Le plaquage sous la ceinture s'offre un test grandeur nature à Toulouse
Le plaquage sous la ceinture va demander des efforts de la part des joueurs.
Le plaquage en dessous de la ceinture et l'interdiction de plaquer à deux ont été testés durant un match entre deux équipes universitaires.

Les récents évènements tragiques survenus sur les pelouses de France ont poussé la Fédération à réfléchir sérieusement aux moyens pour renforcer la sécurité des joueurs. Outre l'instauration du toucher deux secondes chez les plus jeunes, et l'expérimentation du passage en force dans certaines catégories, c'est la hauteur légale du plaquage qui se retrouve au centre des préoccupations. Suite aux propositions de la FFR à World Rugby, deux équipes universitaires de Toulouse (INSA et INP) ont testé cette semaine le plaquage en dessous de la ceinture et dans une moindre mesure l'interdiction de plaquer à deux, rapporte L'Équipe.En vidéo, la FFR explique la nouvelle règle du passage en force à l'école de rugbyRésultat, le jeu semble plus fluide et il y a plus de mouvements. En effet, le porteur du ballon est plus libre de ses mouvements et peut donc faire vivre le cuir pour ses coéquipiers. Bien sûr tout n'a été parfait pour ce test grandeur nature et l'officiel fédéral désigné pour cette rencontre a dû donner de la voix. "Les joueurs doivent avoir une nouvelle attitude, gommer des réflexes, ils doivent être sensibilisés." Il faut en effet réapprendre à plaquer aux jambes, non seulement pour faire tomber rapidement son adverse mais aussi pour ne pas se blesser. Quand on se baisse on est en effet plus exposé aux chocs avec la hanche ou les genoux de l'attaquant. Quant à l'interdiction de plaquer à deux, elle demande beaucoup de communication et pose problème dans certaines zones comme devant la ligne d'en-but ou au près des rucks.Une liste montre que les commotions poussent de plus en plus de joueurs à raccrocherPour l'heure, le rugby en est au stade de l'expérimentation mais les Fédérations comme les acteurs de la discipline ont conscience que des efforts doivent être faits pour éviter de nouveaux drames. Contrairement à France, l'Angleterre n'a pas eu à vivre ce genre de situations dramatiques en 2018. Cependant, la RFU mène elle aussi un combat, celui contre les commotions. Le plaquage est au centre de la majorité des blessures, lesquelles sont de plus en plus graves. Outre-Manche, on pourrait ainsi expérimenter très prochainement la mise en place d'une ligne visible sur les maillots au-dessus de laquelle il est interdit de plaquer. De manière à rééduquer les joueurs. Une plus grande sévérité de la part des arbitres sera aussi demandée comme le préconise World Rugby.

Comment World Rugby veut changer les mentalités en matière de plaquage ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Moi je dis : "Attention à ce que les remèdes ne soient pas pire que les maux !". En passant du : " (presque) tout est permis"' à strictement "abaissement à la ligne de la ceinture" (précision pour intitulé de l'article, ce n'est pas "en-dessous de la ceinture !!!" mais bel & bien "à la ceinture"... Les mots ont leur importance car en le formulant ainsi, ça peut laisser supposer aux néophytes qui soit dit en passant sont légion dans le rugby U, qu'il s'agit d'engager la tête en-dessous du bassin, attitude hautement pathologique s'il en est !!!!". La lutte sans concession contre tous les dangers qui guettent le pratiquant et dont je suis un farouche partisan ne peut, ne doit souffrir de quelque approximation...Je pense que la voie de la sagesse eut été (a fortiori sur des cats où l'hérogénéité de niveau de pratique est souvent de mise !!!) d'abaisser dans un premier temps la ligne haute de plaquage au Sternum. N'importe quel pratiquant du débutant au confirmé arrivera spontanément à s'y adapter. A la ceinture (et plus encore "en-dessous") c'est une autre paire de manche ! Cela requiert apprentissage (en passant par plusieurs étapes !) pour respecter des attitudes sécuritaires pour les acteurs du plaquage. On ne devient pas "plaqueur à la ceinture" d'un claquement de doigts ! J'ai bien peur qu'on voit fleurir "Têtes engagées du mauvais côté", "rencontres Tête/Hanche, Tête/Genou voir Tête/Talon etc.." sur nombre de Terrains...Le gain sécuritaire (par rapport à ligne des épaules) risque d’être pinuts au regard d'une explosion des pathos de mecs non-formés au plaquage !!!

Instaurer le plaquage a la ceinture dans la ville du "jeu à la main..." donne de belles perspectives. Mais si tu fais ça à Toulon avec des bébés comme Guirado ou Basta ca changera pas le tout droit. Parceque les passes après contact c'est plus bien leur domaine sur la rade...

  • Mich52
    3130 points
  • il y a 5 mois

Et pourquoi pas PLAQUAGE par zone. Au milieu oui et INTERDIT dans les 22. Putain beaucoup d'essais. Je déconne, je sors????

Clin d'oeil a certains d'entre nous : en revanche, pour ne pas heurter les modérateurs, placages sous la ceinture oui...mais commentaires sous la ceinture a éviter sinon à 10 et carton !

  • Cabal
    640 points
  • il y a 5 mois

Et si on prenait la couture haute en diagonale par rapport à l’axe du genou ça serait pas mal aussi

  • Pianto
    28591 points
  • il y a 5 mois

Si ça pose un problème devant la ligne, il suffit d'autoriser le plaquage à deux dans les 5 m, il y a une ligne déjà tracée.

Le plaquage en-dessous de la ceinture c'est peut-être excessif mais sous les côtes ça me parait bien. Anatomiquement, les côtes servent à protéger les organes sensibles des chocs.

Cependant, limiter les chocs qu'infligent les défenseurs aux attaquants sans s'occuper de l'inverse ce serait dommage. Le passage en force me parait compliqué à arbitrer, je pense qu'il faudrait interdire les percussions en dehors des 5m devant l'en-but et n'autoriser que les raffuts main ouverte jusqu'à la ligne des épaules (hors cou et tête).

  • Pianto
    28591 points
  • il y a 5 mois
@Pianto

pour être plus précis, l'idéal serait que dans le jeu courant y compris quand on entre dans les 5m, il n'y ait pas de changement mais quand il y a un ruck dans les 5m l'arbitre annonce "5" et on aurait droit au plaquage à deux et à essayer d'enfoncer la ligne de défense.

Je pense qu'il faut considérer qu'avec des phases arrêtées, le risque n'est plus le même qu'avec de la vitesse et que sinon, la ligne est indéfendable.

Peut-être que je me trompe mais j'ai peur d'un effet pervers...

@Pianto

"Le plaquage en-dessous de la ceinture c'est peut-être excessif mais sous les côtes ça me parait bien"
Donc au niveau de la ligne de flottaison (côtes flottantes)...

@lelinzhou

Tu sais que nous, on y est sensible...

  • Kallso
    1896 points
  • il y a 5 mois

La ligne sur les maillots c'est pas mal mais quand ils seront plein de boue ? x) (surtout chez les rosbifs ca flotte pas mal y parait ..)

  • breiz93
    34303 points
  • il y a 5 mois

L'idée de la ligne sur le maillot est bonne, encore faut-il qu'il soit à la bonne taille...
Concernant le plaquage à 2, l e cas de Marc Andreu hier est exemplaire.

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News