Plusieurs Wallabies du Top 14 à moins de 60 sélections pourront postuler cet automne
Will Skelton fait partie des Australiens évoluant en Top 14.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
La Fédération australienne va autoriser le sélectionneur à faire appel à des joueurs postés à l'étranger avec moins de 60 sélections.

À quoi ressemblerait les Wallabies avec des joueurs évoluant à l'étranger ?À quoi ressemblerait les Wallabies avec des joueurs évoluant à l'étranger ?A quoi pourraient ressembler les Wallabies avec les Australiens évoluant à l'étranger ? C'est la question que nous nous posions l'an passé à quelques mois de la Coupe du monde. Pour pouvoir postuler à la sélection, il fallait évoluer au sein d'une franchise australienne de Super Rugby ou bien compter plus de 60 sélections. Un assouplissement de la règle qui avait été décidé avant le Mondial 2015 afin de permettre à des joueurs comme Matt Giteau de reporter le maillot des Green and Gold. En vue des tests à venir et surtout du Rugby Championship, l'ARU va à nouveau assouplir la règle, mais de manière temporaire, explique L'Equipe.

En effet, en raison de la pandémie, la fédération va autoriser le nouveau sélectionneur Dave Rennie à appeler des joueurs avec moins de 60 sélections évoluant à l'étranger. Une manière pour lui d'avoir sous la main un maximum d'éléments en cas de blessure. Compte tenu des restrictions sanitaires, les Wallabies vont se préparer dans une bulle pendant plus semaines. Il s'agit de limiter les mouvements au sein du groupe. Ce qui n'est pas vraiment une bonne nouvelle pour certains clubs de Top 14. Non seulement, ils vont être privés des internationaux français, mais ils pourraient aussi voir partir un joueur australien. 

Ce pourrait être le cas de Toulouse avec le deuxième ligne Rory Arnold (26 sélections), de La Rochelle, avec l'ex-SaracensWill Skelton (18 sélections). Du côté de LyonIzack Rodda pourrait ne pas être concerné. S'il compte 25 caps, il a récemment rompu son contrat avec sa fédération suite à la demande de cette dernière de réduire les salaires. On peut aussi mentionner le 2e ligne Matt Philip (3 sélections), qui n'est pas encore arrivé à Pau, et Luke Jones du Racing 92 (6 sel.). Quant à l'arrière de la formation francilienne Kurtley Beale, il a dépassé les 60 sélections depuis longtemps (92). S'il semblait avoir tiré un trait sur la sélection de manière temporaire en signant en France, il n'a que 31 ans et vise tout de même la Coupe du monde 2023.Cinq choses que vous ignoriez peut-être sur Kurtley Beale, ce bad-boy repentiCinq choses que vous ignoriez peut-être sur Kurtley Beale, ce bad-boy repenti

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Imagine la mêlée du Stade Toulousain pendant les test matches. Ils vont sûrement faire jouer les poussins

Derniers articles

News
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
Transferts
News
News
Transferts