Test-match. France vs Japon vu au pays du Soleil-Levant
Le Japon affronte le XV de France sans pression à la U Arena.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Le XV de France affronte le Japon pour le dernier match de cette tournée de novembre. Nicolas Kraska, évolue au Japon. Il nous donne son point de vue.

VIDÉO. Japon : la démonstration et les essais des Brave Blossoms face aux Tonga (39-6)  

L'équipe de France joue gros samedi soir contre le Japon. Après une tournée difficile, les joueurs du XV de France ne doivent pas manquer le coche pour sauver l'honneur et remporter un premier succès. Loin de toutes ces préoccupations, les Japonais préparent ce match contre les Bleus sans aucun complexe. Nicolas Kraska, ancien joueur d'Albi ou du Racing et évoluant aujourd'hui au Toshiba Brave Lupus, l'avoue : "vu l'heure à laquelle le match est diffusé (04h45, heure japonaise, ndlr), la majorité des gens dormiront. Seuls les aficionados regarderont le match. Au club, juste un Japonais m'en a parlé. Il m'a juste demandé si c'était de bons joueurs, s'il y avait l'équipe type, mais il ne m'a pas dit s'il allait regarder ou non".Test-match. La composition du Japon face au XV de FranceLes Brave Blossoms, viennent en France sans pression, car si la presse française attend de ce match une réaction d'orgueil, au Japon c'est bien différent : "J'ai vu sur Twitter les principaux médias rugbystiques en parler, ils y mettent la compo du Japon. Rien de plus. Je ne pense pas que ça les intéresse plus que ça". Effectivement, si l'on consulte la presse japonaise sur internet, il faut bien chercher pour trouver trace d'un article sur ce match. Basketball, patinage artistique, tennis, football ou baseball, tant de sports qui concentrent en priorité la presse nippone. Une chose pourrait peut-être expliquer ça, le manque de notoriété du rugby français au Japon : "J'ai bien peur que les Japonais ne voient pas la France comme une grande nation du rugby. Je ne les entends parler que des All Blacks, des Australiens ou des Anglais", il ajoute : "je ne sais pas s'ils connaissent un joueur français mis à part Bastareaud".


Revue de Presse

Dans la presse française, la tendance est à remettre en cause certains joueurs, à réclamer Morgan Parra mais aussi à imaginer une éventuelle démission de Guy Novès et de lui trouver un remplaçant. La presse japonaise est bien loin de s'intéresser à ça. Alors que la sélection nationale affronte le XV de France demain, rare sont les sites sportifs qui communiquent sur l'évènement. Ceux qui en parlent, contrairement à ce que l'on pourrait penser, paraissent plutôt confiants. Aucun complexe d'infériorité.XV de France - Japon : à quoi faut-il s'attendre face aux Brave Blossoms ? Le Japan Times se concentre sur son équipe. Pas un mot sur les Bleus. Le média local estime qu'une victoire passera par la vitesse que donnera le demi de mêlée Nagare au jeu des Brave Blossoms, ainsi qu'à la capacité de Tamura de gérer au pied comme il l'a fait face aux Tonga. L'entraîneur adjoint de cette équipe confirme : "on commence à améliorer notre jeu au pied de pression. Je pense que nous trouvons le bon équilibre entre garder le ballon et jouer au pied".
VIDEO. La U Arena, théâtre de la première victoire du XV de France ?Le Nikkan Sports réserve un article à la U Arena, présentant les avantages et les inconvénients de ce stade. Ils estiment que le synthétique est une bonne chose comme l'a évoqué Michael Leitch : "le Japon a plus d'expérience sur synthétique, je pense que c'est un avantage pour nous". Ce qui surprend un peu plus c'est cet écran d'un côté du terrain. "L'atmosphère du lieu est différent. Lorsque l'on va attaquer du côté de cet immense écran géant il va falloir habituer nos yeux", explique Nagare. La pression sera donc du côté des Bleus samedi soir car les Japonais auront tout à gagner face aux hommes de Guy Novès. Pour un match qui oppose les deux prochains pays hôte de la Coupe du Monde. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

il faut préciser que ces gens se prennent pour un peuple élu et supérieur, pas étonnant de constater qu'ils ne craignent pas les français. C'est ça, ou alors ils ont vu nos en-avant

"je ne sais pas s'ils connaissent un joueur français mis à part Bastareaud".

Le néo-z Romano pouvait pas citer un seul joueur français. Voilà où on en est.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@artillon

pas étonnant, on a une rotation qui empêche des joueurs de se révéler à long terme. les seuls qui ont un peu fait ça sont les "indéboulonnables" qui étaient déjà là sous psa (pica, guigui, mama en gros...)

Des japonais qui ne nous badent plus. C'est la fin du monde.
Envoyons leur tout de suite Mireille Mathieu avec le maillot bleu, ca urge !

@Marc Lièvre Entremont

Sinon Julien Doré est déjà bien connu au Japon. Si on est en panne de notoriété...

Derniers articles

Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Ecrit par vous !
News