Ecrit par vous !
Quelles nouvelles directives de World Rugby sont appliquées depuis le 1er janvier 2023 ?
Les joueurs de rugby n'ont pas le droit d'essayer de gagner du temps.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Découvrez la série d’applications de règles présentées par World Rugby et qui sont mises en œuvre à tous les niveaux du jeu depuis le 1er janvier 2023.

Depuis le 1ᵉʳ janvier 2023, une série d’applications de règle ont été mises en place par World Rugby. Chaque année, l’institution mondiale du rugby, met à jour ou met en place de nouvelles règles ; permettant d’améliorer la sécurité des joueurs ou afin de favoriser la fluidité du jeu pour le plaisir des supporters.

Accélérer le rythme du jeu :

Lors d’une transformation, le buteur doit exécuter son coup de pied dans les 90 secondes à compter du moment où l’essai a été accordé. Pour une pénalité, ce temps est réduit à 60 secondes du moment où l’équipe a indiqué son intention de prendre cette dernière. Si cette limite de temps est dépassée, le coup de pied est refusé, un coup d’envoi sera effectué pour une transformation ou une mêlée pour une pénalité. Le temps n’est pas arrêté si le ballon tombe. Un joueur ne doit pas perdre de temps, quelle que soit la situation. Lors d’une touche, il n’y a pas de délai défini. Cependant, l’arbitre peut sanctionner une des deux équipes par un coup franc si l’une d’elle prend trop de temps. Quant à la mêlée, les équipes doivent être en mesure de là former dans les 30 secondes qui suivent la décision de l’arbitre. Sous peine d’un coup franc.

Un recours moins systématique à l’arbitrage vidéo (TMO)

Parfois utilisé de manière abusive, World Rugby a rappelé aux officiels de match que le protocole d’arbitrage vidéo vise à identifier et à garantir que les violations claires et flagrantes. Phil Davies, le président de l’institution internationale du rugby déclarait à ce sujet : « Bien que nous puissions toujours optimiser les interactions technologiques pour accélérer le processus, les équipes d’officiels de match – sous la direction de l’arbitre – devraient essayer de prendre des décisions plus rapides et limiter les replays lorsqu’ils ne sont pas nécessaires. »

Moins d’interventions des porteurs d’eau

"Les règles expérimentales obligeant la limitation du nombre de porteurs d’eau à deux personnes et à la réduction du nombre de fois où ceux-ci ont le droit de pénétrer sur le terrain ont permis de réduire les arrêts de jeu non indispensables, explique la FFR. Cependant, les pauses pour s’hydrater ont donné l’impression de perturber le cours du jeu, même si la pause s’est déroulée pendant un arrêt de jeu classique (essai/blessure/replay du TMO)."

Sanctionner les actions négatives des joueurs

Pour renforcer les valeurs du rugby, il sera demandé aux arbitres d’être intransigeants envers les actions négatives des joueurs. Par exemple, le fait de piéger les joueurs dans un ruck et le fait que les gratteurs ne cherchent pas à jouer le ballon. "Il est rappelé aux joueurs qu’il est de leur responsabilité de ne pas conserver le ballon ou de s’éloigner avec le ballon lors des pénalités – cela réduit les options d’attaque de l’équipe non fautive, ralentit le jeu inutilement et sera sanctionné", peut-on lire sur le site de la FFR.

Sanctionner les joueurs qui ont les mains au sol pour supporter le poids du corps

"Les joueurs qui posent leurs mains au sol lors des plaquages, des rucks et des mauls sont passibles de sanctions, bien que l’on puisse faire preuve de discernement si le joueur utilise brièvement le sol pour maintenir son équilibre et sa stabilité." Un joueur n’est pas sur ses pieds quand une autre partie de son corps s’appuie sur le sol ou des joueurs au sol. Pour la règle de plaquage, les autres joueurs doivent rester sur leurs pieds et relâcher immédiatement le ballon et le porteur du ballon. Dans les rucks et les mauls, les joueurs doivent s’efforcer de rester sur leurs pieds.

Clarification sur les en-avants volontaires

Les en-avants sont souvent le sujet de débat, World Rugby tient à faire une piqure de rappel : Un joueur ne commet pas d’en-avant volontaire s’il fait un en-avant en tentant d’attraper le ballon, à condition que ses chances de gagner la possession du ballon étaient raisonnables. Un joueur ne doit pas intentionnellement projeter le ballon en avant avec la main ou le bras, sous peine d’une pénalité.

Jérémie LESTRADE
Jérémie LESTRADE
Cet article est rédigé par Jérémie LESTRADE, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • alan75
    3020 points
  • il y a 3 semaines

Ca va calmer le porteurs d'eau toulonnais, des recordmen dans le genre!

  • stef7
    88582 points
  • il y a 3 semaines

Vous êtes tous horribles!!!!!! mais drôles!!!!!

On va vite voir si le jeu s'accélère ou pas...
Chronométrer les transformations et surtout les pénalités a été une très bonne chose pour notre championnat , content de voir cela au niveau international...
Je ne verrai plus Sexton prendre 3mn pour taper une pénalité 😄

@pascalbulroland

Pas sûr qu'il se souvienne des nouvelles règles... 😉

  • Mat RCK
    18448 points
  • il y a 3 semaines
@pascalbulroland

Le plus long n'étant pas de frapper le ballon mais de se souvenir de ce qu'il doit faire et retrouver le ballon.

  • alan75
    3020 points
  • il y a 3 semaines
@Mat RCK

Jusqu'à présent il n'a jamais marqué contre son camp 😄 😄 😄

  • Mat RCK
    18448 points
  • il y a 3 semaines
@alan75

Ça serait une magnifique manière de finir sa carrière mais je vois plus Joe Marler pour réaliser cet exploit.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News