Les "Frenchies" du Québec à l'assaut du Los Angeles Sevens ! [REPORTAGE]
Les Québécois ont défendu fièrement leur province à Los Angeles.
Les joueurs de la sélection du Québec, francophones pour une grande partie, ont terminé quatrièmes du tournoi d'invitation à Los Angeles.

Québec Sevens et ses ''frenchies'' à la conquête du rugby à 7 nord-américain [REPORTAGE]Québec Sevens et ses ''frenchies'' à la conquête du rugby à 7 nord-américain [REPORTAGE]On les avait laissés à New York avec des regrets. Une cinquième place obtenue en novembre, bien loin des ambitions du coach Fred Asselin (ancien international à 7 et à XV avec le Canada). Mais pourtant, les joueurs québécois n'ont pas baissé les bras. Depuis le début d'année 2020, ils s'entraînent d'arrache-pied pour performer sur leur prochain tournoi. Une tournée qui devait s'établir à Vancouver dans un premier temps, mais qui a fini par prendre la direction de Los Angeles, pour des raisons logistiques. Mais également pour le soleil ! Il faut dire que tout le monde préfère jouer sous 25 degrés sur la côte ouest américaine que sous 5 degrés dans l'hiver canadien. Après plusieurs rassemblements à Montréal, mais également un du côté de Sherbrooke, à quelques kilomètres vers l'Est, la sélection québécoise, composée cette fois-ci de 5 Français (Thomas, Stanislas, Émilien, Brice et Antoine) a donc pris la direction des États-Unis. 

Au programme :
 le tournoi d'invitation du Los Angeles Sevens (où allait s'arrêter les World Rugby Sevens Series pour la cinquième étape). S'ils avaient participé auparavant à ce type de tournoi du côté de Las Vegas, cette tournée allait prendre une ampleur considérable pour cette équipe, puisqu'elle avait décidé cette fois-ci de concourir dans la catégorie Élite. C'est-à-dire, juste en-dessous le tournoi international. Au menu donc, les USA Falcons (équipe développement des États-Unis), mais aussi Japan SDS (équipe développement du Japon) ou encore les Chicago Lions, Lomaiviti (rassemblement de Fidjiens exilés aux États-Unis) et les Rogues (emmenés par John Moonlight, ancien international à 7 avec le Canada, 318 matchs sur le circuit mondial). C'est d'ailleurs avec cette équipe des Rogues (une sélection de joueurs canadiens), que Québec Sevens a préparé son tournoi à Los Angeles jeudi dernier, lors d'une situation d'opposition raisonnée, à J-1 du rendez-vous tant attendu.

View this post on Instagram

Super Scrimmage avec les Up Right Rugby Rogues. @LA7s #rugbyquebec

A post shared by Freddy Asselin (@fast_as_freddy) on

Vendredi 28 février. Oui, nous sommes en février, mais le temps est radieux ici à Los Angeles. Dans les alentours de 20 degrés, il fait beau, pas de vent, des conditions idéales pour jouer à 7. 8h20 : après un réveil aux aurores, c'est déjà l'heure du premier match pour les Québécois. Une rencontre à jouer face aux BadCats d'Arizona. Les hommes de Fred Asselin réalisent un match appliqué, même si quelques erreurs auraient pu leur éviter de prendre des points bêtement. Ils s'en sortent malgré tout plutôt aisément 31 à 21. 

Place à la récupération sous le soleil californien pour les joueurs québécois...

La deuxième confrontation, deux heures plus tard, est d'un tout autre calibre. Ils doivent affronter les USA Falcons, composés par une grande majorité de joueurs ayant déjà évolué sur le circuit mondial, mais surtout par Mike Te'o, arrière des États-Unis pendant la dernière Coupe du monde au Japon. Les Québécois sont trop friables et leurs moindres erreurs sont impardonnables. 21-0 à la mi-temps, la messe semble dite. Malgré tout, ils réalisent un second acte de grande qualité, sans pour autant parvenir à marquer face à la rudesse de la défense américaine. Score final : 28 à 0.

Le dernier match est alors capital pour la formation québécoise. Elle doit s'opposer à Lomaiviti, une sélection de joueurs fidjiens, qui possède le même bilan qu'elle pour le moment (1 victoire, 1 défaite). Le vainqueur de ce match ira donc en demi-finales (seulement huit équipes présentes). Les Québécois se font peur, mais sur une dernière action et une contre-attaque depuis leurs 22 mètres, ils terminent derrière l'en-but et mettent fin aux espoirs de l'équipe adverse. Victoire 19 à 7, direction les demies !


Quatrièmes sur le classement général, Québec Sevens affrontera le premier en demi-finales. À savoir...les USA Falcons, pour la seconde fois. Fred Asselin et ses joueurs savent à quoi s'attendre, et les erreurs à ne pas faire. Remontés suite à la leçon reçue en poules, ils réalisent une première mi-temps encore meilleure que la deuxième qu'ils avaient effectué lors du premier match. Et cette fois, ils parviennent même à franchir et à marquer ! Des essais, ils en inscriront deux au total, mais ça ne suffira pas, défaite 31 à 12, les Américains franchissant trois fois la ligne dans les trois dernières minutes pour voguer vers une finale dans le grand stade, entre les matchs du World Series. Une finale qu'ils perdront par la suite face à Japan SDS. Déçus, les Québécois donneront tout face aux Chicago Lions lors du match pour la troisième place, mais céderont pour la deuxième fois de la journée. Ils finissent quatrièmes, mais ressortent grandis de cette expérience qui vient confirmer les progrès du programme qui tente d'exister comme il le peut malgré les différents problèmes qu'il rencontre (location de terrains, rassemblement des joueurs).

D'ici l'année prochaine, les ambitions auront encore évolué et probablement que Québec Sevens sera de retour à Los Angeles pour cette fois-ci conquérir le titre. Un projet auquel participeront sans doute, une nouvelle fois, un certain nombre de joueurs français, exilés au Québec pour les études ou le travail. En attendant, la saison à 7 pour eux s'est terminée d'une bien belle façon...

View this post on Instagram

Équipes RugbyQuebec7s @LongBeach California #funtimesontour

A post shared by Freddy Asselin (@fast_as_freddy) on

Les Québécois ont passé du bon temps à Los Angeles...

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
Vidéos
News
News