Nouveau patron de la défense, Shaun Edwards explique pourquoi il a rejoint le XV de France !
Nouvel patron de la défense, Shaun Edwards explique pourquoi il a rejoint le XV de France !

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
L'Anglais a quitté le Pays de Galles pour rejoindre le XV de France. Grâce à Raphaël Ibanez, mais pas que.

Il est sûrement l'un des entraîneurs les moins médiatiques de ce nouveau XV de France. Mais pas le moins important, c'est une certitude. Nouveau patron de la défense tricolore, Shaun Edwards est donc venu au chevet des Bleus, après dix ans de réussite chez le rival gallois, qu'il retrouvera lors du prochain Tournoi des 6 Nations.

XV de France : qui est Shaun Edwards, l'Anglais pressenti pour prendre en main la défense des Bleus ?XV de France : qui est Shaun Edwards, l'Anglais pressenti pour prendre en main la défense des Bleus ?Interrogé par le Midi Olympique, l'ancien treiziste confie : 

J'ai toujours voulu entraîner en France. J'ai toujours aimé votre rugby, et regardé attentivement le Top 14. Mon fils a étudié en France aussi, et il parle couramment votre langue. Bref, je me suis toujours douté que je finirais par entraîner en France un jour ou l'autre. Cette envie est aussi venue au gré de mes affrontements avec les équipes françaises. Je me souviens encore des matchs de Heineken Cup contre Toulouse quand j'entraînais les Wasps. Cela me donnait envie de travailler dans cet environnement.

Déjà au travail, l'Anglais explique dans cet entretien que les joueurs garderont le même système, les mêmes annonces et les mêmes actions que lors de la Coupe du monde, où Fabien Galthié avait déjà apporté plusieurs évolutions par rapport au 6 Nations 2019.


Et aussi : 

6 Nations 2020 - On ne parle pas d'eux, mais on pourrait vite voir ces 6 outsiders chez les Bleus !6 Nations 2020 - On ne parle pas d'eux, mais on pourrait vite voir ces 6 outsiders chez les Bleus !

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • FRLab
    46040 points
  • il y a 8 mois

Le titre sent le changement de dernière minute:
ce devait être "nouvel entraineur de la défense" mais ça ne sonnait pas assez fort, allons y pour patron, ça fera plus de clics 😉

Mais avoir un super entraîneur de la défense ne fait pas tout :Voir son interview après Galles Fidji ou les Gallois avaient loupé pas mal de placage et son analyse très fine !!

https://www.walesonline.co.uk/sport/rugby/rugby-news/shaun-edwards-explains-wales-missed-17074287
Après il n'y a pas des Tuisova et Radrada à tout bout de champ 🙂

  • Nokian
    3909 points
  • il y a 8 mois

J'ai hate de voir Penaud après être passé dans les mains de S.E ! 😍

Surement un des meilleurs membres du staff du XV de France, si ce n'est le meilleur! Il a largement fait ses preuves et j’espère pour lui qu'il sera respecté par les joueurs!

@hasiotus

Tu peux rajouter Servat, pas pour rien dans la qualité des avants toulousains la saison dernière, et Ghezal, pas innocent non plus dans la réussite insolente de Lyon en touche depuis 2-3 ans.
Labit, je suis beaucoup plus circonspect à son sujet, et Galthié... J’ai la drôle d’impression, mais j’attends bien sûr de voir les matchs (je dresserai un premier bilan au VI nations 2021), qu’il se croit dans Rugby 2K ou Rugby Manager quand j’écoute ses analyses.
Il a dit quelque chose de vrai quand il expliquait qu’une sélection nationale, c’est un regroupement de joueurs que tu dois transformer en équipe en 6 semaines. Or, pour souder une équipe où l’on joue les uns pour les autres, il faut de la cohésion, pour avoir la gniak nécessaire. Suffit pas d’empiler les noms ronflants, mais faut prendre l’aspect tactique, état de forme, cohésion d’équipe, le groupe et ses qualités.
C’est pour cela que malgré la « faiblesse » - toute relative selon moi, du jeu de Deschamps, il a compris tout ça. Et c’est pour cela qu’il est un des meilleurs entraîneurs du monde dans son sport

@roro31400

Je suis moins au fait pour Servat et j'étais pas au courant pour Ghezal mais maintenant que je sais, effectivement, c'est un point clé, quasi-égal au secteur de la défense!
Pour en revenir au fait transformer un regroupement de joueurs en une équipe, c'est un point sur lequel les Pays de Galles est très fort, avec des Provinces qui sont aux ordres de la fédération et qui libèrent ou reposent les joueurs destinés à jouer pour le XV de Galles!
Alors oui, les provinces Galloises peinent à s'imposer en Celtic League et en Champions Cup. Mais ils ont fait un choix, celui d'être solide à l'international et ça paye.
Le staff passe beaucoup plus de temps avec les joueurs internationaux et surtout, Warren Gatland à travailler dans la continuité et construit pendant 12 ans.
Voilà la différence avec le XV de France (pour l'instant).
Le jour ou les Français réussiront à faire passer les intérêts du XV de France devant celui du Top14, je mange mon chapeau (je ne me fais pas trop de soucis mais si jamais, j'en achèterai un facile à manger). Je souhaite du moins qu'on laisse sa chance au nouveau staff de pourvoir construire jusqu'à la Coupe du Monde, y participer et continuer après, dans la continuité, car c'est ce qu'il faut!

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 8 mois
@roro31400

Servat a été entraîneur adjoint à Toulouse pendant sept ans, et avant la saison dernière ça n'avait pas trop fonctionné dans l'ensemble. Précédemment, l'arrivée à Bru à ce poste avait été immédiatement couronnée d'un succès éclatant, mais son passage en équipe de France a été beaucoup moins brillant.
Mettre en rapport les résultats d'une équipe à une période donnée avec la présence de tel entraîneur est toujours aléatoire, tous ont connu des hauts et des bas.

@Ahma

C’est ce qu’on appelle dans le jargon RH une réalisation avec un retour d’expérience positif. Si l’on oublie l’année 2016-2017, le stade c’est 100% de présence dans le top 6. À part le Racing, y’a que 3 autres clubs qui ont fait aussi bien. Je n’ai jamais dit que c’était le meilleur, mais ne pas considéré que Servat a - 1/ appris et progresser dans son job, il a d’ailleurs dit que la transition de joueur à coach avait été très compliquée, et 2/ qu’il a été excellent les deux dernières années - ses collègues et joueurs l’ont dit, c’est de la (légère) mauvaise foi. Je t’accorde que je n’ai pas versé dans la nuance absolu, mais je ne suis qu’un forumer qui commente le rugby pendant mes pauses et du coup je n’ai pas vraiment le temps de préciser parfaitement ma pensée. On est tous conscient que THE expert dans le staff est Shawn Edwards, par ses résultats avec le XV du Chardon. On ne sait pas ce que donnera Servat, mais c’est clairement quelqu’un de bon dans ce qu’il fait. Il lui a juste fallu, du temps. D’où ma mention de la saison dernière, et celle précédente

@roro31400

Le critère "être présent dans les 6" n'est pas un gage de réussite ou d'échec en lui-même. Si tu t'appelles Oyonnax et que tu fais 6ème c'est exceptionnel, si tu t'appelles Stade Toulousain et que tu fais 6ème c'est juste normal. Le Stade possède un des plus gros budgets, des structures stables, un excellent centre de formation, une grosse réputation (très utile pour être attractif)... c'est ne pas être dans les 6 qui est un échec, pas l'inverse qui est un exploit. Et dans les deux cas, ce n'est pas imputable à une personne : tu peux être un coach génial et foirer une saison pour plein de raisons (on l'a connu au Stade avec une partie du staff qui fait cette dernière saison incroyable, Clermont l'a connu avec un staff qui fait un titre l'année d'avant et une finale l'année d'après) tout comme tu peux être une tanche et gagner un titre parce que tu es au bon endroit au bon moment.
Ce qui fait que l'on peut dire que Servat a fait du bon boulot à Toulouse c'est le contenu (la relance d'un pack décrépi, l'éclosion des jeunes devant, sa courbe de progression pendant ses années de coach) mais pas le fait que Toulouse ait été dans les 6.

Ce qui va être intéressant de voir c'est si Servat réussit à faire la bascule en staff de sélection qui est un tout autre boulot. Tu as un réservoir immense pour piocher tes joueurs contrairement au club mais tu ne bosses pas au quotidien avec eux, tu as beaucoup moins de matchs pour mettre en place ton équipe avec beaucoup plus de pression (deux défaites consécutives en club c'est ok, sur un Tournoi ou une tournée c'est un échec).

  • epa
    36740 points
  • il y a 8 mois
@Team Viscères

"si tu t'appelles Stade Toulousain et que tu fais 6ème c'est juste normal.si tu t'appelles Stade Toulousain et que tu fais 6ème c'est juste normal." C'est toi qui le dit moi je dis c'est un exploit de tenir aussi longtemps à ce niveau même avec la structure et les moyens

@epa

C'est beau d'avoir su créer un club pérenne, c'est un exploit d'avoir un tel palmarès.
Mais avec un club pérenne de ce niveau, ce n'est pas un exploit d'être dans les 6 (pour rappel "dans les 6" ça veut dire à peu près "dans la première moitié du championnat"). Je n'ai pas souvenir d'une seule saison où avant le coup d'envoi on s'est dit "tiens, cette année notre équipe vaut 7ème au maximum". Même avec l'émergence d'autres mastodontes dans le championnat on a toujours valu entre 1 et 6 suivant les saisons, donc il n'y a rien d'incroyablement exceptionnel à faire entre 1 et 6. Gagner des matchs de phases finales et des titres c'est autre chose, mais finir dans la première moitié du championnat n'est pas un exploit. Ou alors c'est notre conception de l'exploit qui est différent, parce que pour moi dire que finir dans les 6 est un exploit cela revient à dire que finir sous la 6ème place est "normal". Or quand des clubs comme Toulouse Clermont ou Toulon ont fini en dessous il me semble qu'on a parlé de crise et non pas de saison normale/acceptable. Chez moi l'exploit c'est La Rochelle qui fait premier une année ou Oyo qui se qualifie, pas de retrouver Clermont ou Toulouse en phases finales.

  • epa
    36740 points
  • il y a 8 mois
@Team Viscères

C'est un concept mais pour moi c'est loin d'être "normal" d'être dans les 6 pendant une période aussi longue. On s'habitue vite à l'abondance, je sais. Je ne te ferais pas la liste des grands clubs qui ont eu des passages à vide ou ont carrément disparu mais je peux citer Béziers par exemple et puisque tu parles de Toulon, il a beau être un club historique, il a disparu des radars pendant un bon moment et sans Mourad….

@epa

Les clubs ne disparaissent pas soudainement alors qu'ils étaient au sommet, ils déclinent d'abord. Biarritz et Perpignan qui sont les deux derniers exemples récents ont agonisé sur plusieurs saisons : respectivement 2 et 3 saisons sans phases finales avant de descendre, des budgets à la traîne par rapport à l'évolution du Top14 (leurs budgets les place dans la deuxième moitié du championnat leurs deux dernières saisons dans l'élite), une gestion catastrophique...
Si le Stade n'avait pas su faire sa mue comme cela a été fait après la saison noire en 2016-2017, on aurait peut-être vu ce scénario se profiler à l'horizon. Financièrement on aurait dû réduire la voilure, on aurait été moins attractif (on l'était déjà moins durant la période "creuse"), les querelles internes auraient probablement continué voir pris de l'ampleur. Dans ces circonstances être dans les 6 aurait commencé à être compliqué, et réussir à rester dans la première moitié du championnat serait devenu une grosse performance.

Mais au final on est quand même loin de ce scénario, nous autres supporters l'avons très mal vécu parce que comme tu le dis nous avions été habitués au caviar pendant toutes ces années. Ce que nous avons vécu, ce sont quelques saisons sans titre et avec un jeu terne mais dans lesquelles nous nous sommes quand même qualifiés assez facilement pour les phases finales (je n'ai pas souvenir d'avoir tremblé une année jusqu'au coup de sifflet de la dernière journée pour savoir si on serait en barrages) et une unique année vraiment dégueulasse avec cette 12ème place. Mais ce qu'on appelle instabilité au Stade serait appelé stabilité dans beaucoup de clubs, ce qu'on appelle jeu terne ici serait appelé jeu convenable dans certains clubs, et se qualifier sans trembler ferait rêver pas mal de monde.
Ce que je trouve vraiment exceptionnel au Stade (en dehors de Jauzion) c'est d'avoir su construire un club avec des fondations suffisamment solides pour que même en traversant des turbulences sur quelques saisons, notre niveau "normal" reste d'être en phases finales.

Pour le titre, c'est pas pasqu'il est Anglais qu'il faut pour autant l’émasculer !
Mais plus sérieusement, c'est une excellente pioche, et même un apport nécessaire. Au minimum il crée un pont avec le Rugby anglosaxon, chose primordiale depuis plusieurs années pour le xv de France. Le staff pourra échanger régulièrement avec lui pour mieux comprendre et intégrer les tendances à l'extérieur de la France.

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 8 mois
@Rémi teLamettra

Nouvel, c'est du masculin...

@Ahma

oui mais le nistere aurait du écrire nouveau dans ce cas

@Le Haut Landais

Mais non, c'est la période du nouvel âne.

@Ahma

Comme disait le général : "les Français sont des vels".

Nouvel patron ?
Are you sure Clément ???
😜 😜 😜

@Jonathan Sextoy

les méfaits de l'alcool

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 8 mois
@Jonathan Sextoy

Nouvel a effectivement conçu un gratte-ciel de la Défense. De là à dire qu'il en est le patron, il y a un pas.

C'est sûr que s'il prend en référence les matchs des Wasps contre le ST, il s'est dit qu'il y avait du boulot pour lui.

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 8 mois
@Dormeur 15

Tu fais référence à une unique raclée (monumentale, certes), qui date de plus de vingt ans, époque où Edwards n'était d'ailleurs pas aux WASPS. Il y a eu pas mal de matchs depuis entre ces deux équipes, sans lourde défaite pour Toulouse.

  • diplo
    16910 points
  • il y a 8 mois
@Ahma

Wasps - Toulouse, malheureusement moi je pense forcément à l'erreur de Poitrenaud : https://www.lerugbynistere.fr/videos/le-cauchemar-de-poitrenaud-contre-les-wasps-en-finale-de-coupe-d-europe.php et https://www.rugbyrama.fr/rugby/champions-cup-1/2015-2016/champions-cup-flashback-clement-poitrenaud-le-jour-du-mauvais-jugement_sto6008375/story.shtml

Je n'en veux aucunement à Poitrenaud que ce soit clair, mais lors de ce match le niveau de jeu des deux équipes avait été très très élevé. Cette équipe de Toulouse avait largement de quoi faire envie à beaucoup de participer à cette aventure.

  • epa
    36740 points
  • il y a 8 mois
@diplo

Tu peux ne pas lui en vouloir, si tu regardes bien les vidéos tu pourras voir que le ballon rebondit sur la ligne de touche avant de revenir sur le terrain. Il y a donc touche, d'où l'hésitation de Poitrenaud. Pas vu par l'arbitre vidéo

  • Ahma
    94589 points
  • il y a 8 mois
@epa

Si on avait appliqué à la lettre le règlement de l'époque, le touché à terre aurait également été jugé illicite : il fallait soit tenir le ballon, ce qui n'était pas le cas de Howley, soit l'aplatir alors qu'il était au sol, ce qui n'était pas le cas non plus puisqu'il se trouvait dans les mains de Poitrenaud.

  • Jak3192
    57545 points
  • il y a 8 mois
@diplo

Il fonctionne pas le lien

@diplo

Malheureux, ce match n'a jamais existé (le Stade avait fini par mettre la main sur le match, je suis persuadé qu'en prolongation on l'emportait).

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News