[STATISTIQUES] L'absence de Virimi Vakatawa sera-t-elle préjudiciable au XV de France ?
L'ovni du Pacifique a souvent une grande influence sur les résultats de ses équipes.
Depuis son avènement au centre voilà deux ans, Virimi Vakatawa s'est révélé indispensable au jeu du Racing comme des Bleus. Mais qu'en disent les chiffres ?

« On ne compte plus les personnalités du rugby pro qui, de Henry Chavancy à Chris Masoe en passant par Dan Carter, jugent aujourd’hui que Virimi Vakatawa est le meilleur trois-quarts centre du monde. » Cette tirade illustre si bien l’aura du Franco-Fidjien qu’on a choisi de l’utiliser en préambule de notre papier, quand bien même elle n’est pas de nous mais de notre confrère du Midi Olympique Marc Duzan, spécialiste du Racing 92. Aussi parce qu’elle flirte avec la ligne de vérité. Il faut dire que le numéro 13 de 28 ans marche sur l’eau depuis deux ans : il multiplie les gestes hors du temps, traverse les défenses comme dans du beurre, enfile les essais comme les perles et constitue, in fine, la pierre angulaire des lignes de trois-quarts du club des Hauts-de-Seine comme du XV de France.

C’est d’ailleurs son ancien mentor à Nanterre et actuel entraîneur des trois-quarts en Bleu qui décrivait le mieux l’arme fatale qu’est devenu Vakatawa. « Aucun de ses adversaires ne parvient à décrypter son jeu parce qu’il a mille cordes à son arc : la percussion, le jeu dans le plaquage, la passe aveugle avant contact, l’évitement… Il peut lâcher un ballon dans toutes les situations, mobilise à chaque fois deux à trois défenseurs et autour de lui, crée des espaces : tôt ou tard, les joueurs qui circulent dans sa zone auront des occasions d’essais », décryptait Laurent Labit pour le Midol il y a quelque temps. L’apogée de son rugby est telle ces dernières saisons que Semi Radradra - probablement le meilleur attaquant de la planète aujourd’hui - allait même plus loin le concernant à l’automne dernier : « Je le connais bien. C’est l’un des meilleurs centres au monde à l’heure actuelle, si ce n’est le meilleur de tous. J’adore le voir jouer avec le Racing et la France. Ses performances ces dernières semaines ont été impressionnantes. »

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Rendons à César ce qui est à César et lycée de Versailles
En l'occurrence la citation : "Les statistiques, c'est comme le bikini : ça donne des idées mais ça cache l'essentiel ! ". est de Coluche, pas de Deltéral.
Et demander si l'absence de Waka au centre peut être préjudiciable à l'EdF c'est demander si l'absence de truffes peut être préjudiciable à une omelette aux truffes.

Prim's.
Ce type est une machine !

Derniers articles

News
Page facebook
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News