Le témoignage émouvant de la femme de Brice Mach après sa retraite forcée
Brice Mach a été contraint de mettre un terme à sa carrière du jour au lendemain.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
On a parfois tendance à oublier que la fin d'une carrière de rugbyman ne concerne pas uniquement que le joueur. 

Derrière, un pilier, un 3e ligne, un ouvreur se trouve généralement une femme, des enfants, bref, une famille dont la vie est tout aussi impactée par ce changement de situation. Et quand celui-ci n'est pas prévu, le choc peut parfois être difficile à digérer. Contraint de mettre un terme à sa carrière en raison de gros problèmes aux cervicales, l'ancien Castrais Brice Mach a accusé le coup. Et sa compagne également. Pro D2 - USAP. Face à un risque de tétraplégie, Brice Mach met un terme à sa carrièreÀ travers un long billet publié sur son blog, elle évoque comment le talonneur international a appris la nouvelle alors qu'il était en plein déménagement pour rejoindre Perpignan. Il avait signé pour trois ans dans son club de coeur, l'USAP, et espéré y terminer sa carrière après six années au CO.

Le verdict est tombé vers 18h. Brice m’a alors appelé en pleurs. Une des rares fois de sa vie… Il devait laisser une grosse partie de son existence derrière lui et la chance indéfinissable qu’il avait de pouvoir préparer des matchs de rugby tous les jours, les copains, les vestiaires, l’adrénaline des matchs, les victoires, les défaites, la ferveur du stade, l’admiration des supporters, etc. Tout s’arrêtait là, d’un coup d’un seul alors que l’on touchait du doigt un nouveau départ…

A le voir toujours se relever après des chocs toujours plus violents, elle pensait presque indestructible. Mais il aurait pu se retrouver tétraplégique du jour au lendemain. "Sa bonne étoile a eu raison du mauvais sort…Pour elle aussi, c'est une nouvelle vie qui commence. "Personnellement, l’adrénaline des matchs, les copines, les amies, les fiestas, les franches rigolades, les émotions vont me manquer." Elle qui n'avait pas prévu d'entrer dans le monde de l'ovalie en vient désormais à regretter une vie de femme de rugbyman qui n'a pas toujours été facile.

Quand j’ai rencontré Brice, je ne me doutais pas des contraintes que les rugbymans professionnels doivent suivre. La discipline sportive fait partie de leur vie tant professionnelle que personnelle. Au début de notre relation Brice a été dur avec moi. J’ai été mise au parfum. Il s’était installé dans une « routine » personnelle pour agir au mieux de manière professionnelle – bien-être physique et préparation mentale. 

Être avec un sportif professionnel, c'est aussi devoir faire face aux pressions venant de toutes parts, des supporters comme des médias, du club et des entraîneurs. Vivre également ces moments d'incertitude lorsque la fin du contrat approche et qu'il faut faire un (bon ?) choix sur une éventuelle nouvelle destination.

Le choix ne repose pas seulement sur le club déterminé, mais aussi en termes de concurrence au même poste, en termes de lieu de vie, en termes financiers, en termes de temporalité, etc. [...] Nous nous sommes imaginés aux quatre coins de la France, jusqu’au jour où deux possibilités deviennent réelles et à ce moment-là une véritable décision est nécessaire. Difficile quand dans le couple l’un dit là et l’autre dit ici… Pour ma part, j’ai dû renoncer à un idéal de vie, un rêve en termes de localisation pour le choix professionnel de mon compagnon.

Si elle a quelque peu mis sa carrière professionnelle de côté, elle ne changerait pour rien au monde ces moments précieux passés avec son fils, son mari et une certaine forme de liberté qui lui a permis vivre de multiples expériences. "J’ai vécu les émotions, les blessures, les « mises au placard », les victoires, les défaites tout autant que lui. La fierté aussi et l’admiration." Le temps de digérer la nouvelle, lui comme elle, ont choisi de "voir simplement le bon côté des choses. Une vie où nous allons passer plus de temps tous les trois, faire des choses que nous n’aurions peut-être pas fait pendant sa carrière." 
Retrouvez l'intégralité du billet sur blablabulles.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Le texte de Madame Mach est tout simplement très beau, bonne chance à eux deux dans leur nouvelle vie.
Merci au Rugbynistère de nous faire partager ce témoignage.
Les femmes de joueurs sont celles qui sont quand même un les oubliées de ces sites dédiés surtout aux "bourrins de joueurs et de supporteurs" que nous sommes ou allons être.

  • mounjet
    23190 points
  • il y a 3 ans

ça rassure de se dire que malgré tout ce bonhomme a un soutien pareil pour ses épreuves. Il a l'air de se servir régulièrement de son distributeur de neurones (pour un talon, c'est pas banal), il devrait savoir renvoyer la balle aujourd'hui à celle qui s'est effacée pendant 10 ans...
Si on m'avait dit que grâce à sa femme, je le trouverais trop mignon, Brice Mach...

une pensee pour la femme de Neymar qui doit etre obligée de faire ses valises sans etre sure de savoir ou elle va atterir 🙂

On sent tout de même derrière ce discours une femme qui a subit les choix de son mari, qui a mis sa vie de côté pour que son bonhomme puisse vivre sa passion. Puis à malgré tout accepté son sort. À l'ancienne.
De plus en plus aujourd'hui la moitié féminine du couple a son mot à dire sur les choix de Môssieur, qu'il soit celui qui ramène (ou non) le plus de caillasse.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 3 ans
@Marc Lièvre Entremont

Une femme vraiment amoureuse peut supporter beaucoup de choses. Elle a du se dire qu'elle savait le metier qu'il faisait quand elle l'a rencontre et elle a fait le choix de le frequenter. Meme si elle n'a pas eu conscience de tout ce que cela implique, elle a pris sa decision d'etre puis de rester avec lui en toute liberte. Ce message qu'elle a ecrit prouve qu'elle l'aime vraiment, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas dans un couple.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

31 ans c'est jeune pour arrêter, et quand il a appris la nouvelle il a certainement pris un gros coup. C'est un joueur que j'apprécie et je lui souhaite bon courage et le meilleur à venir. Je ne pense pas qu'il soit du genre à s'endormir sur un " échec", il va rebondir c'est certain.

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Pro 14 - Les Kings vont disparaître

22 septembre 2020 à 06:31

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos