RUGBY. L’incroyable sacrifice fait par Marika Koroibete pour affronter la France
Marika Koroibete avec son premier enfant lors de sa première sélection avec l'Australie en 2017.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Marika Koroibete a renoncé à assister à la naissance de son 3e enfant afin de pouvoir jouer contre la France. Une décision prise par rapport à son avenir ?

Ce mercredi 07 juillet, la France affrontait l’Australie sur leurs terres. Sur les 46 joueurs près appelés sur le pré, Marika Koroibete faisait office de vétéran. En accumulant sa 35ᵉ sélection, il fait office de vétéran à Brisbane. Cette place, le trois-quart l’a plus qu’honorée. Que cela soit sur le terrain ou en dehors, car oui le joueur a dû faire un énorme sacrifice afin de défier les Bleus ce mercredi : manquer la naissance de son enfant.

C’est sur compte instagram que le Wallaby annonce la nouvelle. Tout en félicitant sa femme pour son courage, il annonce que c’est cette dernière qui l'a autorisé à rater ce grand moment après avoir demandé s’il pouvait renoncer à ce moment afin d’honorer sa sélection avec le XV australien. Une décision où l’avenir du joueur a pu avoir son importance. En effet, Marika Koroibete vit peut-être sa dernière tournée d’été avec l’équipe australienne. Annoncé au Japon en 2022, le joueur ne pourrait plus jouer en sélection à partir de cette échéance. La réglementation de la fameuse “loi Giteau” prévoit que seuls ceux possédant au moins 60 sélections et ayant évolué pendant 7 ans avec une franchise australienne de Super Rugby peuvent être appelés en sélection.

Ainsi, Koroibete ferait ses adieux aux Wallabies à la fin de l’année, ce dernier ne remplissant aucune des deux conditions. Auparavant, certains terrains d’entente avaient été trouvés entre la Top League, championnat japonais et la fédération australienne. Ils prévoyaient que des internationaux pouvaient évoluer dans l’archipel asiatique à condition qu’il soit libéré pour les rencontres internationales, comme le prévoit le règlement World Rugby. Cependant, la Top League “n’est plus” et en Pro League, nouvelle première division japonaise, que le joueur devrait signer. Comme aucun accord n’a été annoncé officiellement entre les deux partis pour l’instant, Dave Rennie s'est exprimé en mars dernier à Fox Sports. Il évoque la probable perte de son joueur : “Nous aimerions le garder, mais c'est le défi que nous devons relever. [...] La question est donc de savoir si nous pouvons nous permettre de garder des gars comme Marika. Avec la COVID, nous avons moins de ressources financières et au moment de renouveler les contrats, les gars se voient proposer des baisses de salaires, pas des augmentations.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

J'ai eu peur en voyant le titre et la photo, je croyais qu'il avait sacrifié son premier enfant dans un rituel avant le coup d'envoi.

@Team Viscères

un enfant de plus ou de moins, il y en a plein. alors que des victoires contre les Bleus, ca, ca vaut quelquechose

@Le Haut Landais

Malheureusement des victoires contre les bleus il y en a beaucoup aussi :/

@Team Viscères

En tout cas il ne l'a pas mangé.

  • Pukeboy
    8623 points
  • il y a 3 mois
@Team Viscères

D'où l'importance de lire les articles jusqu'au bout 😉

@Pukeboy

C'est fatigant, y a beaucoup beaucoup de mots.

  • frakc
    5751 points
  • il y a 3 mois

Sacrifice?... Voir ta femme hurler et pleins de truc chelous et peu ragoûtant lui sortir du corps... "Le miracle de la vie" c'est bien aussi une fois que l'accouchement est finit... 😄

Derniers articles

News
News
News
Ecrit par vous !
Vidéos
News
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News