L'Afrique du Sud se pose des questions quant à ses joueurs du Top 14
Bryan Habana marque sous le maillot des Springboks.
La sélection de Springboks expatriés fait de plus en plus débat en Afrique du Sud. Habana et compagnie porteront-ils à nouveau le maillot de l'équipe nationale?
L'avenir international des joueurs sud-africains expatriés est-il en suspens ? C'est LA question qui fait débat depuis plusieurs jours au pays de Nelson Mandela. En cause ? Cinq Springboks ont disputé le week-end dernier une journée de Top 14. Un week-end censé servir de repos entre deux chocs face à l'Argentine et l'Australie. Si Habana et Steyn n'ont respectivement joué que dix et vingt minutes, Juandré Kruger a lui disputé l'intégralité de Racing Métro – Oyonnax. Les Toulousains Steenkamp et Vermaak ont également eu beaucoup de temps de jeu (68 et 76 minutes). Dès lors, la question de leur fraîcheur physique se pose pour des joueurs ayant enchaîné les voyages en avion entre quatre pays en seulement... deux semaines.

Le débat est réel. Beaucoup pensent que les joueurs évoluant à l'étranger devraient tout simplement prendre leurs retraites internationales, ce qui limiterait un exode toujours plus massif. Au contraire, d'autres considèrent que les Springboks doivent s'adapter à ces vagues de départs. La SARU va-t-elle sévir, à l'image des Fédérations néo-zélandaises et australiennes ? Le mois dernier, Jurie Roux, son président déclarait : « Les joueurs évoluant au pays auront toujours la priorité, à condition que le sélectionneur les considèrent comme les meilleurs à leur poste. » Des propos mis à mal par Jake White, coach champion du monde en 2007 :

Si les joueurs restent disponibles pour les Springboks tout en gagnant beaucoup d'argent à l'étranger, ils seraient fous de rester au pays. Nous n'envoyons pas le bon message aux jeunes.

Les Gallois, confrontés au même problème que les Boks, ont eux décidé de prendre le problème à bras le corps puisque le président de la WRU, Roger Lewis déclare à la BBC envisager de ne plus sélectionner les joueurs évoluant à l'étranger : « Nous avons conscience des talents gallois. Nous avons identifié le groupe de joueurs que nous devons conserver sur le long terme. Nous nous sommes engagés à verser 6,6 millions de livres aux régions cette année, pour les aider à garder les talents locaux. »

Si le Rugby Championship fait de nouveau relâche le week-end de la 7e journée du Top 14, les internationaux sud-africains (auxquels il convient d'ajouter Chiliboy Ralepelle) resteront cette fois au pays selon le Midi Olympique. La SARU l'a signifié aux clubs concernés, invoquant l'article 9 des règlements IRB régissant la libération des joueurs pendant les fenêtres internationales.

En attendant, les cinq joueurs en question sont tous inscrits sur la feuille de match des Boks, qui tenteront de battre les Wallabies ce samedi au Suncorp Stadium de Brisbane. Subiront-ils le contrecoup de leur interminable voyage ? Réponse dans quelques jours.

Springboks

1
Mtawarira
2
du Plessis
3
du Plessis

4
Etzebeth
5
Van der Merwe

6
Louw
8
Vermeulen
7
Alberts

9
Pienaar
10
M. Steyn

11
Habana
12
de Villiers
13
Engelbrecht
14
Le Roux

15
Kirchner

16
Strauss
17
Steenkamp
18
Oosthuizen
19
Kruger

20
Kolisi
21
Vermaak
22
Lambie
23
Serfontein

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Comme le dis Kadova, on vois la limite du calandrier français. Am'endonné, va falloir que paulo il se sorte les doigts et que tout soit remis a plat. Soit on favorise l'EDF, soit les equipes; mais faut garder en tete que certes les joueurs sont des pros, mais ce sont des etres humains avec leurs forces et leurs faiblesses avant tout.

Bien sûre que les mecs manqueront un peu de fraicheur avec le voyage (surtout le décalage horaire) mais bon, ils ne voyagent pas à dos de mulet !!! Même 30 000 bornes quand tu es en première classe, ça passe facile.

ouais si tout les pays d’hémisphère sud gardaient leurs sélectionnables, ça laisserait plus de place aux petits français...et ça renforcerait notre edf...mais le pognon avant tout.

  • Kadova
    31045 points
  • il y a 6 ans

Mine de rien, ca internationalise la "😜atate chaude" du calendrier francais...

Mine de rien, si toutes les nations de l'hémisphère sud faisaient comme les blacks, on verrait peut être un peu plus de français titulaires dans tous les clubs, même si les joueurs n'entrant plus dans les plans de leurs nations respectives continueraient a venir. Puis d'un point de vue sportif, je ne vois personnellement pas comment les joueurs étant venus jouer ce week end en France pourront etre a 100% avec leur nations dans 3 jours avec plus ou moins de temps de jeu dans les jambes mais surtout un super voyage de 30 000 km et du décalage horaire... Quand je me rappelle de Nalaga qui avait du écourter une séance d'entrainement 5-6 jours après son retour a Clermont, qu'est ce que cela aurait été si ca avait été un match.
On avait TOUS dit que faire venir Chouly et le faire jouer le jour de son arrivée en NZ était un scandale alors je ne comprend pas pourquoi ni comment les joueurs ont pu etre mis a disposition...

Une ambulance pour Census s'il vous plaît!!
Bô le problème des expats' à toujours été le même dans tous les sports.. Alors avant que ça devienne comme le basket, autant en profiter!!!

Derniers articles

Transferts
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Transferts
News
News