Section Paloise - Rayne Barka : ''C'est un rêve, ça donne envie et ça te pousse à performer''
Section Paloise - Rayne Barka veut performer pour son équipe.
Le jeune talonneur de la Section Paloise Rayne Barka revient sur l'année écoulée marquée par le titre mondial, la Covid-19 et la victoire à Montpellier.

Top 14 - Pau première équipe à faire tomber le MHR à la maison depuis l'USAP [VIDEO]Top 14 - Pau première équipe à faire tomber le MHR à la maison depuis l'USAP [VIDEO]La semaine dernière, Pau a créé la première sensation de la saison 2020/2021 dès l'entame en allant s'imposer sur la pelouse de Montpellier. Un succès que les joueurs de la Section sont allés chercher dans les ultimes instants de la partie avec les tripes. Rayne Barka n'était pas sur la feuille de match pour cette première sortie annuelle. Mais ça ne l'a pas empêché de vibrer devant sa télé et "d'y croire jusqu'au bout. Je sautais de partout". Il fallait avoir le coeur bien accroché car à 23-10 en faveur des locaux à la pause, la victoire était loin d'être assurée. Mais sous l'impulsion d'un excellent Antoine Hastoy, les visiteurs ont refait leur retard, revenant ainsi à 23-19, avant de se donner la possibilité de remporter cette partie grâce à leurs avants. Performants en mêlée, les Béarnais ont finalement obtenu un essai de pénalité victorieux. "On a un assez bon pack avec des mecs qui ont énormément de potentiel. On l'avait vu sur les matchs amicaux et on l'a encore montré contre Montpellier". 

Plus forts devant et sans doute aussi mieux préparés. Les hommes de Nicolas Godignon et Frédéric Manca ont effet pu jouer trois matchs amicaux pendant l'été là où les Héraultais ont vu les leurs annulés pour cause de Covid-19. "Sans avoir la prétention de dire qu'on allait faire quelque chose à Montpellier, on n'allait pas là-bas pour perdre". C'est donc avec une certaine confiance que la Section Paloise a fait le déplacement au GGL Stadium. Car sur un premier match de la saison, tout est possible. Même contre le MHR et ses internationaux tricolores comme Guirado, Rattez, Vincent, Camara ou encore Bouthier. Ce manque d'automatismes et peut-être aussi de fraîcheur physique a pu jouer en deuxième période estime le jeune talonneur. Mais aller gagner à Montpellier ne fait pas de vous le champion de France. Le coach a ainsi rapidement rappelé à ses joueurs que ce n'était qu'un match gagné. Et qu'il fallait surtout confirmer ce vendredi face à Agen. Pas question pour les Palois de connaître la même désillusion que les Montpelliérains lors de leur premier match à domicile. "Chaque week-end tous les compteurs sont remis à zéro".Coupe du monde U20 - Vitesse, appuis, vista, Rayne Barka a sonné la charge pour France U20Coupe du monde U20 - Vitesse, appuis, vista, Rayne Barka a sonné la charge pour France U20Ce match face au SUA, Rayne Barka, qui a fait sa dernière année de Crabos et sa première espoir à Agen, il ne le jouera également pas. Le staff lui a préféré Lespiaucq et Rey sur le banc. Mais loin de lui l'idée de crier au scandale. Il n'a que 21 ans et encore beaucoup de choses à apprendre sur un poste qui demande à la fois de la technique et de l'expérience. On avait véritablement découvert Rayne l'an passé sous le maillot de l'équipe de France des moins de 20 ans lors de la Coupe du monde de la catégorie. Au bout, un titre de champion, et un doublé pour la France. "C'est tellement de bons souvenirs : la simple partie de cartes ou de Playstation, chaque match joué. Tout est bon à prendre. Pour nous, c'était une nouvelle aventure. On ne partait pas en se disant qu'on était champion du monde. Quelques joueurs du groupe avaient été titrés. Mais les autres n'étaient pas titrés, dont moi. L'objectif était d'aller le plus loin possible. Et de faire les comptes à la fin.France U20 - Rayne Barka, ce talonneur qui pourrait jouer ailier a brillé face aux Gallois [VIDÉO]France U20 - Rayne Barka, ce talonneur qui pourrait jouer ailier a brillé face aux Gallois [VIDÉO]Et comme les bons comptes font les bons amis, Rayne et l'ensemble des joueurs titrés en 2019 sont restés très proches. "On est tous en contact via les réseaux sociaux. Quand on s'affronte en championnat ou qu'on est pas loin, on essaie de se voir selon nos emplois du temps." Des relations nouées chez les jeunes qu'ils pourraient bien renforcer un jour, qui sait, sous le maillot du XV de France à l'image de leurs prédécesseurs. "C'est un rêve. Et ça donne envie et ça te pousse d'abord à performer en club, à aller plus loin, à te lever le matin pour tout donner à l'entraînement". Présent lors du Tournoi des 6 Nations la même année (5 matchs joués, 3 titularisations), il a explosé lors du Mondial. Il n'a été titulaire qu'à deux reprises, mais cela a suffi à le mettre dans la lumière. Il a ainsi triplé ses apparitions en Top 14 entre 2019 et 2020 (3), grappillant des minutes contre Clermont et Montpellier au Hameau, tout en accumulant de l'expérience en Challenge Cup. Une compétition qui lui a permis de connaître ses premières titularisations sous le maillot de la Section.
SUPERSEVENS : le Racing 92 champion, voici le classement complet !SUPERSEVENS : le Racing 92 champion, voici le classement complet !L'année 2020 s'annonçait même sous les meilleurs hospices pour Rayne qui enchaînait les matchs de championnat, de Coupe d'Europe et même de rugby à 7 lors de la première édition du Super Sevens. Titulaire lors des quatre matchs joués, il a marqué trois essais et s'est hissé en finale face au Racing 92 avec la Section Paloise. Il faut dire qu'il n'est pas étranger à cette discipline très spectaculaire et physique. "J'avais déjà fait du Seven quand j'étais à Metz, puis à Agen." De là à tenter l'aventure avec France 7 un jour ? "Mon objectif, c'est de jouer à XV. Mais ça pourrait être une très bonne expérience. C'est toujours bon à prendre et ça pourrait m'aider pour le XV." Mais il ne se projette pas aussi loin. Jouer un maximum de matchs avec la Section, être performant pour le collectif et travailler ses points faibles, voilà ses objectifs cette année. Il faut aussi rattraper un certain retard pris à cause de la pandémie. 

Top 14 - 37 pénalités sifflées lors de la Rochelle vs Toulon, c'est mocheTop 14 - 37 pénalités sifflées lors de la Rochelle vs Toulon, c'est mocheDurant le confinement, impossible de travailler correctement. Avec son coéquipier Mohamed Boughanmi, et à l'instar de la majeure partie des joueurs pros, ils ont mis l'accent sur la musculation et le cardio pour être en forme dès la reprise. "On a réussi à trouver une salle de sport grâce à un ami pour travailler. Et ça nous permettait aussi de nous changer les idées. Car être 24h sur 24h à la maison, c'était pas simple." Lorsqu'il a été possible de retourner à l'entraînement, il a fallu suivre un protocole strict et travailler par petit groupe en se focalisant sur de la réathlétisation. Avant de reprendre le jeu, il a fallu faire une vraie préparation physique afin d'éviter les blessures. "Mais c'était bien de retrouver les copains et le terrain". L'accent a également était mis sur les nouvelles règles autour des rucks. "On a énormément travaillé car on veut être une équipe disciplinée auprès des arbitres. Personnellement, je n'ai pas trouvé ça compliqué mais collectivement, on a mis du temps à trouver nos repères par rapport aux anciennes consignes."PRO D2 - Rouen vs Colomiers reporté, Perpignan/Mont-de-Marsan menacéPRO D2 - Rouen vs Colomiers reporté, Perpignan/Mont-de-Marsan menacéDésormais, les automatismes sont en place explique Rayne Barka. Mais il est encore une donnée sur laquelle le talonneur et l'ensemble des joueurs n'ont que peu d'emprise : la Covid-19. Après le report du premier match de la saison entre le Stade Français et l'UBB, le Top 14 a été pour le moment épargné par des changements de calendrier contrairement à la Pro D2 ou bien à la Fédérale. La menace plane mais ce n'est pas non plus une obsession. "C'est un paramètre qu'on ne peut pas trop calculer mise à part les gestes barrières, le masque et la distanciation sociale. Ce que font les autres, ce n'est pas de notre ressort. On s'entraîne de manière à ne pas penser à tout ça." Objectif deux sur deux pour la Section Paloise ce vendredi soir avec la réception d'Agen avant une pause pour cause de Coupe d'Europe.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Cet article est financé par les adhérents, sans qui il n'aurait pas pu être publié. Vos adhésions nous ont permis de mobiliser plusieurs personnes pour cette publication. Vous pouvez y accéder et débloquer toutes les fonctionnalités des adhérents en nous soutenant !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • etutabe
    7282 points
  • il y a 2 mois

Il est un peu jeune pour aller à l'hospice ! Par contre, si les auspices sont favorables, ce petit jeune pourrait devenir un grand. Ce qu'on ne peut que lui souhaiter.

@etutabe

Attention ça parle de "sous les meilleurs hospices", peut-être qu'à Pau il y a des bars ou des boites de nuit au sous-sol des hospices.

  • etutabe
    7282 points
  • il y a 2 mois
@Team Viscères

tu ne confonds pas avec Beaune ?

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts
Ecrit par vous !
News
News
News
Vidéos
Vidéos
Transferts