Michel Sitjar, 76 ans, figure emblématique du rugby agenais est parti
Michel Sitjar avait marqué une pénalité en 1962 en finale contre Béziers.
Michel Sitjar, ancien flanker du SUA et du XV de France est décédé le 10 juin 2019 à son domicile dans le Tarn-et-Garonne

Michel Sitjar (76 ans) a été retrouvé mort à son domicile de Lamagistère le 10 juin dernier. L’autopsie demandée par le parquet a finalement conclu à un suicide par arme à feu. Sitjar a eu plusieurs vie en plus d'une riche carrière de rugbyman. Agriculteur de métier, il s’était pris de passion pour la poésie et la peinture. Né dans le Tarn-et-Garonne, celui qu’on surnommait « cocoye » fit l’essentiel de sa carrière au SUA. Il s’y forgea un sacré palmarès : trois titres de Champion de France (1962, 1965, 1966) et un Challenge Yves du Manoir (1963). Il avait notamment marqué un essai en finale contre Brive en 1965 mais aussi une pénalité en finale contre Béziers trois ans plus tôt.

Le « flanker voltigeur » a aussi été appelé en équipe de France. Avec les Bleus, il sera sélectionné à 13 reprises et comptera une victoire dans le cadre du Tournoi des cinq nations en 1967. 
A l’évocation de son nom, toute une génération d’Agenais se souvient. Il aura marqué la génération de nos pères, comme Philippe Sella a marqué la nôtre. Il avait aussi fait sensation en jouant une saison à XIII avec le XIII Catalan. 

« Son caractère était fort et entier, souligne Rugbyrama, mais après sa carrière, il s'était pris de passion pour la poésie, au point d'écrire des recueils. Il écrivait aussi aux journalistes pour exprimer sa nostalgie du rugby d'antan et son aversion du rugby professionnel. ». A ses obsèques entre autres figures, on a pu reconnaître Benoît Dauga et Franco Zani. Le Rugbynistère tient à témoigner tout son soutien et ses plus sincères condoléances à la famille du défunt ainsi qu'à ses proches.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • cahues
    101162 points
  • il y a 4 semaines

L'illustre troisième ligne du SUA : Sitjar - Zani -Echavé .
Repose en paix Michel !

@cahues

Bienvenue au club des vieux croûtons !
De nos jour Zani, ce joueur magnifique, serait naturalisé et compterait des dizaines de sélections en EdF. Le SUA a toujours eu de belles troisièmes ligne sans remonter bien loin, des Benetton, Gratton sans parler de Biemouret qui manquait de vous arracher un bras en même temps que le ballon ou aujourd'hui le prometteur Miquel qui pourrait exploser au Stade.

@cahues

Sitjar - Zani -Echavé .et... Brennus !

On a opté pour "parti" sans E. C'était plus juste. Merci de l'avoir signalé.

Le grand Maurice LIRA a constate un dimanche de la ""qualite""de sa chaussure, 😌

Comme chantait Georges, "les morts sont tous de braves type".
Sitjar le poète, sur le terrain aussi il jonglait avec ses pieds, et pas forcément avec le ballon. Et pas qu'avec les pieds. L'avait des accès de violence imprévisibles sur la pelouse ce qui a peut être limité sa carrière en EdF .
Tout est pardonné, RIP Michel...

  • batelier
    36014 points
  • il y a 4 semaines
@lelinzhou

Effectivement, un sacré poète...

  • breiz93
    35903 points
  • il y a 1 mois

Corrigez le titre, le E de parti est de trop.

  • Seyfr
    3545 points
  • il y a 4 semaines
@breiz93

Même la formulation me gêne. J'aurai plutôt mis "nous a quitté"

  • Ahma
    74956 points
  • il y a 4 semaines
@breiz93

Ils ont accordé avec figure, ça peut probablement se défendre.

Pis ça compense avec les "merci à lui" quand un article est écrit par une femme.

  • breiz93
    35903 points
  • il y a 4 semaines
@Ahma

C'est juste ça peut se défendre, mais au premier regard ça m'a choqué.

@Ahma

Ça peut se défendre, mais ce serait quand même maladroit. Et de toute façon, "merci à lui" est une tournure ridicule devenue un tic de langage comme "bonjour à vous" sans parler de "voilà" qui est devenu la nouvelle ponctuation du langage parlé.

  • yandelug
    24671 points
  • il y a 4 semaines
@lelinzhou

c'est clair 😊

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
Transferts
Arbitrage
Vidéos