Rugbymen victimes d'un cancer : une créatine fortement dosée en cause
Deux jeunes joueurs de rugby atteints d'un cancer auraient consommé de la créatine fortement dosée. Ces produits sont souvent mélangés par les fabricants avec des stéroïdes anabolisants.
Rugbymen victimes d
Les deux jeunes joueurs atteints d’un cancer dans le Sarladais continuent d’émouvoir la région et le monde du rugby en général. Toujours dans le quotidien Sud-ouest, le député socialiste de la Dordogne Germinal Peiro s’est exprimé, visiblement affecté par cette affaire hors du commun : « Si c’est un médecin qui a fait le lien entre ces deux cas et deux autres qui avaient abouti il y a quelques années à un décès, ça me parait excessivement sérieux ».

Les premières constations des enquêteurs laissent entendre que l’origine de la maladie des deux joueurs serait la consommation d’une créatine fortement dosée, fabriquée à l’étranger et interdite en France (d’autres types de créatine sont cependant autorisés dans l’hexagone). Interrogé, le médecin du sport Jean-Pierre de Mondenard explique à propos de la créatine que « certains fabricants peuvent modifier sa formule de manière à ce qu’elle soit plus efficace en matière de croissance musculaire […] et ajoutent des anabolisants ».

Une déclaration confirmée par une étude américaine menée il y a une dizaine d’années qui avait permis de mettre en évidence la présence de stéroïdes anabolisants dans 70% des préparations de créatine. Le principe de précaution avait poussé en 2000 à interdire l’usage de la créatine dans les clubs de rugby. Une interdiction pas toujours suivie d’effet.

Une affaire dramatique qui pourrait engendrer un débat sur la formation musculaire des jeunes athlètes, et notamment des rugbymen.
Rémi
Rémi
Cet article est rédigé par Rémi, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • matabiau
  • il y a 7 ans

La créatine est en vente libre en France, en tout cas sous une certaine forme. Quand on va chercher de la créatine à l'étranger c'est qu'on a une idée derrière la tête et qu'on sait que ce qu'on achète n'est pas que de la créatine.

  • papa75
  • il y a 7 ans

ce que je dis là n'est pas un raccourci.
Je dis simplement que dans le cas d'un dopage avéré et cela quelque soit le produit dopant, le 1° fautif est le joueur (et pas à l'insu de son plein gré comme dirait un certain coureur cycliste). Par rapport à ses jeunes, je ne tirerai pas de conclusion, leur situation reste dramatique et il est nécessaire de protéger les jeunes joueurs (et cela quelque que soit le niveau/sarlat est en federale3)

  • pierrot24200
  • il y a 7 ans

c'est facile de tirer des conclusions rapidement surtout quand l'enquête n'est pas terminée et que le journal Sud Ouest déforme la vérité via son journaliste DUMAS...

  • papa75
  • il y a 7 ans

le 1° fautif est le joueur !!

Derniers articles

News
News
News
Arbitrage
News
Vidéos
News
News
Sponsorisé News
News
Vidéos