Ecrit par vous !
FLASHBACK. Le courage clermontois n'avait pas suffi lors du dernier 1/4 de finale 100% français
FLASHBACK. Le courage clermontois n'avait pas suffi lors du dernier 1/4 de finale 100% français.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Ce week-end auront lieu deux quarts de finale 100 % français en Champions Cup : UBB - Racing et Clermont - Toulouse. Retour sur le dernier duel tricolore en phases finales.

Le contexte

Les deux formations françaises terminaient à la première place de leur poule respective. Après avoir gagné cinq matchs sur six lors des poules, Clermont finissait en tête de la poule 3 devant l’Ulster. Dans la poule 4, le Racing terminait également premier devant les Saracens, avec quatre rencontres remportées, tout comme les Anglais. Seulement, le nombre de points était à l’avantage des ciels et blancs.

L’ASM recevait donc le Racing chez elle, au stade Marcel Michelin. Un remake de 2018, où les Ciels et blancs étaient parvenus à renverser les Auvergnats chez eux. À noter également qu’en raison de la crise sanitaire, la compétition a dû être suspendue à la mi-mars. La reprise s'est faite à l’automne et par conséquent ce quart de finale se jouait le 19 septembre 2020.

Le match

Dans un match ouvert, les deux équipes vont produire du beau jeu, pour le plus grand plaisir des spectateurs dans les gradins. Et il ne fallait pas être en retard ! Dès la deuxième minute de jeu, Dupichot inscrit, en coin, le premier essai de la partie, après un décalage sur les extérieurs. Transformation ratée, mais deux pénalités plus tard, le Racing mène 0-11 grâce à Teddy Iribaren. À la 22e minute de jeu, le deuxième ligne francilien, Bird, écope d’un carton jaune pour accumulation de fautes. Les Clermontois en profitent, et dans la foulée, Falgoux marque le premier essai clermontois, après un ballon porté. Quelques minutes plus tard, ce même Falgoux écope également d’un carton jaune pour une poussée en travers.

Les deux buteurs se répondent coup pour coup. Et juste avant la mi- temps, Trinh-Duc inscrit le dernier essai de la première période. L’ouvreur francilien tape par-dessus la défense auvergnate, dans les 40 mètres, et récupère d’un rebond favorable le ballon, avant de filer dans l’en-but. Après la transformation réussie, les Racingmens creusent l’écart à la mi-temps : 8-24. Au retour des vestiaires, les Clermontois vont montrer un autre visage. Malgré deux pénalités réussies par Iribaren, les hommes de Franck Azéma inscrivent un magnifique essai à la 60’. Après un renversement de jeu, les jaune et bleu profitent d’un surnombre grand côté, pour un essai de Fofana sur un magnifique retour intérieur d’Arthur Iturria. L’écart se resserre : 15-30 après la transformation de Lopez.

Quelques minutes plus tard, le pilier du Racing 92, Oz, est sanctionné d’un carton jaune pour fautes répétées. Dans la foulée, Matsushima inscrit un essai, et relance les espoirs clermontois : 22-33 à la 71e. Machenaud marque les derniers points des Franciliens, avec une pénalité. Tandis que Penaud inscrit, lui, le dernier essai de l’ASM en fin de rencontre, sur un exploit personnel de plus de 60 mètres ! Ça ne sera, malgré tout, pas suffisant pour se qualifier pour les demi-finales. Les Jaunards se sont réveillés trop tard, et le Racing 92 s’impose 27-36, au Michelin.

Le résumé vidéo

Théophane Le Bourgeois
Théophane Le Bourgeois
Cet article est rédigé par Théophane Le Bourgeois, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
Cet article ne contient aucun commentaire, soyez le premier à en poster un !

Derniers articles

News
News
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News
News