Rugby Féminin - La grogne monte après la réforme des championnats de Fédérale par la FFR
Rugby Féminin – La grogne monte après la réforme de la FFR. / Crédit Photo : Grégory Santaner
L'annonce d'une réforme du rugby féminin en France par la FFR sans consultation a récemment provoqué l'ire de l'ensemble des acteurs de cette discipline.
L'annonce d'une réforme du rugby féminin en France par la FFR sans consultation préalable a récemment provoqué l'ire de l'ensemble des acteurs de cette discipline, qu'ils soient dirigeants ou bien joueuses. Cette dernière prévoit la fusion de la Fédérale 1, la Fédérale 2 et la Fédérale 3 en une unique Fédérale, nommée « Pratique à XV ». Ce nouveau championnat devrait être constitué de 15 poules composées chacune de 8, 9, ou 10 équipes. Alors même que la première division ou Top 10 s'apprête à devenir un Top 8, et l'élite 2 un regroupement de 16 équipes, réparties en deux poules géographiques de 8 clubs, le rugby féminin à XV pourrait connaître un coup d'arrêt alors que la Fédération Française de rugby oriente ses pratiquantes vers une autre discipline, le rugby à 7. La FFR aurait-elle sacrifié le championnat au profit de l'équipe de France qui a des résultats remarquables en cette année de Coupe du monde ? La seconde étape semble désormais être le Seven qui aura droit a une visibilité hors pair avec les JO de Rio en 2016.

Avant :
Saison 2013-2014
- Top 10
- Challenge Armelle Auclair
- Féderale 1
- Féderale 2
- Féderale 3 (à XII)

Après:
Saison 2014-2015
Top 8
Challenge Armelle Auclair (2 poules)
Féderale (96 clubs en 10 poules)
Promotion féderale (rugby à 7 sur demi-terrain)

Si la grogne monte c'est notamment parce qu'en Fédérale 3, les matchs se jouaient jusqu'à présent à 12. Obliger ces clubs à passer à XV, c'est les forcer à trouver d'autres joueuses. « Lorsqu'on est 16 le dimanche à 12 c'est pas mal...à 15 c'est l'enfer et le casse-tête, commente un entraîneur qui a préféré garder l'anonymat. C'est la mort des féminines...94 équipes à 12 qui ne pourront pas toutes évoluer à XV... » Les catégories de jeunes pourraient également être impactées. Sans oublier les différences de règles et de niveau. Dès la saison 2014-2015, une équipe qui évoluait en Fédérale 3 pourra rencontrer une ancienne équipe de Fédérale 1. « On ne ferait jamais jouer une équipe d'honneur contre une fédérale 1 chez les hommes. Pour les filles...pas de souci... » Grégory Santaner, manager des Dieselles du Havre Rugby Club (ex Fédérale 2), pense qu'il « n'y aura aucune homogénéité ». Chez les joueuses, on craint surtout d'assister à des rencontres totalement déséquilibrées.

Pour l'entraîneur anonyme, la FFR chercherait à faire la promotion du rugby à VII pour bénéficier des « subventions du ministère allouées pour le 7...sport olympique. Tout est une question de finance. Je ne connais pas réellement le montant des allocations du ministère mais j'ai eu vent de 8 000€ par saison par équipe. Le 7 est la priorité du moment...peu importe les conséquences. » Via le forum du site sauvezlerugbyfeminin, Spalacin partage le même avis : « La FFR semble avoir découvert subitement qu'elle avait pris du retard dans le développement du rugby à 7. Du coup, elle choisit la méthode forte et essaie d'imposer cette pratique aux féminines. » Via le site Bajadita, Grégory Santaner craint « que les filles partent faire un autre sport » compte tenu des exigences physiques de cette discipline. « En "forçant" le passage au jeu à 7, on élimine de fait les gabarits qui ne peuvent se retrouver dans cette forme de jeu » rajoute Spalacin. À noter que le rugby à 7 se jouera uniquement en promotion fédérale, où il n'y aura pas de d’accession en Fédérale, sous la forme de tournois de 4 à 5 équipes. À l'heure actuelle, la FFR n'a pas répondu aux nombreuses lettres adressées par les clubs.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site sauvezlerugbyfeminin ainsi que sur cette page Facebook. Une lettre à envoyer au président de la FFR, Pierre Camou, est également disponible.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Kadova
    31045 points
  • il y a 4 ans

On marche sur la tete, vraiment ! N'y a-t-il aucun moyen de refuser cela ?
Est-ce qu'on peut qq chose online ? Y a-t-il une page facebook, une petition ? En plus de la lettre...
Personne ne peut accepter cela en l'etat...

Pour avoir encadré les avants de la section féminine en Fed3, les débutantes ont rarement un problème de mental mais doivent apprendre les techniques élémentaires du rugby pour leur propre sécurité et celle des autres. Par exemple, la percussion la tête en avant est un défaut qu'on retrouve souvent. Les positionnements en mêlée ne sont pas innés et nécessite du temps de pratique.
Ce qui est inquiétant avec cette réforme c'est son impact sur la durée. Des débutantes qui se blessent ont beaucoup de mal à revenir sur le pré. Si c'est une blessure liée à une différence de niveau, comment leur expliquer et les motiver? Les débutantes performantes viennent souvent d'autres sports à la recherche de nouvelles sensations et d'un vrai esprit d'équipe.
Avons-nous oublié qu'au niveau amateur, nous payons tous notre licence pour prendre du plaisir? L'esprit compétition vient forcément avec la pratique mais est-ce que beaucoup de filles accepteront de payer la saison prochaine si cela se passe mal?

Je vois que certaines personnes sont étonnées qu'il n'y ait pas de réponses de joueuses. Je suis joueuse d'ex féd 1, et ce changement de divisions ou plutôt dissolution, est vraiment plus que navrant, sans vouloir être hautaine, je ne vois pas un grand intérêt à jouer contre une ex féd 3, pour les 2 équipes le match risque d'être dangereux, inintéressant et démoralisant... Bref la FFR fait vraiment une grosse boulette à mon sens, si ils veulent couler le rugby féminin à XV ils sont bien partis... Maintenant il faut attendre la confirmation du championnat ainsi que les règles appliquées..

En fin de compte, la solution pour les équipes féminines sera sûrement de refuser de s'engager dans ce championnat coupe-gorge et de créer un championnat indépendant de la FFR afin d'être sûr d'être entendu et de défendre vraiment l'intérêt du rugby féminin. Économiquement cela risque d'être dur, mais la santé des joueuses a t elle réellement un coût?

Entraîneur d'une équipe féminine de Fédérale 2 (et donc de Fédérales à XV l'an prochain), je suis sidérée de voir les décisions prises par la FFR sur la réorganisation du rugby féminin.

Dans le dernier Rugby Mag (magazine de la FFR), il est bien précisé que "la FFR se refuse à multiplier les compétitions, ce qui équivaut à multiplier les déplacements". TOUT EST DIT. Pour ne pas avoir à rembourser les clubs sur de longs déplacements (ou même ne pas les rembourser du tout), les clubs des trois niveaux de fédérales (1, 2 et 3) vont être regroupés dans des zones géographiquement proches.

Je ne vous cache pas mon inquiétude sur la dangerosité de faire jouer des filles débutantes (Fédérale 3 qui jouaient à 12 l'an dernier) contre des filles de niveau bien supérieur de Fédérale 1.

Chaque éducateur, quel que soit le niveau, veille à ce que ses premières lignes soient en sécurité sur les mêlées. Qu'est-ce que cela va donner l'an prochain? La mise en place du Passeport 1ères lignes est une belle avancée (chaque joueuse devra passer quelques épreuves certifiant les aptitudes à tenir physiquement et/ou techniquement une mêlée). J'ai quand même du mal à imaginer que les clubs de Fédérale 3 l'an dernier qui vont faire l'effort de s'engager à XV, vont parvenir à valider suffisamment de joueuses pour la saison. Je ne serais pas étonnée de voir de nombreux forfaits.
Toujours sur la mêlée, autre aberration : les commandements vont encore changer (Flexion, Placement, Stop) et la mêlée pourra être poussée jusqu'à 1m50... (de ce que je sais, s'il n'y a pas de changement). J'ai vraiment peur pour les débutantes à la mêlée.
Cette différence physique et technique se retrouvera dans toutes les autres phases de jeu (ruck, plaquage, ballons hauts, etc.) et multipliera les risques de blessures.

Ca c'était l'aspect sécuritaire. Je n'ai pas encore parlé de l'aspect développement du rugby féminin.

Bon nombre de clubs de Fédérale 3 l'an passé ne trouveront pas d'intérêt à perdre avec des scores fleuves toute la saison. Tout comme les clubs de Fédérale 1 ne progresseront pas en jouant des équipes de deux niveaux inférieurs. En allant un peu plus loin, si le championnat est maintenu comme cela dans un an, aucune équipe à 7 ne pourra s'engager directement à 15. Ou alors il faudra doubler les effectifs avec des joueuses qui joueront 1ères lignes sur des mêlées poussées sans avoir été formées au préalable...
Plus j'écris et plus je me dis que ce championnat n'aurait pas pu voir le jour dans le championnat masculin. C'est tellement absurde et insensé!

Que faut-il faire? une mission Pussy Riot du rugby féminin, pour être entendues?

La Coupe du Monde en France en août va promouvoir le rugby féminin. Espérons que nous serons davantage entendues, reconnues, Respectées.

C'est difficile de comprendre pourquoi la FFR prend des décision unilatérale aussi lourde de conséquence ..
quand on voit de telles décisions on se dit qu'il vaut mieux pas que le grand stade se fasse ...

  • S.c
  • il y a 4 ans

Étant actuellement joueuse en fédérale 3, cette réforme est juste scandaleuse. On va apparemment jouer contre des équipes de fédérale 1 à partir de septembre... Eh bien je sais pas comment on va faire... Rien qu'au niveau sécurité c'est plus que limite.
C'est dégueulasse, décourageant, démotivant ... On sait d'avance qu'on va faire une saison de merde...
Je ne veux pas baisser les bras. Mais une fois la saison commencée, ça va être très dur de trouver la motivation pour continuer ...
Merci quand même d'avoir publier cet article. L'information au plus grand nombre est nécessaire.

J'ai rien lu dans les commentaires sur le physique des federales 1 contre les federales 3, n'y a t-il pas là un vrai danger pour certaines joueuses qui n'auront pas le physique/entrainement pour encaisser de tels matchs ?


Il y a aussi le fait qu'il y aura moins de licenciés, puisqu'il est impossible d'avoir deux équipes d'un même niveau dans un club.

Moins de licenciés, moins d'attractivité.... C'est une mort à petit feu qui est mis en route.

Hum.... Je vois que la FFR ne comprends toujours pas ce qu'est le rugby en fin de compte.

Etant ancien dirigeant je peu dire qu'ils sont bornés et souvent pas à l'écoute des clubs.

Il s'avère aussi que la fed 3 féminin à XII est faite pour les débutantes ou des joueuses en rééducation et est une source de joueuses dispo en cas de blessure dans l'équipe en fed 2 ou fed 1.

L'enlever fera que de moins en moins de joueuses amateurs ou/et débutantes viendront ou oseront venir pratiquer notre sport.

Ils veulent surtout que les seven soient prioritaire pour les nouvelles adeptes alors qu'ils ne sont même pas capable déjà de le promouvoir...

En même temps comme tout se passe derrière le dos des clubs, il ne reste généralement plus que les yeux pour pleurer.

C'est bien de la part du rugbynistere d'essayer de défendre le rugby féminin, dont nos bleues font de beaux résultats d'ailleurs.

  • Marion_Piou
  • il y a 4 ans

C'est n'importe quoi. Pour jouer depuis 3 ans en fédéral 2, il y a déjà des 100-0 quand les plus fortes jouent les plus faibles. Alors entre fed1 et fed3 ça sera combien ??? 200-0... Je ne vois pas l'intérêt d'un tel match, ni pour celles qui auront l'impression d'être à un entraînement dirigé, celle qui seront demotivées...

@Veritas
je dois reconnaître que je suis heureux de pouvoir me renseigner sur ces évolutions sur le site du rugbynistère. Je ne le lis nul-part ailleurs. Je considère qu'il y a un gros travail de fait. Qu'il y ait des erreurs, je me doute, qu'on puisse apporter des précisions soi-même, c'est cool et le faire avec un minimum de politesse ou de diplomatie, ça respecte l'ambiance générale agréable qui fait qu'on a envie de revenir sur ce site.

  • TPhib
    37472 points
  • il y a 4 ans

Ces propos ont été tenus par un entraîneur qui a préféré garder l'anonymat. Je vais préciser pour éviter de nouveaux malentendus.

  • Gresan
    15 points
  • il y a 4 ans

Bonjour Maxime,

Le problème est que je n'ai jamais tenu ces propos sur les subventions comme cela est indiqué dans le mail que je viens de vous envoyer sur la page Contact.

Quelle est votre source pour les propos que vous me prêtez ?

Tout ce que j'ai pu dire est dans l'article de Sophie Surrullo sur Bajadita et il n'est nul part questions d'histoires de subventions.

Merci de rectifier l'article pour ne pas me faire tenir des propos qui ne sont pas les miens.

Cordialement

Grégory Santaner
Responsable Groupe Féminin
Havre Rugby Club

PS : nous jouons déjà à 15 depuis un an. Je parle plus du problème actuel pour les joueuses de clubs qui sont dépités de jouer à 7 Développement.

Merci de ta réponse Grégory,

Elle est claire, et je peux la comprendre. J'ai déjà assisté à ce genre de rencontre et c'est effectivement différent du Rugby à XV... et le rugby à XII également. Ces pratiques du Sept sur demi-terrain ou bien de rugby à XII ne sont pas des finalités. Ce sont des tremplins pour arriver à former une équipe de Rugby à XV.

Je pense juste que tu y vas très fort sur ton argumentaire du style "les subventions du ministère allouées pour le 7...sport olympique". On ne parle pas de Seven ici, je vois donc mal comment la FFR pourra s’enorgueillir de la promotion de la discipline olympique.

Je vous souhaite d'arriver à construire une équipe féminine à XV et réussir à intégrer le niveau Fédéral... et ainsi jouer des matchs à XV contre XV 😉

Amitiés Rugbystiques,

  • Gresan
    15 points
  • il y a 4 ans

Pour Maxime Rouquié de la part de Grégory Santaner

Je pense que vous n'avez peut être jamais assisté régulièrement à des matchs de rugby à 7 (dit développement sur demi terrain) au niveau Fedérale 3 féminin. Moi oui puisque j'ai entraîné mon équipe pendant 3 ans à ce niveau avant qu'on arrive à passer à 12 puis à 15 en Fédérale 2.

Cela n'a strictement rien à voir avec le rugby à 15.

L'argument de la répartition sur le terrain n'a pas vraiment de sens. Oui, on imagine bien qu'en étant 7 sur un demi terrain les espaces sont similaires à ceux quand on est 15 sur un terrain complet.
Mais clairement, le type de jeu n'a rien à voir :
Un pack de 8 avants contre 3 avants donc aucun jeu développé au niveau des avants
Un demi et 3 trois quarts ça ne remplace pas une ligne de trois quarts avec 1 demi d'ouverture, 2 centres, 2 ailiers et 1 arrière. Sans parler du jeu au pied inexistant à 7 développement.
Je ne parle pas de la gestion du match : 1 match complet sur 2 fois 40 minutes n'a rien à voir avec une compétition plateau avec 3 ou 4 matchs de 2 fois 7 minutes répartis sur une après midi entière.

Je peux vous faire 2 pages sur le sujet que je connais plutôt bien (pour avoir fait les deux ces 8 dernières années) mais je ferais bref en indiquant que jouer à 7 sur demi terrain ça n'a strictement rien à voir avec jouer à 15 sur grand terrain.
Et j'ajouterais pour en connaître un certain nombre que la plupart des joueuses (en tout cas pour les niveaux non Elite) ne veulent pas jouer à 7 si elles ont la possibilité de jouer à 12 (qui en va plus exister ou 15).

Disponible pour plus de précision bien entendu

Bien sportivement et merci d'avoir mis une photo des Dieselles sur le site (car plusieurs joueuses sont fans)

Grégory Santaner
Responsable Groupe Féminin
Havre Rugby Club

mouais
je connais rien du rugby féminin
ce qui est dommage c'est qu'on ne voit pas beaucoup de réactions des principales interessées et concernées

  • yves
    389 points
  • il y a 4 ans

Quel manque de respect pour les clubs qui montent des sections féminines, pour les filles de ces clubs, pour les filles de l'edf et pour le public de + en + nombreux qui les suit !!!

Exact, ce sept sur terrain réduit est une formule d'école de rugby intéressante pour former les débutantes, mais c'est au sevens olympique ce que la trottinette est au Tour de France.
=> en même temps vu qu'il y a quand même sept dans le nom les vieux escrocs de la fédé sont bien foutus de réclamer des subventions au titre de la prmotion du "vrai" sept quand même 🙂

Il y a un certain amalgame de la part des acteurs du Rugby Féminin semble-t-il. Le Rugby à VII qui sera pratiqué par les équipes féminines qui n'auront pas assez d'effectif, ne sera pas Seven mais sur demi-terrain. Une pratique qui ressemble beaucoup au rugby à XV car les espaces sont comparables sur le terrain. Pas certain que l'argumentaire de Monsieur Santaner tienne la route...

Le vrai danger est de faire jouer des équipes de Fed 3 à des équipes de Fed 1...

Quand on vois la "fraîcheur" du rugby féminin. Il a tout pour attirer du monde. ça joue, ça calcule pas, ça s'envoie de partout un réel plaisir. Le rugby un sport professionnel géré par des amateurs .....

C'est pas Camou qui disait que le rugby ça n'était ni du rugby, ni féminin ? Après faut pas s'étonner.
A tous ceux qui font des comparaisons avec les hommes, il faut raison garder. On ne ferait pas jouer des Fédérales 1 contre des équipes d'honneur, certes. Mais un club de Top14 ne ferait pas forfait général en cours de saison pour manque de joueur non plus, une situation se lit dans les deux sens.

  • TPhib
    37472 points
  • il y a 4 ans

La situation actuelle n'est pas très claire. Merci pour ces informations complémentaires.

Merci de corriger que la promotion fédérale jouera à 7 , c'est a dire du jeu à effectif réduit et non pas au rugby Seven. Renseignez vous avant d'écrire vos article. .

  • Chiefs
  • il y a 4 ans

Sans rire, la FFR et la LNR en ce moment, c'est foutage de gueule national.

En même temps ils ont un nouveau stade à construire, et ils leur faut du fric.. Bande de cons !

  • thiboo
    26445 points
  • il y a 4 ans

Honteux..

Derniers articles

News
News
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News