RUGBY. 6 Nations. Une victoire dans la douleur pour les Bleues face à de vaillantes écossaises
Après sa belle victoire sur l'Irlande, le XV de France féminin affrontait l'Écosse ce samedi dans le cadre du Tournoi des 6 Nations. Crédit image : Screenshot France 2
Après sa belle victoire sur l'Irlande, le XV de France féminin affrontait l'Écosse ce samedi dans le cadre du Tournoi des 6 Nations.

Après sa belle victoire sur l'Irlande, le XV de France féminin affrontait l'Écosse ce samedi dans le cadre du Tournoi des 6 Nations. Face à leur public, les joueurs du Chardon ont tenu le ballon dans les premières minutes. Obligeant les Tricolores à défendre avant une très belle percée de Romane Ménager plein axe. La troisième ligne a mis les cannes, mais en dépit du soutien de Pauline Bourdon, la France n'a pas converti cette action en point. Une course qui a eu le mérite de faire entrer les Bleues dans la partie. Une première grosse séquence qui a débouché sur une pénalité convertie par Lina Queyroi (14e, 0-3). 

A l'inverse, l'Écosse a manqué l'occasion d'égaliser après une mauvaise sortie de camp des Tricolores. D'autant que la France a tout de suite réinvesti les 22 mètres adverses grâce à Arbey et de bons relais des avants. Une passe mal ajustée pour Kondé suivie d'une faute en mêlée a sauvé les locales d'un essai. Malgré de belles intentions (5 offloads, 52 passes à la 25e), les Françaises ont eu du mal à bonifier leur domination. A l'image de cette nouvelle séquence avant la demi-heure où les avants n'ont pas réussi à marquer malgré de bonnes prises de balle. Sous pression, les Écossaises n'ont pas plié et opposé une belle défense.

Un manque de continuité dans le jeu malgré une domination territoriale et une possession qui a laissé les locales dans le match. Tout en faisant naitre un sentiment de frustration dans les rangs français. Si bien qu'à la demi-heure, la France n'avait toujours pas fait le break. Pire, elle s'est retrouvée en difficulté devant sa ligne après un bon ballon porté du Chardon. Lequel a finalement marqué le premier essai à la 35e sur un nouveau maul bien organisé (5-3). Un nouvel échec de Nelson face aux perches a laissé les Bleues à deux longueurs.

Ce n'était clairement pas le premier acte qu'avait espéré réaliser les Françaises. "On tombe sur une belle équipe écossaise. On savait à quoi s'attendre, a commenté Gaëlle Mignot aux citrons. On va avoir le vent, ça va nous aider. Il faut continuer à mettre notre pression défensive, récupérer des ballons et oser les jouer." Des mots aux actes, les Bleues sont tout de suite parties à l'assaut de l'en-but. Mais la passe au pied de Queyroi est sortie des limites du terrain alors qu'il aurait sans doute fallu jouer à la main au large. Un manque de maitrise avec neuf pertes de balle à la 45e qui ont contrecarré les intentions françaises.

A l'image de cette action à la 50e où les Françaises ont enchaîné les passes après contact. L'essai semblait tout fait mais un manque de communication a vu deux joueuses se percuter et perdre le ballon à quelques mètres de la Terre promise. De quoi laisser espérer les Écossaises malgré 55 % d'occupation des Tricolores et plus de 500m parcourus contre 292 pour les locales. La blessure d'une joueuse du Chardon a vu la rencontre arrêtée pendant de longues minutes.

Une pause qui a fait du bien aux Bleues. Lesquelles ont lancé le jeu au large pour le premier essai de Kelly Arbey. La joueuse de 18 ans, qui avait vu son premier essai international refusé contre l'Irlande, a trouvé la faille en bout de ligne. À la 55e, la France ne comptait que trois longueurs d'avance (5-8). Elle aurait pu se donner un peu plus d'air, mais la pénalité de Queyroi a trouvé le poteau. Toujours dans la partie, les Écossaises ont joué crânement leur chance en tenant le cuir dans le dernier quart d'heure. Une bonne défense a permis à la France, peu en réussite sur les touches, de récupérer un bon ballon et d'investir le camp adverse. 

Malheureusement, la défense a une nouvelle fois pris le dessus sur l'attaque tricolore juste devant la ligne de craie. Privant les visiteuses d'un essai qui aurait pu faire la différence à ce moment du match. Comme depuis le début de la partie, des pénalités et des fautes de main ont laissé espérer l'Écosse à moins de cinq minutes de la sirène. Une excellente mêlée bleue a cependant permis à la France de revenir dans la zone rouge. Avant l'essai libérateur de Gros à la 81e. Une dernière séquence qui permet à la France de l'emporter dans la douleur, 15 à 5 après la transformation. Pour rappel, la France avait gagné 55 à 0.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Papatch
    6744 points
  • il y a 1 mois

Cette équipe ne progresse pas. Elle est en train de perdre son rugby. Heureusement qu'il y a quelques cadres qui par leur talent permettent de récupérer des situations mal embarquées.
Les fautes de mains sont trop nombreuses. La stratégie ? je n'en parle pas. Les placements ...
Une arrière 3 ballons touchés = deux pénalités. Bon le staff vous revoyez votre copie?
Vous l'avez compris je suis amer et très déçu par le contenu de ce match.
Allez les Bleues vous valez mieux que çà!

Derniers articles

Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News