RUGBY. Ancien arbitre international, Alexandre Ruiz suspendu après son coup de sang
Soyaux-Angoulême sera privé de son manager lors des prochaines journées de Pro D2. Crédit photo (France 3 Nouvelle-Aquitaine)
Il y a quelques semaines, Alexandre Ruiz, qui est à la tête de l'équipe d'Angoulême, avait laissé parler sa frustration. Résultat, l'ancien arbitre se retrouve suspendu, pour la première fois de sa carrière.

Rappel des faits

Il y a deux semaines, à la fin du mois de mars, Soyaux-Angoulême se déplaçait à Grenoble, non sans l'intention de ramener des points précieux dans la lutte au maintien. Si les visiteurs gagnaient 3-10 à la pause, avec de belles promesses de jeu, la tendance s'était inversée dans le second acte, pour donner finalement une victoire des Grenoblois 21-18. 

Ce succès étriqué n'avait pas laissé insensible Alexandre Ruiz, qui est le manager d'Angoulême. Ce dernier avait alors lancé à la fin du match : "Je ne parle jamais à chaud. Juste à la fin du match, je lui ai dit tout de même que ce n’était pas digne." En parlant de l'arbitre, dans les colonnes de Rugbyrama. 

Quant à son passé d'arbitre et son présent de manager en Pro D2, il s'était aussi expliqué sur la situation : "Oui, j’ai été arbitre pendant neuf ans, mais j’ai été un entraîneur tout aussi longtemps et je ne suis plus que ça, désormais. Je vais essayer de rester gentil mais ça ne va pas durer longtemps. Ruiz, il est gentil mais il a du caractère. Ruiz, il a aussi une famille à nourrir et un club à maintenir, alors il ne va pas fermer sa gueule."

RUGBY. Pourquoi Toulouse refuse de regarder en arrière et de se voir trop beau avant d'affronter les ChiefsRUGBY. Pourquoi Toulouse refuse de regarder en arrière et de se voir trop beau avant d'affronter les Chiefs

Une sanction est tombée

Il semblerait que ses dires à la fin du match n'aient pas été du goût de la LNR, qui s'est penché sur le cas de Ruiz, avant de le sanctionner. En effet, ce dernier écope de 3 semaines de suspension pour "Action contre un officiel de match" et plus précisément "Manque de respect envers l'autorité d'un officiel de match." 

Cette sanction intervient dans le cadre d'un degré jugé moyen sur l'échelle de gravité, qui est donc égale à 4 semaines de suspension de base. Néanmoins, la peine a été réduite à une semaine pour les circonstances atténuantes suivantes : casier disciplinaire vierge, jeunesse et inexpérience dans le métier. 

C'est donc un coup dur pour Soyaux-Angoulême, qui n'aura pas son manager pour les trois prochaines rencontres, qui sont primordiales pour l'avenir du club. Les Charentais se déplacent à Agen ce vendredi, puis reçoivent Brive avant d'aller à Nevers

Une réaction

Interrogé sur cette sanction par nos confrères de Charente Libre, l'ancien arbitre du Top 14 a souligné vouloir "va faire appel. J’ai juste dit ‘ce n'est pas digne’." Il renchérit ensuite, à la troisième personne, et la colère ne semble pas être redescendue : 

"Ça, c’est sûr, je partage l’idée. C’est comme la commission de discipline qui a vu que ça a pris de l’ampleur. Ils ont dit ‘il faut qu’on marque le coup’. La voix populi veut que Ruiz ramasse, donc il a pris trois semaines. Le plus gros sanctionné depuis le début de l’année. Inadmissible."

RUGBY. Le départ de stars du XV de la Rose en Top 14 inquiète-t-il la fédération anglaise ?RUGBY. Le départ de stars du XV de la Rose en Top 14 inquiète-t-il la fédération anglaise ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il semblerait que le point de vue change suivant le côté de la barrière où on se trouve.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
Vidéos
Sponsorisé News
News
Vidéos
News