Murray-Sexton, l’association qui ferait même rougir les plus fidèles tourtereaux !
Murray et Sexton pourraient jouer de biens mauvais tours aux Bleus samedi.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Alignés ensemble pour la 61e fois avec l'Irlande, Conor Murray et Jonathan Sexton se rapprochent doucement du record ultime d'associations en sélection.

Samedi à 21 heures face à l’Irlande, les deux prodiges du Stade Toulousain Antoine Dupont et Romain Ntamack honoreront leur 7e association consécutive sous le maillot Bleu. Le duo semble d’ailleurs bien installé et complémentaire comme on n'avait pas vu depuis des lustres en équipe de France, est bien parti pour garder en main les rênes bleues, blanches et rouges pour des années tant leur talent et leur approche du rugby paraissent symétriques. 

Mais la jeune garde tricolore a encore beaucoup à apprendre en terme d’expérience et de longévité au regard des meilleurs. Contre les Verts, les deux prodiges hauts-garonnais auront d’ailleurs l’occasion de se confronter à ce qui se fait de mieux sur l’échiquier international desdits domaines, face à Conor Murray et Johnny Sexton. Les deux vieux routiers celtes seront en effet associés pour la 61e fois sous le maillot vert, le record du pays, maintenant bien devant les autrefois indissociables Stringer et O’Gara, eux alignés ensemble à 55 reprises « seulement » en sélection.

Véritables dépositaires du jeu irlandais, leader du pack pour l’un et des trois-quarts pour l’autre, dire que ces deux là forment la pierre angulaire de l’Eire est tout sauf usurpé. Enfin qui n’a pas en tête le fameux « box-kick » de Murray derrière ses gros et les passes redoublées de Sexton dans sa ligne, qui régissent en grande partie le système de jeu des pensionnaires de l’Aviva Stadium depuis tant d’années maintenant ? 

Et si à l’heure d’écrire ces lignes, les deux tourtereaux irlandais sont toujours devancés dans leur nombre de parties communes par la mythique charnière australienne George Gregan/Stephen Larkham, associée 74 fois sous la tunique wallaby, nul doute que les deux larrons irlandais ne tarderont pas à prendre définitivement la pole mondiale. On ne voit en tout cas pas qui, hormis eux, pourrait les dépasser dans un avenir plus ou moins proche.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Côté tallent, notre charnière n'a rien à leur envier, bien au contraire!! Un gros avantage même: la jeunesse, la fougue la folie et l'avenir!!!

  • mattao
    2558 points
  • il y a 3 semaines

Rien à voir avec cette discussion mais:
Si la France perd avec classe ça me va . Magnifique tournoi,déjà acquis cette année au regard des 5 années précédentes.
Gagner d’un point serait magnifique.
De 10 points un exploit.

Gagner le tournoi est impossible! Il paraît même que c’est à cela qu’on reconnaît les français pouvoir faire l’impossible!

@mattao

C’est vrai que ces dernières années on a poussé tellement loin l’horizon des boulettes, qu’en effet impossible n’est pas français.

En revanche, pour gagner le Tournoi ça repose entre les mains des Italiens (impossible qu’ils gagnent) et des Anglais (impossible qu’ils ne les écrasent pas).

Battre les Irlandais est accessible, en revanche aujourd’hui il faut espérer qu’impossible n’est pas italien/anglais.

Sexton a 35 ans les gars. Et niveau blessure c’est pas non plus très très solide. La probabilité qu’ils arrivent à jouer encore la dizaine de match qu’ils leurs manquent est assez faible, voir non existante

@julien t bonnaire

des matchs, y en a déjà 4 à venir avec la coupe d'automne, après le tournoi des 6 nations s'il a lieu... ils ne seraient plus très loin du compte surtout avec la concurrence au postes!

  • SaintJu
    2327 points
  • il y a 3 semaines

Sérieux. Pragmatiques. Efficaces. Pas marrants.....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News