Fédérale 3. Vendres - Gruissan. Plusieurs joueurs violemment agressés à coups de pied au coup de sifflet final
Fédérale 3 – Plusieurs joueurs de Gruissan violemment agressés.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
La rencontre de Fédérale 3 entre Vendres (34) et Gruissan (11) s'est terminée de manière dramatique avec l'agression de plusieurs joueurs gruissanais.
Dimanche dernier, la rencontre de Fédérale 3 entre Vendres (34) et Gruissan (11) s'est terminée de manière dramatique avec l'agression de plusieurs joueurs gruissanais. L'un deux, Jordan Creus (22 ans), doit même subir une lourde opération ce mercredi après avoir été roué de coups de pied alors qu'il était au sol. Il souffre en effet d'un traumatisme crânien (deux fractures) et d'un traumatisme facial (fracture du nez, enfoncement de la pommette, fracture de la mâchoire) selon La Dépêche, qui rapporte également qu'il « déposera plainte dès sa sortie de l'hôpital de Béziers. » Celle-ci s'ajoutera aux autres qui ont déjà été déposées par le club audois, contre X mais aussi contre des personnes nommément désignées, ou qui vont l'être. Le jeune pilier n'est pas le seul joueur à avoir été sérieusement touché. Guillaume Borwin, l'ancien joueur du RCNM, désormais à l'Aviron gruissanais, s'est fait fracturer le nez. Une blessure qui a fait l'objet de 10 jours d'interruption temporaire de travail. Le troisième ligne Youri Grimal a lui aussi été touché à l'œil en voulant protéger Jordan Creus. Il s'est vu délivrer un arrêt temporaire de travail de 7 jours et a également porté plainte.

Alors que la rencontre avait été engagée, mais « dans les règles » selon les dires du coprésident de Gruissan Thierry Barthes, tout a rapidement dégénéré lorsque que les trois arbitres officiels (les visiteurs ayant souhaité la présence de deux arbitres de touche supplémentaires à leurs frais) et le directeur de match étaient rentrés dans leur vestiaire. « J'ai voulu aller serrer la main de nos adversaires, Sebastien Régy aussi, et c'est là que cela a commencé », précise Borwin dans L'Indépendant. « Je n'ai jamais vu ça, commente Thierry Barthes. Le rugby est un sport de combat, mais quand c'est fini, c'est fini. On se serre la main et on va boire un coup. » Il semblerait cependant que leurs adversaires n'aient pas la même conception.

Mais comment expliquer un tel déferlement de violence : « Le match aller chez nous avait déjà été compliqué, avec notamment des supporters agressifs. Cette fois-ci, les joueurs n'ont peut-être pas accepté la défaite (7-3), sans parler des rivalités. Vendres possède quelques joueurs qui n'ont pas leur place sur le terrain. » Ce qui n'a également pas sa place sur le pré, les coups de pied. « A 15 contre 15 à la régulière, on peut s'expliquer. On distribue quelques marrons et c'est terminé. Ça fait également partie de l'ADN de ce sport. Mais on n'accepte pas les coups sournois et surtout pas les coups de pied. Les gens ne se rendent pas compte des dégâts que cela peut engendrer. Il y a eu des choses intolérables. » Dans son malheur, Jordan Creus a la chance d'être un joueur solide. « Les dégâts auraient pu être encore plus graves sur un joueur moins physique. » En attendant des nouvelles rassurantes du joueur blessé, Thierry Barthes espère que cela restera « un cas isolé ».

Via La Dépêche, les dirigeants de l'Entente Vendres-Lespignanes ont donné leur version des faits tout en regrettant « ces incidents qui n'ont pas leur place sur un terrain de rugby » :

À la fin de la partie, alors que les trois arbitres et le délégué avaient regagné leur vestiaire, une brève altercation entre deux joueurs s'est produite sur le terrain. À ce moment-là, alors que les grilles étaient fermées et que seuls les joueurs des deux équipes étaient sur l'aire de jeu (certains étaient même déjà rentrés aux vestiaires), un joueur de la réserve de Gruissan s'est introduit sur la pelouse, il était vraisemblablement passé par le couloir des vestiaires. Ce dernier est ensuite venu participer à l'altercation en frappant à plusieurs reprises le joueur de Vendres-Lespignan. S'en est suivie une bagarre entre plusieurs joueurs des deux équipes qui a ensuite été stoppée par les joueurs eux-mêmes.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Olive
  • il y a 6 ans

Pour avoir souvent joué le club de Vendres il y a déjà quelques années je peux dire qu'ils on toujours été comme cela. la plus grosse bagarre de ma carrière qui n'est pas finit c'est aussi a VENDRES ou il y a 20 ans en 3ème division on s’était fait tabassé par les joueurs et les supporters ( il n'y avait pas de grillage a l’époque) alors que le match n’étais même pas finit.
C'est un club qui récidive sans cesse alors Sanction Exemplaire. Gruissan le savais et VENDRES a attendu le retour des 3 arbitres au vestiaire pour declancher ....... Une Honte

  • Compte supprimé
  • il y a 6 ans

Des sanctions exemplaires au sportif et au pénal pour les personnes mises en cause ...
Il n''y a que par l''application stricte des règles et lois établis que notre société civile et sportive pourra s'en sortir

  • rb34
  • il y a 6 ans

[Commentaire modéré]

Quelle lâcheté de rouer de coups de pieds un homme au sol... Même si c'est lui qui est à l'origine (on en sait rien exactement), le fait de faire ça prouve bien qu'il y a des sans c******* dans ce monde...


Des marrons, chataignes, bouffes, salade de phalanges,pignes,poires,mornifles,bourre pif etc etc...pour l'avoir connu çà me faisait plutôt rire aujourd'hui car il était assez rare que çà aille plus loin qu'une arcade qui saute ou un nez qui mouche rouge.
Par contre mettre des grands coups de pompes dans la tronche d'un type au sol çà me fait plus du tout rire!!!
Ceci étant dit au vu de l'actualité massacrer un homme à terre çà semble etre dans les mœurs...
A vomir !!!

  • RuzRevr
    18566 points
  • il y a 6 ans

Où est Charlie?

  • FDB
    13625 points
  • il y a 6 ans

" C'est qui qu'à commencé ??
Ah non c'est pas moi c'est lui monsieur ! "

Franchement ? On est encore là ?

Bagarre et d'autant plus après le coup de sifflet final (et même avant), ça va au tribunal correctionnel. Tout simplement.

"Le Club de Vendres-Lespignan regrette ces incidents qui n'ont pas leur place sur un terrain de rugby et ne peut que déplorer les blessures que cette altercation impliquant les deux équipes a provoquées." ==> Déplore les blessures que cette altercation a provoqué ? On parle d'une joue un peu rouge ou de multiples fractures ? Espèce de taré !

Désolé, je m'emporte mais ça me met hors de moi que des clubs soient gérés par des gens aussi irresponsables.
L'auteur des faits étant connu, je ne comprends même pas pourquoi il n'est pas déjà viré de son club...

Colvert, enlève tes palmes du clavier...tu bégaies

  • colvert
  • il y a 6 ans

moi aussi j etais aux matchs de juniors dont tu fais reference et il n y a eu aucun coup bas mais si tes joueurs avaient ete preparer autrement physiquement je parles ,tu n aurait pas eu de problemes. Des mecs qui se petent sur le premeir impact et d autres qui au bout de 20pts se trouvent des bobos.....
En plus que nous tres bien recus en pays catalan les clubs heraultais !!!!!

Pour avoir joué en junior la saison dernière a Vendres, je peux dire qu'on y est reçu sèchement ! On a quand même laissé plusieurs joueurs tout le week end a l'hosto sur place. Cette équipe s'étant accrochée avec toutes celles de la poules, il s'agit d'une habitude chez eux . Club à surveiller !

  • ced
    100447 points
  • il y a 6 ans

"Mais on n'accepte pas les coups sournois et surtout pas les coups de pied"
il me semble que les bras d'honneur sont également interdit, par contre le tirage de langue, lui, est autorisé.

  • colvert
  • il y a 6 ans

J etais au match et suis simplement spectateur.Le jeune blessé helas n avait rien a faire sur le terrain d autant plus que c est lui qui declenche la bagarre.

Le rugby, l'école de la vie.. Fais moi rire...

nan mais sérieux , y a que dans le SUD, la grande et unique patrie du rugby que l'on peut lire qu'il y a des grillages autours de certains stade.

c'est complètement dingue.

  • Banou
  • il y a 6 ans

Il semblerait que le joueur de gruissan de la B de gruissan ait mit un coup de poing (par derrière*) au centre de de la 1ère de Vendres. Ce qui aurait déclenchénla bagarre générale. Contentieux entre les deux équipes : surement. Mais pour que Gruissan demande deux arbitres , il se peut aussi qu'ils aient mal recu Vendres au match aller et qu'ils aient eu peur des représailles. Je ne donne raison à aucune équipe mais ne blâmons pas plus une des deux équipes. Les deux équipes ont laissées loins derrière elles les valeurs du rugby.

  • fram6
  • il y a 6 ans

Le club de Vendres revient sur les incidents du match face à Gruissan
Nous relations dans notre précédente édition les incidents qui se sont produits, sur le terrain de Vendres, après la fin du match de rugby opposant l'équipe locale à Gruissan. Dans la bagarre, un joueur de Gruissan, âgé de 22 ans, a été sérieusement blessé à la tête et hier, quatre plaintes devaient être déposées par des joueurs audois. Suite à cet article, les dirigeants de l'Entente Vendres-Lespignan ont tenu à donner leur version des faits :
«Cette rencontre s'est déroulée sans incidents et a vu la victoire de Gruissan 7 à 3 (N.D.L.R. : le rapport officiel signale que la partie s'est déroulée sans problème et que l'organisation était conforme.).
À la fin de la partie, alors que les trois arbitres et le délégué avaient regagné leur vestiaire, une brève altercation entre deux joueurs s'est produite sur le terrain. À ce moment-là, alors que les grilles étaient fermées et que seuls les joueurs des deux équipes étaient sur l'aire de jeu (certains étaient même déjà rentrés aux vestiaires), un joueur de la réserve de Gruissan s'est introduit sur la pelouse, il était vraisemblablement passé par le couloir des vestiaires. Ce dernier est ensuite venu participer à l'altercation en frappant à plusieurs reprises le joueur de Vendres-Lespignan. S'en est suivie une bagarre entre plusieurs joueurs des deux équipes qui a ensuite été stoppée par les joueurs eux-mêmes.
Le Club de Vendres-Lespignan regrette ces incidents qui n'ont pas leur place sur un terrain de rugby et ne peut que déplorer les blessures que cette altercation impliquant les deux équipes a provoquées.»

(voir la depeche du jour)

  • Charly
  • il y a 6 ans

Est ce qu'un jour on verra des sanctions contre "ces" clubs à la mentalité plus que douteuse ? Bien souvent depuis des années il y a des problèmes lors de certaines rencontres et bien souvent avec toujours les mêmes clubs. Je ne parle pas précisément de ce cas là mais de ma propre expérience.. Ici on arrive à un niveau pitoyable qui pour ma part mérite de très lourde sanctions.

  • TPhib
    52580 points
  • il y a 6 ans

Oui le match a eu lieu à Vendres. Gruissan = visiteur.

  • sylche
    37658 points
  • il y a 6 ans

@Banou,
Il semble que ce soit Vendres et non Gruissan qui ait déclenché la bagarre.
Mais je trouve également que l'article n'est pas assez clair. Il y est question des "visiteurs" sans préciser qui c'est . Je suppose que c'est Gruissan. En tous cas, il y avait visiblement déjà un problème puisque les visiteurs avaient décidé de payer 2 arbitres supplémentaires. Avant le match ils savaient que ça risquait de déborder

  • Banou
  • il y a 6 ans

Pourquoi les joueurs de gruissan ont declanché la bagarre générale si c'est Vendres qui "n'a pas accepté la défaite". Les gruissanais sont autant à blâmer que les Vendrois. Ne les faisons pas passé pour des victimes. C'est regrettable pour le jeune joueur , au vu de la gravité de la blessure , mais ne mélangeons pas tout.

Je ne voudrais pas en rajouter mais il est connu que tout les clubs de la méditerranée (Béziers, Narbonne, Carcassonne, Perpignan et cie...) ont une réputation de voyous, parfois méritée.

Je me rappelle d'ailleurs avoir joué en Crabos sur le terrain annexe du Stade de la méditerranée à Béziers et qu'il y avait du GRILLAGE de 2 mètres de haut tout autour des terrains !

  • M. Bun
    214 points
  • il y a 6 ans

ça me rappelle juste l'accueil que nous avait réservé le club de Gruissan lorsque nous nous étions déplacé chez eux il y a quelques années avec Grenade en Fédérale 2, ça devait être en 1996-97,... de l'histoire ancienne mais perso je me souviens avoir eu chaud aux costiches...

  • ToToNe
    4001 points
  • il y a 6 ans

Non mais sérieusement...
Plutôt que d'en découdre comme des sauvages ont peut toujours le faire dans les règles...
Attendre un autre match même amical... ça permet de ce défouler... Mais pour ça faut faire fonctionner le yaourt présent derrière les yeux... ça peut devenir compliqué avec certains...
Qu'ils soit interdit de licences à la FFR ils iront faire de la bagarre de rue avec leur copains écervelés... et tout le monde s'en portera mieux...

Comme quoi, les leçons éloquentes de l'actualité ne servent pas à tout le monde...

Consternant.

Ah le rugby amateur, on peut y voir de tout et n'importe quoi... Etant régulièrement dans l'Aude, je suis plutôt sensible à cet article. J'espère que les auteurs de ces actes de violences seront lourdement sanctionnés.
Je suis d'accord que l'on puisse s'expliquer comme des hommes, mais là s'acharner sur 1 ou 2 joueurs au sol à coups de pied ce n'est plus du rugby...

Bon rétablissement aux joueurs concernés

Derniers articles

Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos