Top 14 - Comment le Stade Français a fait tomber le champion en titre castrais
Première défaite à domicile cette saison pour les joueurs de Christophe Urios
Retour à chaud sur la sensation du jour et cette victoire du Stade Français sur la pelouse du champion de France (9-14).

Les 5 minutes les plus marquantes:

  • 1e: la pluie au rendez-vous: le match n'a pas encore commencé qu'un sérieux indicateur vient se mêler au rendez-vous, la pluie. Quand on a vu le match du Stade Toulousain hier, disputée dans les conditions similaires, et qu'on se rend compte que Castres c'est pas si loin que Toulouse, on n'est pas très serein.
  • 24e: Le Stade Français ouvre le score (0-3). Après une longue période de domination dans les 22 mètres de Castres, ponctuée par plusieurs mêlées, le numéro 10 du jour, Julien Dumora, est sanctionné d'un hors-jeu. Plisson ne tremble pas et inscrit les premiers points du match.
  • 47e: Essai de Julien Arias (3-14). Sur une bonnne chandelle de Plisson, Dumora cafouille dans les airs et les Parisiens se saisissent du ballon. Le jeu est vite écarté sur les extérieurs, Hamdaoui donne sur un pas à son centre Delbouis qui parvient à trouver un intervalle avant de poursuivre au pied pour son ailier Julien Arias, qui arrive le premier dans l'en-but et inscrit le seul essai de la partie. 
  • 73e: Castres gâche (6-14). Castres est enfin parvenu à mettre la main sur le ballon en cette fin de rencontre, les Castrais enchainent les temps de jeu avec Kockott à la baguette qui écarte vers Dumora, la passe de ce dernier, trop puissante, vient rebondir sur son coéquipier Radosavljevic. Le ballon est perdu par les Castrais qui se mettent ensuite à la faute. La penaltouche de Plisson renvoie le CO dans son camp. 
  • 80e: Le CO arrache le point de bonus défensif (9-14). Derniers instants de ce match et le CO joue son va-tout dans son camp. A la suite d'un coup de pied de Kockott, le Stade Français se met à la faute et offre une chance inespérée à leurs hôtes d'accrocher le bonus défensif. A 40 mètre sur la gauche des poteaux, le demi-de-mêlée international convertit cette pénalité. Castres s'incline avec le bonus défensif. 

Le Top 3 du rédacteur :

Yoann Maestri : Symbole de la vaillance de son équipe dans ce match, le seconde-ligne a plaqué, poussé, avancé et largement contribué à la performance des Parisiens en conquête. Le rugby commence devant et ce match en a été l'illustration parfaite. De plus, il renoue enfin avec le goût de la victoire face au CO!

Jules Plisson : Beaucoup de jeu au pied, conditions oblige, Plisson a su se poser en gestionnaire dans ce match. I a également permis à son équipe de prendre les devants au score grace à ses pénalités converties (3/4). Jouer avec un casque lui réussit plutôt bien.

Julien Delbouis : C'était sa première titularisation, à 19 ans, le centre parisien a présenté une copie intéressante en défense comme en attaque. Sur le seul essai de la rencontre, il est le détonateur en réussissant  d'abord à prendre l'intervalle, franchir avant d'adresser un coup de pied précis et plein de lucidité vers son ainé Julien Arias.

Le Tweet:

Le Bilan:

Une semaine après sa défaite dans le derby, c'est au courage que le Stade Français a réussi l'exploit de faire chuter le champion de France en titre sur son terrain. Jusqu'alors invaincus chez eux, les Castrais sont tombés face des Parisiens réalistes. Forts en conquête, ces derniers n'ont rien laissé à leurs adversaires, s'accaparant le ballon et se montrant plus tranchants dans le combat. Si la grosse victoire de la semaine dernière à Toulouse a du laisser des traces chez les joueurs de Christophe Urios, elle n'enlève en rien la solide performance du Stade Français qui remonte à la deuxième place au classement.

Les Compositions: 

Castres Olympique

Battle - Laveau, Combezou, Ebersohn, Smith - Dumora, Kockott - Gérondeau, Vaipulu, Babillot - Capo Ortega, Jacquet - Kotze, Jenneker, Tichit

Stade Français

Hamdaoui - Arias, Fickou, Delbouis, Camara - Plisson, Van Zyl - Macalou, Chapuis, De Giovanni - Maestri, Flanquart - Alo-Emile, Sempéré, Van der Merwe.

La fiche technique:

Castres vs Stade Français 9-14 (MT 0-9)

Evolution du score 0-3;  0-6;  0-9;  3-9;  3-14;  6-14;  9-14.

Castres Olympique:

3P Kockott (44e, 58e, 80e)

Stade Français:

1E Arias (47e), 3P Plisson ( 24e, 38e, 41e)

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Un non match du C O surtout devant dommage

  • to7
    12480 points
  • il y a 1 an

c'est bien que plisson ait réussi son match, le pauvre avec l'arrivée de nicolas sanchez, il a de grandes chances de se retrouver n3 à son poste et de ne jouer que le challenge

@to7

Que Jules ait réussi son match tant mieux, ça va peut être clouer le bec à Chabal.
Plisson j'ai plus l'impression qu'il est réservé voir timide plutôt que arrogant.

  • to7
    12480 points
  • il y a 1 an
@breiz93

je ne sais pas s'ils se sont croisés en edf, j'espère quand même que chabal tout con qu'il est a au moins un début de raison de s'en être pris à lui comme ça. Parfois quand on est timide on reste à distance et certains prennent ça pour de l’arrogance surtout s'ils complexent

@breiz93

Il a surtout un mental trop fragile...

Ils ont maîtrisé clairement le match et n’ont laissé à aucun moment à castres l’espoir de pouvoir l’emporter et ça c’est très fort.

En marquant plus de points qu'eux

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts