Ecrit par vous !
Le saviez-vous : le coq n'a pas toujours été le symbole du XV de France
Le coq est le symbole du XV de France mais ça n'a pas toujours été cas.

Soutenez le Rugbynistère pour le prix d'une pinte !

Lors du premier match entre le XV de France et la Nouvelle-Zélande le 1er janvier 1906, le maillot tricolore n'est pas marqué du coq à la poitrine.

À l'initiative de l'USFSA (Union des Sociétés Françaises de Sports Athlétiques) et de son secrétaire le baron Pierre de Coubertin, le XV de France est officiellement créé en 1906 et succède à de précédentes sélections officieuses (notamment parisiennes), qui s'étaient mesurées à des adversaires britanniques. Le maillot français est alors blanc. Il est marqué de deux anneaux, un rouge et un bleu, prémices des futurs anneaux olympiques. L'équipe de France ayant gagné le respect des Anglais dès leur première confrontation en 1906, et elle est parvenue à intégrer le Home Nations Championship, (qui devient le Tournoi des 5 nations en 1910). À l'époque, elle se mesurait chaque année plusieurs fois face aux meilleures équipes et a ainsi rapidement progressé. Après sa première victoire en 1911 face à l'Écosse, le capitaine français de l'époque, Marcel Communeau, impose que l'équipe de France porte le coq gaulois sur son maillot, pour affirmer l'identité française face aux nations britanniques.

21 fois sélectionné dont 14 fois capitaine, Marcel Communeau était un visionnaire du rugby de l'époque. Il considérait que les avants et arrières devaient davantage jouer ensemble pour faire circuler le plus possible le ballon sur le terrain. Son empreinte dans le jeu et notamment le rugby français ont été telle qu'il a intégré le World Rugby Hall of Fame à titre posthume en 2015. Grâce à lui, l'équipe de France de rugby a porté le coq dès 1912, en plus des anneaux sur la poitrine. C'est en 1920, à la suite de la création de la Fédération Française de Rugby, que les anneaux sont définitivement supprimés au profit exclusif du coq. Engagé comme aviateur et s'étant distingué dans les airs durant la Première Guerre Mondiale, Marcel Communeau obtient une notoriété et un respect qui feront de lui un intermédiaire indispensable pour apaiser les relations entre britanniques et français dans les années 30, suite à l'exclusion du Tournoi de ces derniers en 1931.

Marcel Communeau a donc laissé en héritage le coq sur le maillot du XV de France, ainsi qu'un retour des Bleus dans le Tournoi. L'écusson français est devenu le symbole de la réussite des Tricolores face aux britanniques. Devenu brodé et multicolore à partir de 1945, et doré à partir des années 70, il correspondait (et correspond encore aujourd'hui) à l'état d'esprit gaulois des Français, à savoir fier, têtu, combatif, agressif. France 3 nous raconte comment le pilier Aldo Gruarin, lors des dernières minutes de l'Angleterre France de 1967, sentant son équipe en difficulté avec un seul point d'avance, s'était écrié : "Ho ! Sur la poitrine, c'est un coq qu'on porte ! Pas une pintade ! Alors chantez !". Les Bleus s'imposèrent finalement 12-16, et remportèrent le tournoi 1967. Face aux All Blacks ce samedi, la France devra chanter haut et fort pour contenir les assauts néo-zélandais au Stade de France.

Baptiste Elisabelar
Baptiste Elisabelar
Cet article est rédigé par Baptiste Elisabelar, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

T'te façon, Pintade ou anneaux, y a q'le coq qui chante les pieds dans la m...💩.
J espère que l on sera ts des coqs samedi vers 23 h.

  • Timmaman
    19587 points
  • il y a 2 semaines

Marcel Communeau grand rugbyman Beauvaisien !

Je croyais que c était notre emblème parce que le coq est meilleur une fois imbibé de vin.

J'avais lu, il y a longtemps un bel article sur Marcel Communeau dans une presse locale
Un article bien sympa Cher Baptiste , merci !

Par contre, pour la FFR, j'hésite entre €, $ ou même £...

@Amis à Laporte

Il prennent aussi les bitcoins et les tickets-resto (sauf Bernie, côté resto, il paye jamais...)

Intéressant, surtout pour ceux qui comme moi ont toujours eu la flemme de faire la recherche.

@lelinzhou

Comme toi !... Faut dire qu'avec des poils dans la main (eh, oui, c'est moi qui fais la cuisine !), c'est pas facile de taper sur le clavier...

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Vidéos
News
Vidéos
News