De Sarcelles au XV de France, les destins croisés de Sekou Macalou et Judicaël Cancoriet
A gauche, Judicaël Cancoriet, et à droite, Sekou Macalou, sous le maillot de Sarcelles en minimes. Crédit photo : Instagram @macalou.s

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Formés à Sarcelles, les deux joueurs pourraient débuter chez les Bleus face aux All Blacks. Le début d'une belle histoire ?

Trois, c’est le nombre de joueurs ayant porté maillot de Massy par le passé, récemment sélectionnés par Guy Novès pour affronter les All Blacks : Mathieu Bastareaud, Sekou Macalou et Judicaël Cancoriet. Mais trois, c’est aussi le nombre de joueurs tricolores passés par le club de Sarcelles. Si l’historique Rabah Slimani a ouvert la voie, deux des petits derniers appelés sont également passés par la formation du Val d’Oise, actuellement en Honneur. Et - tiens, tiens ! - il s’agit encore de Sekou Macalou et Judicaël Cancoriet. Deux troisième-lignes estampillés “nouvelle génération”, amenés à prendre du poids au sein des Bleus. Jusqu’à la prochaine Coupe du monde ?

La case Pro D2 comme rampe de lancement

Entre Macalou et Cancoriet, c’est l’actuel joueur du Stade Français qui fait parler de lui le premier. D’un an l’aîné, il représente la France sur le circuit mondial à 7 et fait ses débuts en Fédérale 1 sous le maillot massicois (2013-2014). Il enchaîne la saison suivante à l’étage supérieur, avant d’exploser médiatiquement chez les U20 grâce à une percée monumentale dans le Tournoi de la catégorie, face à l’Irlande.

VIDEO. 6 nations U20. Sekou Macalou signe un sublime exploit personnel face à l'IrlandeLa suite, on la connaît : pas toujours titulaire dans la capitale, il crève l’écran face au Munster ou lors d’un derby francilien en octobre 2016. Conséquence, il gagne peu à peu du crédit en club… et dans l’esprit des supporters, charmés par le potentiel du joueur. Guy Novès le remarque, et Macalou est l’un des trente jeunes joueurs placés sur la liste “Développement” de la FFR.

Une liste sur laquelle figure également Judicaël Cancoriet. Moins spectaculaire ballon en main, sa trajectoire est pourtant aussi rapide qu’attendue. Logique pour un joueur sélectionné dans toutes les équipes de France de jeunes et membre du Pôle France en 2014/2015. Cette saison-là, le flanker débute en Pro D2 dans le 91, se retrouve surclassé chez les U20 pour le Mondial et termine sa formation au RCME. Avant de prendre la direction de Clermont l'été venu. Il y retrouvera Mickael Simutoga ou Yohan Beheregaray, croisés à Marcoussis en même temps que les Antoine Dupont, Anthony Belleau ou Anthony Jelonch. Génération dorée ?

Les U20 plutôt que les phases finales du Top 14

En Auvergne, la première saison est difficile sur le plan comptable avec seulement 268 minutes disputées. Mais Franck Azéma apprécie le profil d’un joueur capable de franchir et de plaquer à tout-va. Il envisage même de l’utiliser en phases finales avant de se prendre en pleine face une nouvelle sélection pour le championnat du monde juniors. Dans les colonnes du Midi Olympique, le coach asémiste lâche à l’époque :

Au moment où ce gamin s’apprête à disputer une phase finale de Top 14, il va partir faire une Coupe du monde junior qu’il a déjà disputée l’année dernière. On va me faire croire que c’est d’un meilleur niveau qu’une phase finale de Top 14 ? Que c’est mieux pour le développement du joueur ? Ça me fout les glandes.

Heureusement, l’histoire ne s’est pas arrêté là.

Champion de France et Barbarians

En 2016/2017, c’est l’ascension pour Cancoriet, titularisé à treize reprises en Top 14. En finale face à Toulon, il est notamment préféré à Peceli Yato et prend place dans la 3e-ligne aligné au Stade de France avec Damien Chouly et Fritz Lee. Au bout, le Bouclier de Brennus… et une sélection chez les Barbarians pour une tournée en Afrique du Sud, preuve que le maillot bleu n’est plus très loin. Et maintenant, la confirmation ? Pour le Clermontois… comme pour le Parisien, utilisés à six et sept reprises, toutes compétitions confondues. Leurs statistiques en Top 14 parlent d’elles-mêmes :

Appelé dans le groupe initial pour défier les Blacks, Cancoriet a profité des nombreux forfaits au poste (Ollivon, Chouly, Camara…) pour se faire un place. Mais on ne peut s’empêcher de penser que sa sélection est surtout due à ses performances. Macalou ? Prévu pour affronter les Néo-Z en milieu de semaine, il doit sa promotion à la blessure de Fulgence Ouedraogo. Un vrai coup de pouce du destin. Et un clin d’oeil de l’histoire : comme Slimani avant eux, un soir de novembre 2013, les deux anciens de Sarcelles devraient connaître leur première cap face aux All Blacks. Le début d’une grande histoire ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Il y a un gros boulot à faire sur les quartiers et les banlieues pour le rugby. C'est remplis de gosses qui ont la haine, le rugby leur ferait énormément de bien, les sortirai de la morosité ambiante et ils s'éclateraient à s'envoyer un terrain !

Egalement gros contreur en touche le Macalou!

Deux superbes joueurs, athlétiques avec du jump, rapides, plaqueurs, coureur pour Macalou, des mecs qui savent plaquer (92 et 93%) et faire des passes (95%)... Cancoriet plus puissant, Macalou plus de mains, bref deux flankers qui devraient s'installer en EdF...

Effectivement deux joueurs hyper complémentaires que j'espère voir jouer en EDF autour d'un Gourdon en jambes, d'un Tauleigne en forme ou d'un Picamoles tranchant

Bravo à Sarcelles et à tout le rugby d'Ile De France

En fait, ils m'ont l'air tres complementaire. Il y a plusieurs stats qui me surprend:

- Cancoriet: zero penalite concede!! A ce poste la, je trouve ca impressionant.
- Cancoriet: 1 passe par match... C'est tres limite quand meme pour une equipe de France qui veut jouer debout et faire vivre le ballon.
-Macalou: 18 penalites concedes en 7 matchs! C'est trop.
-Macalou: 40m gagne par match. Franchisseur non n'egligeable qui irait bien a l'equipe de France...

Le plus triste sinon pour les deux est qu'ils ne prennent par leur chance face aux poteaux. Ca peut passer pour Noves, mais avec St Andre, ca ne serait pas passe.

  • Ahma
    94673 points
  • il y a 2 ans

Qu'est-ce qu'il est devenu, le troisième ligne centre des minimes de Sarcelles ?

@Ahma

Ils l'ont mangé.

  • Ahma
    94673 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

C'est toi qui avais appelé pour la noix de coco ?

@Ahma

Toi aussi tu tentes de dire des choses incompréhensib' ?

  • Ahma
    94673 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Omar et Fred. Je n'ai pas trouvé la vidéo. A défaut :

http://www.dailymotion.com/video/xd5sdz

@Ahma

Ca sent la modération, je préfère ne rien dire sur la communauté LGBT ou les fidjiens.

  • Ahma
    94673 points
  • il y a 2 ans
@Marc Lièvre Entremont

Au fait, Bolloré a peut-être rencontré Trillo dans une de ces soirées, ça expliquerait la mise à l'écart de ce dernier.

2 super joueurs, perso un penchant pour Macalou pour le coté coureur-franchisseur, il a joué ailier quand même!

@EliepoinT

Deux profils radicalement différent et sacrément complémentaires.
Ça peut le faire en EDF !

@EliepoinT

Et de l'autre côté l'option "plaquage dévastateur" et gros gratteur en faveur de Cancoriet. En tout cas de très belles options pour Guy Novès qui aura de quoi composer en 3ème ligne malgré les blessures.

Derniers articles

News
Vidéos
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News