LOU : accusé d'avoir simulé sur un choc avec Radradra, Pierre-Louis Barassi s'excuse
Pierre-Louis Barassi s'est excusé.
Le 3/4 centre du LOU l'a reconnu : "c’est un geste qui n’a pas lieu d’être sur les terrains de rugby."

C'est une action qui n'aura finalement pas d'incidence sur le score final. Ce dimanche, le LOU s'est imposé avec le bonus offensif face à l'Union Bordeaux-Bègles, sans que les Girondins n'inquiètent réellement des Lyonnais lancés vers les phases finales. Mais un fait de jeu a retenu l'attention des spectateurs : un plaquage de Semi Radradra sur Pierre-Louis Barassi.

Le Fidjien n'a pas reçu de carton, mais a tout de même été pénalisé. Sur l'action, Barassi fait la passe avant d'être percuté et soulevé par Radradra, qui ne peut ralentir. Mais ce dernier, pour éviter la faute, fait l'effort de le ramener au sol pour éviter une éventuelle blessure. Emporté, le champion du monde va pourtant chercher la pénalité en en rajoutant.

Faute avoue, faute à moitié pardonnée ? Devant le débat lancé par le Canal Rugby Club, le joueur passé par Narbonne s'est emparé de son compte Twitter pour présenter ses excuses. Reconnaissant : "j’ai joué la faute et exagéré la chute sur le plaquage, Semi Radradra n’avait aucune intention de me faire mal." Pour Barassi, "c’est un geste qui n’a pas lieu d’être sur les terrains de rugby."

Si en plus d'être talentueux, le Lyonnais a un bon état d'esprit...

Le résumé du match en vidéo :

Crédit vidéo : Top 14 - Officiel

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    12739 points
  • il y a 6 mois

c'est bien qu'il reconnaisse en avoir rajouté et s'excuse, c'eut été mieux de ne pas le faire néanmoins ceux qui lui en tassent plein la tronche j'aimerai les voir encaisser le tampon que radradra lui colle
à mon sens une simulation c'est essayer d'obtenir une pénalité quand il n'y a rien, là il y a une grosse faute.
Si barassi en a rajouté en espérant faire prendre un rouge à radradra c'est moche, s'il en a juste rajouté parce qu'il avait peur que la faute ne soit pas vue, ça l'est déjà un peu moins

bref on est très prompt à juger durement

  • Flane
    3586 points
  • il y a 6 mois

Ce qui me fait proposer un Oscar de la plus belle simulation du championnat. Pierre Louis est nominé d'office. Ça changerait du meilleur coach. Meilleur passeur de plat, meilleur distributeur de bouffes et j'en passe.

C'est bien d'avoir fait amende honorable... Sur le coup, sa simulation grossière m'avait chagriné... Super joueur qui n'a pas besoin de ce genre de médiocrité pour briller...

Au delà du plaquage de Radradra ou de rajout de Barassi, il y a au moins débat autour de la simulation. Cela donnera peut-être à réfléchir pour des modifications des règles et sanctions s'il y a lieu ???

  • epa
    35036 points
  • il y a 6 mois

Beau geste. N'en déplaise aux chafouins c'est une qualité de savoir s'excuser. Bon arbitrage aussi

  • Ahma
    83927 points
  • il y a 6 mois
@epa

Chafouin signifie sournois.

  • epa
    35036 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

C'est vrai mais ça s'utilise aussi pour malveillant. Le sens des mots évoluent avec le temps. "chafouin"



Féminin chafouine. Personne ayant l'air malveillant, fourbe, comme une fouine. " dixit l'encyclopédie française...



Sinon tu as ce papier du monde en 2014



"Oui, amis puristes, je sais : depuis le XVIe siècle, chafouin signifie d'abord sournois, rusé, retors, déloyal. Le chafouin a la mine sournoise, comme une fouine. Dans le parler populaire de certaines régions, les Charentes notamment, le chafouin est le mâle de la fouine. Je sais tout ça. Mais comment, alors, son sens a-t-il migré vers cette idée de mauvaise humeur ? Pourquoi depuis le début du siècle entend-on les parents ou les collègues utiliser le terme dans ce drôle de sens ?







Merveille de la langue populaire, s'esbaudissent les optimistes, toujours prompts à se réjouir de la plasticité du parler français. A voir... Je précise que je ne critique rien dans ces lignes, je ne fais que constater, relever, enquêter ; reportages minuscules au pays des mots, ces chroniques ne sont pas normatives ou "surplombantes" comme on dit maintenant, même s'il m'arrive de citer l'Académie.







Mais bon, là, nous avons "chafouin" sur les bras. Pas question d'en expliquer le glissement de sens par l'étymologie. La fouine a-t-elle un air grognon ? Non. Le chafouin, son mari, a-t-il une tête de grincheux ? Assez peu. Le nouveau sens viendrait plutôt du joli son que fait chafouin quand on le prononce et tous les autres mots qu'il convoque à sa suite.







FEUILLE DE PAPIER







"Chagrin" bien évidement, en premier lieu. Etre d'une humeur chagrine ne se dit plus guère (et c'est dommage), mais le "ch" de chagrin évoque cela, peut-être ; bougon, bourru, maussade. Le "ch" fait penser à chiffon aussi. Etre chiffon est le raccourci d'être chiffonné, comme lorsque quelque chose tracasse ("ce qui me chiffonne dans cette histoire...") ou quand quelqu'un nous froisse. Les plis de mécontentement sur notre visage expriment la mauvaise humeur. "Ouh la la, j'te sens chiffon, là..." Ou chafouin. Ou fâché. Ces mots sonnent comme une feuille de papier que l'on froisse (chfff...), qu'on met en boule. "Oh, moi, ça me met en boule, ce truc." Tout juste.







Le "ch" de chafouin est également celui du grincheux et du ronchon. J'entends souvent ça, dans le métro : "ah, bah, t'es chonchon ce matin, toi !" On est là à la limite du langage enfantin, mais les potes du métro du matin sont un peu cela ; nous régressons allégrement tous ensemble. Encore un peu dans la chaleur du sommeil. Ce sont des mots du réveil.







Le chanteur doux et doué Alexis HK a sorti en 2010 un album pour enfants intitulé Ronchonchon et compagnie, dans lequel on peut entendre cette drôle de chanson au refrain inoubliable qui commence ainsi : "T'es ronchonchon, toi, t'es ronchonchon/Toi t'es fâché, toi t'es grincheux, toi t'es ronchon/Si t'es chafouin fais attention/Ou je t'emmène dans la maison des Ronchonchon." Le genre d'air qui vous trotte dans la tête toute la journée... et dont les paroles résument on ne peut mieux cette chronique en "ch".







Son nouveau sens viendrait du joli son que fait chafouin quand on le prononce et tous les autres mots qu'il convoque à sa suite. 'Chagrin' bien évidemment. Chiffon aussi. Ou fâché. Ces mots sonnent comme une feuille de papier que l'on froisse (chfff...).







Didier Pourquery

  • Ahma
    83927 points
  • il y a 6 mois
@epa

Éternel débat : quand tout le monde se met à utiliser un mot d'une façon erronée, à partir de quand ce faux sens devient-il le vrai ?
Il y a pas de bonne réponse objective à cette question, donc je m'en tiens à ma position : tant qu'il existe quelqu'un pour connaître le sens originel (moi par exemple), c'est celui-là qui reste le bon.

@Ahma

Ton sens aussi est un détournement du véritable sens. À l'origine le chafouin et la chafouine étaient juste le résultat d'un croisement entre les chats et les fouines, animaux réputés (à tort) pour être sournois... d'où le détournement de sens ensuite.

  • epa
    35036 points
  • il y a 6 mois
@Team Viscères

C'est le principe d'une langue vivante...

@epa

Tu sais que tu viens de me forcer à lire tout votre échange et d'aller chercher sur Google pour réaliser que ce que je pensais être juste une grosse connerie pour amuser Ahma était en fait vrai?
Du coup je suis super déçu, la blague du chat-fouine n'est plus drôle...

  • epa
    35036 points
  • il y a 6 mois
@Team Viscères

Lol, tu reviens au sens premier sans le vouloir même si le croisement a plus de sens que l'abeillion ou le bigornéléphant, ce n'était pas si facile. Ah bon sens quand tu nous tiens...

@Ahma

Entre autres... Retors, aussi...

Le plaquage de Radradra n'a pas lieu d'être c'est un fait mais la simulation n'a pas lieu d'être non plus. Laissons ça à certains génies footballistique, le rugby s'en portera que mieux

[Commentaire modéré]

@charly le vrai

C'est quoi cet histoire d'avoir enlevé mon commentaire 🤬😡💩💩💩🤢🤮

@charly le vrai

Quel commentaire apaisé et constructif, ça donne envie de s'en inspirer pour être meilleur...

@coupdecasque

Charly est là pour nous aider à atteindre une totale liberté de pensée cosmique vers un nouvel âge reminiscent.

@Team Viscères

Certains ici semblent être le fruit d'un accouplement contre nature entre Chuck Norris et Jean-Claude Van Damme...

Oui, Radradra ne donne pas l'impression de vouloir faire mal.
Oui, Barassi en rajoute des caisses.
N'empêche qu'il y a quand même plaquage soulevé-retourné sans ballon, geste inutile et stupide. Le fait que Radradra le retienne quand il se rend compte de sa connerie est tout à son honneur, mais cela ne change rien au fait qu'il fait bien une connerie au départ.

Pour moi l'arbitre a bien fait avec cette pénalité, ce qui aurait été bien c'est de rappeler à Radradra que seul son réflexe de retenir le joueur lui permet d'échapper à un carton qui aurait pu être bien foncé et d'adresser une remontrance envers Barassi en lui rappelant qu'on n'est pas à Hollywood et qu'à la prochaine fois la pénalité sera retournée. Ce qui a peut-être été fait par l'arbitre, je n'ai pas vu le match et le résumé n'inclut pas cette séquence.

@Team Viscères

C'est ce qui s'est passé, l'arbitre a rappelé que ça méritait une pénalité et qu'il était inutile d'en rajouter.

@coupdecasque

Merci, du coup je trouve qu'il a géré comme un chef.

@Team Viscères

Comme quoi on peut juger de l'intention d'un joueur plutôt que de mettre jaune "parce que la règle..." !

@coupdecasque

Totalement. D'ailleurs pour être précis, dans le règlement proprement dit il y a rarement une couleur de carton évoquée (quelques rares cas où il est mentionné "exclusion temporaire" et donc jaune). La règle précise ce qui est autorisé ou non, et la forme par laquelle le jeu reprend après une faute (mêlée, coup-franc, pénalité). Le reste est défini par les directives données aux arbitres qui précisent les différents critères à observer pour déterminer la sortie du carton et sa couleur ainsi que les paramètres observables qui peuvent permettre de "franchir" ces directives dans un sens ou l'autre.

Par exemple un plaquage soulevé-retourné dans le règlement, c'est interdit et le jeu reprend avec une pénalité. L'article 9.18. sur le jeu dangereux ne mentionne rien d'autre.
Par contre les directives sur ces gestes c'est rouge si le joueur tombe sur tête/cou et jaune dans les autres cas (en ne tenant pas compte d'un bras mis pour se protéger lors de la chute), avec consigne de sévérité comme pour tout le jeu dangereux. Tout en demandant aux arbitres de regarder l'ensemble de l'action. Un excès d'engagement ou un comportement dangereux lors de la chute (joueur "enfoncé" dans le sol ou balancé en l'air) peut transformer une chute sur le dos de jaune vers le rouge, ou inversement comme dans le cas de Radradra faire redescendre la sanction d'un carton vers l'autre ou vers une simple pénalité.
C'est là que commence la galère des arbitres : les gens n'ont pas accès aux directives sans avoir à faire de gros efforts de recherche (elles sont seulement données en interne aux arbitres), et la partie interprétation sera toujours remise en question par ceux qui interprètent différemment mais considèrent que seule leur interprétation est juste.

@Team Viscères

Les sites spécialisés parlent des recommandations tout comme les commentateurs. Par exemple lors des deux rouges pour le SF.

Maintenant il me semble que le problème vient de l’iniquité des situations, l'arbitre au SF avait décidé d'appliquer le règlement à la lettre (avait-il reçu des demandes de la part du club adverse comme c'est le cas parfois ?) alors que la semaine d'après tu vois des irlandais charger coude en avant presque systématiquement et sans aucune sanction ou remontrance.

  • vevere
    48338 points
  • il y a 6 mois

La prochaine fois Pierre-Louis...ne mets pas les bras...il ne sera pas question de simulation...

Dans le temps, pas de sanction, pas de simulation..... Pas de vidéos.....

@yoyotoba

...pas de dents....pas de vaccin...pas de règles...pas de vieux os...

  • Val 38
    27308 points
  • il y a 6 mois
@yoyotoba

Et on allait à la guerre à pieds et depuis on a inventé les camions......

@Val 38

Ça devait pas être pratique sur le terrain.

  • Ahma
    83927 points
  • il y a 6 mois

Je n'ai pas vu le match et ne sais donc pas dans quelle mesure Barassi en a rajouté.
Ce que je vois sur ces images, par contre, c'est un plaquage à retardement (il est faux de dire que Radradra "ne peut pas s'arrêter" , il engage son geste alors que son adversaire n'a plus le ballon) suivi d'une ébauche de cathédrale. Il me semble que loin d'être la victime d'une traîtrise, il s'en tire plutôt bien avec une simple pénalité. Et je m'étonne qu'on s'acharne en chœur sur la victime d'une faute, même s'il a exagéré, en passant sous silence la faute elle-même.

@Ahma

Sur l'action c'est une passe qui fixe Radradra qui veut donc plaquer le joueur avec engagement. Il y met de l'engagement certes mais c'est justement ce que j'appelle une "bonne faute", il sait qu'il n'a plus le ballon et retient son geste, pénalité, on passe à autre chose.

Quand on regarde le match à vitesse réelle on se dit qu'on aimerait que tous les joueurs qui font le mauvais choix (ici d'engager le plaquage) fasse pareil et évite la dangerosité en maitrisant dans un second temps l'action.

  • Ahma
    83927 points
  • il y a 6 mois
@coupdecasque

C'est sûr que c'est important qu'il ait fait en sorte d'éviter la blessure. C'est encore mieux de ne pas faire la faute. Au final ça ne me choque pas spécialement qu'il y ait seulement une pénalité, mais s'il n'y en avait pas eu cela aurait été regrettable.
Ce qui m'a gêné en fait au départ c'est qu'on donne l'impression que Barassi à fait sanctionner un adversaire pour une faute inexistante, ce qui n'est pas le cas. Quand on utilise le terme "simulation" il faut bien préciser de quoi il est question.

@Ahma

Oui ça porte à confusion, il exagère plus que simule.

Je crois qu'au vu de la vitesse qu'on atteint les joueur et le jeu on est obligé de passer par des fautes comme cela, il faut prendre la décision tellement rapidement que c'est comme pour ces (conneries) de passage à vide où pour moi on ne devrait pas pouvoir retenir le plaquage sans ballon car on ne devrait pas sanctionner le défenseur pour un mauvais choix "imposé" par son adversaire et inévitable.

Ici la situation est un peu différente et pour moi Radradra fait le mauvais choix mais le bon geste.

  • Val 38
    27308 points
  • il y a 6 mois
@Ahma

Je suis complètement d'accord, j'étais au stade hier et effectivement le geste était impressionnant. Il y a bien plaquage après la passe et la vitesse à laquelle l action se passe pouvait permettre à Radradra de se raviser. Ce qui est rageant c'est de constater une fois de plus l inequite de traitement sur les sanctions. Si on prône la sécurité des joueurs avec 0 tolérance, le carton s imposait. Maintenant, il le soulève mais fait l effort de le retenir et l accompagne au maximum et Barassi amorti sa chute. Ce geste reste à bannir des terrains car plus fort, plus vite et sans retenue ça peut faire très mal. Autre souci, la faute ne doit pas être infligée en fonction de la notoriété et du capital sympathie du fauteur mais bien en fonction de la gravité de la faute commise. On adore tous Radradra mais là il exécute un mauvais geste. Nous voulons tous d'abord protéger les joueurs et ensuite que soient traitées équitablement les fautes d un match à l'autre. Concernant Barassi, c'est un mec bien, qui joue propre et bien.

Bientôt on va voir les cartons jaunes pour simulation. Et ca sera une bonne chose !
La simulation n'a rien à faire dans le rugby !

Que dit le proverbe faute avoué à moitié pardonner
Les simulations sont a bannir de notre sport
Il faut sanctionner ce genre de comportement sur le terrain pour évité les dérives

C'est bien de s'excuser, ce sera mieux de ne pas le refaire 😃

Très bien qu’il s’excuse, ainsi la commission de discipline ne pourrait le punir que d’un match de suspension au lieu de deux.

  • Yonolan
    56615 points
  • il y a 6 mois

Très bien qu'il excuse et reconnaisse que c'était déplacé
Tout compte fait ce n'est pas si fréquent de le faire et de reconnaître qu'il a cherché à profiter de la situation sans se chercher des alibis
il a fait par ailleurs un très bon match
Incident clos donc et oui bon état d'esprit

@Yonolan

Bon, après coup il se donne le beau rôle pour pas cher après que cette putasserie ne soit pas passé inaperçue... Il aurait été mieux inspiré de ne pas faire ce "geste qui n’a pas lieu d’être sur les terrains de rugby.". Et sur une simulation, on ne peut pas invoquer un mauvais geste réflexe...

@lelinzhou

Après heureusement qu'il arrive à se retenir avec le bras. Car sinon on passe d'une simulation à un placage cathédrale (ligne des épaules/ hanches toussa toussa)

Derniers articles

News
News
Vidéos
News
Transferts
Vidéos
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News