Ecrit par vous !
Guy Novès - Le nouveau « parrain » de l'équipe de France
Guy Novès, le nouveau boss du XV de France.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Retour en citations sur une histoire tumultueuse entre le nouveau sélectionneur des Bleus Guy Novès et l'équipe de France, qu'il a tant critiquée par le passé.
Il est loin ce jour de février 2014 où Guy Novès dénonçait dans La Dépêche du Midi "un système mafieux dépourvu d'équité". Aujourd'hui, au chevet d'une sélection nationale malade, le gitan à la gueule burinée commence une idylle, avec celle qu'il a tant décriée. Il essaye de faire sienne, cette phrase de Pierre Villepreux qui dit qu' "il n'y a pas dans la vie [de] plus belle maîtresse que l'équipe de France". Cependant, nombreuses furent les anicroches entre l'ex-entraîneur du Stade Toulousain et ses prédécesseurs au poste de sélectionneur. Retour en citations, sur une histoire tumultueuse.

Avant d'accepter de prendre en main le XV tricolore, Guy Novès a pesé le pour et le contre. Il n'est pas homme à prendre des décisions à la légère. Il est un homme de devoir, loyal, n'oubliant pas ses racines toulousaines. Lui, le fils d'ouvrier, au caractère bien trempé, a tout d'abord préféré rester au chevet d'un père aimant et aimé, plutôt que de se perdre dans les méandres de Marcoussis.Guy Novès - Le nouveau « parrain » de l'équipe de FranceVIDEO. « Sur les traces de Guy Novès », l'excellent portrait du nouveau sélectionneur du XV de FranceUne fois le devoir accompli, auprès des siens et de son club, il décide finalement de quitter le cocon Rouge et Noir. Au terme de plusieurs saisons décevantes, l'homme aux 12 Brennus et 4 H Cup, va tenter de relever un défi à la hauteur du personnage, remporter le trophée Webb Ellis. Il est attendu comme le messie par les supporters, mais surtout au tournant par ses détracteurs. Bernard Laporte le rappelle d'ailleurs, "il a souvent barré la route des sélectionneurs".

Supporter de l'équipe de France

Guy Novès l'affirme il a toujours été "supporter de l'équipe de France du moment où [son] club ne jou[ait] pas". Ce sont les médias qui auraient "fait monter la sauce", et ses propos auraient été "plus interprétés" qu'il n'auraient été "compris". Pourtant, ceux-ci étaient limpides et s'étalaient largement dans les colonnes des journaux qui l'interrogeaient. Du Midi Olympique, en passant par La Dépêche du Midi ou encore Le Parisien, tous les journalistes retranscrivaient le même discours.

Les doublons étaient son cheval de bataille favori, ce contre quoi il s'érigeait. Tous les ans, à la même époque, le nouveau sélectionneur des Bleus répétait inlassablement le même discours. "Les doublons polluent notre travail", "ils ne donnent pas au sport français l'image d'un rugby vraiment professionnel". Et pour prouver qu'il parlait au nom du Rugby avec un grand R, il l'assurait dans Le Parisien, "le championnat est faussé à partir du moment où il y a une journée qui doublonne !"Guy Novès - Le nouveau « parrain » de l'équipe de FranceGuy Novès : « J'ai refusé des internationaux français »Le Stade Toulousain avait trouvé en Guy Novès, le meilleur des avocats. Mais c'est surtout le Top 14 qu'il entendait défendre envers et contre tous. Sans détour, il affirmait que le système était "en train de tuer le rugby des clubs", de fausser le championnat, lorsque des équipes jouant le maintien rencontraient un Stade Toulousain au complet ou diminué de l'ensemble de ses internationaux. Pour éviter cela au maximum, l'entraîneur qu'il était avoue avoir "refusé des internationaux français qui voulaient rejoindre Toulouse".

La suite en page 2

Le Roi Dodo
Le Roi Dodo
Cet article est rédigé par Le Roi Dodo, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • epa
    36736 points
  • il y a 4 ans

Bel article mais pour dire mieux que Tartouffe : "c'est tout?".
Si vous lui demandez, il vous dira qu'il n'a pas changé d'avis. Il pense toujours que les doublons faussent le championnat et qu'une équipe ne peut pas se permettre d'avoir trop joueurs sélectionnés si elle veut exister dans le championnat.
Ce n'est pas lui qui donne les dates. Il fait comme il faisait à Toulouse, il fait avec.

  • AKA
    49427 points
  • il y a 4 ans

D' accord avec Tartouffe! Eh les gars, vous faites du RR? Faire un article de 2 pages avec des bouts de phrases prises à droite et à gauche c' est du grand n' importe quoi!

Si c'est le "Parrain 2" ça me va. C'était le meilleur !

Avec son bras droit Guirado-Pacino à la baguette ! Vu son regard l'autre jour à la conférence de presse...

Encore une fois, vous déformez ses propos et il fait bien de le souligner.

Il n'a fait que critiquer la FFR et ses arrangements avec la LNR, il n'a jamais critiqué l'équipe de France en tant que tel. Il avait raison à l'époque et ses propos sont toujours d'actualité aujourd'hui. Il savait qu'il avait une aura qui faisait que tous ses propos ne retomberaient jamais sur son club ou sur ses joueurs, et il en a profité.

Alors bien sûr on va plus l'entendre râler aujourd'hui contre les doublons, parce que déjà ce n'est plus son boulot, et qu'en plus, il est toujours beaucoup plus délicat de critiquer son employeur (souvent à cause des clauses contenues dans le contrat).

Alors on peut toujours parler de problème de riches, mais si Vincent Pelo, Uini Atonio, et Kevin Gourdon sont tous les trois sélectionnés lors d'un doublon, je pense que La Rochelle fera la gueule, et ils auront bien raison.

Et en tant que parrain il fera comme quand il était au stade, il prendra la pression à la place de ses joueurs, et fera tout pour qu'on les laisse tranquille. D'ailleurs il a réduit les points presse.

  • HOOKER
    3311 points
  • il y a 4 ans

je ne suis pas fan de Guy novés (quand il était manager de Toulouse) mais ses propos (dans les journaux et à la télé) et la composition du nouveau XV de France commence à me faire changé d'avis à son égard, on verra bien samedi si il à fait le bon choix.

Sur les doublons qui donnent une image de non professionnalisme, force est de reconnaître qu'il a raison !
J'ai un copain footeux (nul n'est parfait...). A chaque fois que je lui parle de l'organisation du rugby en général et des doublons en particulier, il hallucine complètement (quand il ne se fout pas ouvertement de ma gueule).

  • epa
    36736 points
  • il y a 4 ans
@Flanquart St Lazare

Mince, c'est vrai. Le pauvre, il l'est depuis longtemps ou c'est accident?

  • CAL65
    2847 points
  • il y a 4 ans

Tout cela on le savait dèjà ça a été rapporté maintes et maintes fois depuis sanomination au poste d'entraineur des bleus .En France on aime remuer la "merde" ,c'est comme si on ne savait pas qu'on l'attendait au virage à son moindre faux pas,Laporte en tête ! ah ces "journaleux"!

  • vevere
    51394 points
  • il y a 4 ans

Le "Parrain" donc le "chef de famille mafieuse" ? On va se marrer quand ça va défourailler 😊

Vous avez résisté à l'utilisation du fameux French Flair© dans le dernier paragraphe. Bravo ^ ^

@Marc Lièvre Entremont

Tout à fait d'accord avec toi !

  • Cistude
    31917 points
  • il y a 4 ans
@Marc Lièvre Entremont

Oui "comme seuls les français savent faire"... Ce genre de phrases n'engagent que ceux qui y croient hein!

le mal de la France c'est le manque d'unité nationale dans toutes les situations il y a quelqu'un pour te mettre le bâton dans les roues!

  • mche
    150291 points
  • il y a 4 ans

En tant qu'entraineur du Stade Toulousain c'était normal que Guitou s'opposes aux doublons qui pénalisaient lparfois ourdement son club.
En tant qu'entraineur de l'EDF son honnêteté lui impose de travailler dans l'intérêt de l'EDF. Il n'y a pas de miracle.
Cela ne signifie pas pour autant qu'il deviendra grand fan des doublons.

  • Cistude
    31917 points
  • il y a 4 ans
@mche

J'appelle pas ça de l'honnêteté mais du professionalisme. L'honnêteté serait de reconnaître ce qui est le mieux pour l'interêt général et de s'y tenir, quel que soit son poste

  • mche
    150291 points
  • il y a 4 ans
@mche

je disais donc "😜arfois lourdement", vous aurez compris!

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
Vidéos