout le monde serait blanchi !... Et puis faire des infiltrations, même de stéroïdes, pour soulager une articulation inflammée, on est loin du dopage... À la rigueur, le scoop aurait été de prouver une utilisation chronique sur du long terme, avec des possibilités d'effets secondaires comme la baisse des défenses immunitaires, ou une mauvaise répartition des graisses... Le "vrai" dopage existe, mais ce n'est pas ce coup de petite cuillère dans l'eau des mecs de l'Equipe qui va y changer quoi que ce soit...

@ginobigoudi

Je vais faire une pétition pour suprimer les corticoïdes de la liste des vrais produits dopants chroniques sur le long terme.
Font chier ces journaleux, à nous ternir le bonheur du top14.

@Marc Lièvre Entremont

Moi je ne les félicite pas, et encore la personne qui a laissé (volontairement ?) fuiter ses informations sur un dossier de contrôle qui était en cours et pour lequel il n'y avait aucune conclusion, salissant injustement l'image d'un club et de joueurs pour une pratique réglementaire et commune à tous les clubs.
Tu verras qu'il ne restera de cette histoire que la suspicion de dopage du Racing, et qu'il n'y aura aucun débat sur l'usage généralisé des corticoides dans le rugby, et plus généralement sans le sport.
Les mauvais perdants de la saison dernière ont atteint leur but.

@Dansemacabre

Donc on ne pourra jamais aborder le sujet du dopage "légal", puisque systématiquement un joueur/club sera concerné?

Le Racing ne souffrira pas plus de cette histoire que le RCT a souffert de l'histoire de la pharmacie ou du cas Armitage en finale. D'ici quelques semaines on n'en parlera même plus et les seuls qui ressortiront cette affaire pour déglinguer le Racing seront des anonymes sur internet. Mais de toute façon même sans ces affaires ont trouve déjà des imbéciles pour cracher sur Racing, RCT ou n'importe quel club juste parce qu'internet permet à certains de se défouler.

Je suis entièrement d'accord avec vous sur le fait qu'on ne verra pas ce débat dont on aurait pourtant besoin, mais pour moi cela démontre le contraire: il faut justement mettre ces histoires sur la place publique. Il n'y a qu'en matraquant le sujet qu'on obtiendra de nos instances qu'elles s'en occupent, ce n'est pas en les passant sous silence qu'on obtiendra du changement. Tant que personne n'en parle, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Et évitez de tomber dans la paranoïa, si cette histoire est sortie dans la presse ce n'est pas parce qu'il existe quelque part dans l'ombre des gens influents qui détestent le Racing et qui ont été vexés par le Brennus remporté. C'est juste parce qu'un journaliste a obtenu par ses sources un résultat surprenant d'un contrôle antidopage, il aurait tout autant sorti son article si c'était tombé sur des joueurs du RCT, du ST ou de l'ASM. Il faut vraiment que les supporters se défassent de cette notion de complot contre leur club, c'est épuisant et ridicule. Tellement ridicule que tous les ans on entend le couplet provenant d'un club différent: un coup c'est un complot contre Castres parce que c'est un petit club, ensuite contre le SF parce que c'est Paris contre la mafia du sud-ouest, ensuite c'est contre le RCT parce que leur réussite dérange, ensuite c'est contre le ST parce c'est la province contre la mafia de la capitale, ensuite c'est contre le Racing parce bouh personne ne nous aime... Ce n'est pas parce que certains dirigeants et staffs utilisent l'argument du complot comme levier psychologique pour motiver un groupe ou détourner l'attention que le supporter moyen est obligé d'y croire. C'est juste de la comm', il n'y a pas de réunions secrètes avec des sacrifices d'animaux dans les sous-sols de la LNR ou de l'Équipe.

  • areuh83
    24576 points
  • il y a 3 ans
@Team Viscères

en ce qui concerne S. Armitage, il avait pris un daphalgan codéiné ; la codéine fait planer, pas le même effet que les cortiso...

@areuh83

Rétablissons l'histoire telle qu'elle s'est déroulée et non pas telle qu'on s'en souvient: Armitage a été contrôlé positif à la morphine lors de la finale et non pas à la codéine. La morphine est une substance interdite et qui permet de repousser la douleur et d'aller plus loin dans l'effort, alors que la codéine est autorisée.

Le Dafalgan codéiné c'est la justification du joueur et du staff médical, c'est un médicament autorisé sans justificatif et qui produit naturellement de la morphine. Justification peut-être vraie, peut-être fausse... nous ne pourrons jamais savoir, lors du contrôle la substance révélée positive ne dit pas "hé les gars en fait je viens d'un comprimé de dafalgan". Un peu comme le spray nasal d'Imhoff, c'est peut-être vrai ou non mais nous ne le saurons jamais.

Le sujet du dopage est déjà complexe, donc si on pouvait y soustraire les querelles de clochers ce serait pas mal. Une substance interdite est interdite, il n'y a pas de "non mais la substance que mon joueur a pris elle est pas beaucoup dopante alors que le club d'en face bouh c'est du gros dopage" ni de "non mais le joueur d'en face dit qu'il a pris un médoc ça se voit que c'est du pipeau, ce n'est pas comme mon joueur qui a lui pris un médoc mais ça se voit que c'est vrai". Les deux cas sont identiques: les joueurs sont contrôlés à une substance interdite mais blanchis grâce à une justification thérapeutique invérifiable a posteriori. Innocents donc car les règles le permettent, mais il reste le débat de fond qui n'a toujours pas avancé.

@Team Viscères

Si, il y a des sacrifices d'animaux farcis qui finissent dans l'estomac de Goze et Camou.

@Marc Lièvre Entremont

Pas dans les sous-sols, il n'y a pas de monte-charge dimensionné pour y acheminer Goze 🙂

@Team Viscères

Autant je suis d'accord avec toi sur le fait qu'il faut parler du dopage dans le sport que nous aimons y compris quand il s'agit de prise de médicaments avec ou sans AUT. En revanche je ne suis pas d'accord sur la manière: Carter Imhof et Rokocoko ont été trainé dans la boue comme si on parlait des tours de France d'Armstrong. Si au moins l'Équipe avait eu le soucis de la santé des joueurs à la limite, mais je pense que c'est le cadet de leurs soucis et que ce qui les intéressait surtout c'était le buzz qui allait en découler. Et a titre perso (même si on me jugera surement comme n'ayant pas un avis neutre) je trouve ça dégueulasse.

@Moumoune

Traînés dans la boue c'est vite dit je trouve. On a déclaré qu'ils avaient été contrôlés positifs aux corticoïdes, ce qui est totalement vrai. Les joueurs ont pris des corticoïdes et ces corticoïdes sont visibles sur les résultats. Les joueurs sont bel et bien dopés, c'est juste qu'ils en avaient la permission.

C'est là que je trouve que notre rugby est hypocrite. 3 joueurs d'une grosse équipe performante se font prendre avec des corticoïdes administrés "légalement" et on en fait des victimes. À côté de cela on révèle que des cyclistes d'une grosse formation performante ont bénéficié d'AUT et on en fait des preuves de la corruption et du dopage dans le cyclisme. Mêmes pratiques, mais dans un cas tout va bien et dans l'autre c'est un sport sale.

Il faudrait que l'on commence à prendre du recul sur notre sport, sinon on ne s'en sortira jamais. On peut parler de dopage sans que cela signifie lyncher un club ou des joueurs. Perso je n'ai rien contre le Racing sur cette affaire, ils ont fait ce qu'on leur permet de faire. Je n'ai rien contre les joueurs, ils n'ont rien fait de répréhensible: ils sont allés voir leur médecin de club, on leur a fait suivre un traitement. Mais malgré tout les joueurs ont joué chargé (permettre à des gus de jouer une finale de cette intensité alors qu'ils sont hs physiquement, si ce n'est pas du dopage...) au mépris de leur santé et de la morale sportive (je ne parlerais pas d'équité sportive puisque cela aurait pu être n'importe quel club/joueur concerné, la règle est la même pour tous même si elle est mauvaise).

Pour ce qui est de l'image salie... oui enfin c'est une image ternie pendant juste une semaine et seulement dans le monde du rugby, puis tout le monde oublie. En dehors de notre petit milieu, personne ne connait Imhoff, Rokocoko, le Racing, et Carter est au mieux un beau gosse qui joue au rugby, au pire un inconnu. Les gens qui ne suivent le sport mais pas le rugby ont lu l'info sur 20 minutes mais l'avaient probablement déjà zappée en arrivant au boulot, les gens qui ne suivent pas le sport ne l'ont même pas lue. Plus personne n'évoque le dopage à propos d'Huget malgré ses 3 no-shows et le battage médiatique de l'époque, personne n'associe le dopage à Armitage malgré le battage après la finale de 2012, personne n'associe le RCT avec le dopage malgré le battage médiatique autour de la pharmacie. Dans 1 an tout le monde aura oublié cette histoire, on est loin d'Armstrong qui sera encore l'image du dopage dans 20 ans. D'où mon étonnement devant la réaction du Racing, plutôt que de se contenter de mettre les points sur les I en mentionnant le verdict conforme à leurs déclaration et passer à autre chose ("nous n'avons rien à nous reprocher, pour nous cette non affaire est terminée"), ils remettent une pièce dans le jukebox en contre-attaquant médiatiquement. Pour que les gens n'associent pas cette affaire au Racing, je doute que prolonger l'exposition médiatique soit le meilleur moyen.

Par contre je suis d'accord avec vous, si l'Équipe balance l'info quand ils l'ont c'est plus pour avoir l'exclu et faire le buzz que pour alerter. Mais perso je m'en fous de leurs raisons, si l'info donne une chance d'aborder un sujet important je suis preneur. Même si cette chance est minime et que le débat sera de courte durée.

J'espère que L'Equipe sera condamné. Salir des joueurs c'est moche. Même blanchis, on en parle beaucoup moins que lorsqu'ils ont sorti leur nouveau faux dossier..

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@Les Courses En Travers

La chose pour laquelle ils ne seront pas punis, c' est leur insondable connerie... Balancer çà sans rien avoir sous le coude, on dirait qu' ils ont fait exprès!

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 3 ans

Je pense le medecin plus coupable que les joueurs a qui le medecin a du dire, je te fais une infiltration reglo et tu pourras jouer. La decision fait vraiment on lave plus blanc que blanc 🙁
Ce qu'ils ont eu est peut-etre autorise mais ca n'enleve rien a la dangerosite de la repetition de ces actes.
Mais aussi, je comprend le club qui veut savoir d'ou viennent les fuites.

@Kadova

C'est le problème de la schizophrénie du médecin de club. Il est médecin, mais salarié du club. En tant que médecin il devrait rechigner à effectuer ces infiltrations qui sont nocives à long terme pour les joueurs, en tant que salarié du club permettre à ces joueurs d'être sur le terrain favorise la réalisation des objectifs. On a le même problème avec les protocoles commotion.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans

S'il y avait des dopés dans le rugby, ça se saurait. On aurait par exemple des morts d'infarctus à 42 ans en pagaille ou de nombreux gars victimes de dégénéresence précoce ou de maladie neurologique.

Mais heureusement, rien de tout ça.

  • MadMax
    3235 points
  • il y a 3 ans
@Zejack

Le rugby n'est pas pro depuis assez longtemps pour en voir les 1ere séquelles, on commence seulement a voir les 1ers rugbymens du cru 100% pro arreter.
On commence aussi a voir des joueurs qui se plaignent des conditions de jeu dangereuses (Cudmore par exemple).

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans
@Zejack

Rien de tout ça? je connaît des mecs en Fédérale qui se charge! Van der Westhuisen qui se retrouve avec une maladie de charco, son pilier qui à une sclerose en plaque etc etc etc . Croire qu'il n'y a pas de dope dans le rugby c'est comme croire qu'il n'y a pas de ripou chez les flics!

@m73

Ironie : manière de railler, de se moquer en ne donnant pas aux mots leur valeur réelle ou complète, ou en faisant entendre le contraire de ce que l'on dit.

  • Zejack
    16746 points
  • il y a 3 ans
@Je plaque - bien que Porical

Merci.

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans

J'espère que cet enculé (excusez ma grossièrté ) de Vincent duluc (vous pouvez prononcer la dernière syllabe en verlant ) va enfin se faire laminer et être interdit d'écrire dans un journal. C'était déjà lui dans l'affaire de l'OM, lui qui pissais sur aîmé jacquet , qui pourrissait domenech, qui avait fait l'article haineux sur la descente administrative du rct , c'est lui qui a largement contribuer à la mauvaise réputation du cysclisme, il était en tête de série pour le JO et là il est encore derrière cette affaire du Racing.

@m73

Je pensais que Duluc s'occupait seulement du foot

@m73

je ne comprends pas très bien tes griefs. L'affaire de l'OM : celle où des mecs étaient payés pour lever le pied ? Jacquet et Domenech, si ma mémoire est bonne, toute la presse leur pissait dessus (jusqu'à mi-juillet 1998 dans le cas de Jacquet). La mauvaise réputation du cyclisme ne serait-elle pas due au dopage systématisé dans les années 1990 et à l'ostracisation des cyclistes essayant de dénoncer le dopage ?

Ton idéal de journaliste, c'est Nelson Montfort ?

@m73

???

Mais attends, mec, on dirait que tu viens de passer 30 ans sur Jupiter..
Tu n'es pas au courant que le monde du sport est régulièrement gangréné par des affaires de corruption, de dopage, de conflits d'intérêts, de chantages, sans parler des paris truqués ou de la mafia...
Le monde n'est pas parfait mec. Les sportifs et leurs dirigeants ne sont pas parfaits non plus. Les enjeux économiques sont énormes... Désolé.
Les journalistes font leur travail. Il leur arrive bien sûr d'émettre de mauvais papiers, de se tromper, de vouloir faire du sensationnel...
Mais de là à condamner toute la carrière d'un journaliste, ben mon vieux... Allez, je retourne lire un album de oui-oui à mon fils.

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans
@artillon

Attend mon pti choux, j'ai jamais dit que le monde du sport était saint . Je dis juste que c'est tout le temps le même qui remue la merde , qui critique les sportifs et qui pourri certaine carrière car il a du pouvoir médiatiquement. Je suis désolé , ce gars c'est pas un journaliste, c'est un gratte papiers qui va dénicher la moindre info merdique pour faire les gros titre, digne de voici , closer etc mais pour le sport. On es très loin du Midol !

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans

Comment il pourrait en être autrement, après ce grand travail d' investigation mené par l' Equipe ( d' ailleurs je me demande quel est l' auteur de l' article...) ; eh oui n' est pas David Walsh qui veut! Ce sont vraiment des guignols!!!

Pour en avoir discuté avec des potes non rugbymen, on passe pour des cons, avec nos valeurs.
J'espère au moins que ça fera bouger les choses, même si ce n'est pas pour ce cas là.

@Marc Lièvre Entremont

Les "valeurs de l'Ovalie" ce sont un peu les frites McCain du sport: ce sont ceux qui en parlent le plus qui s'en servent le moins.

A l'insu de leur plein gré selon la formule consacrée.

Quelqu'un sait si l'AFLD à finalement fait appel de cette décision? Il me semblait avoir lu ça quelque part.

Circulez il n'y a rien a voir

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@michelange

Tu me le sort de la bouche 😉

  • m73
    10463 points
  • il y a 3 ans
@AKA

ça devient sexuel là !

  • AKA
    48784 points
  • il y a 3 ans
@m73

Brrrrr! Parle pas de malheur, il est de Montpellier c' est peut être Bismark Du Plessis LOL! 😀

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans

C'est bien tout ça pour ça! Allez on ferme les yeux et on continue la foire aux piquouses thérapeutiques!
Affligeant...

Derniers articles

Ecrit par vous !
News
News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News