CHAMPIONS CUP. Un quart de déglingo à 83 points voit l'UBB s'incliner d'un point face aux Harlequins
Ce samedi à Chaban-Delmas, l'UBB recevait les Harlequins en quart de finale de la Champions Cup. Crédit image : Screenshot France 2
Ce samedi à Chaban-Delmas, l'UBB recevait les Harlequins en quart de finale de la Champions Cup. Après un match totalement dingue, les Harlequins se hissent en demie.

Ce samedi à Chaban-Delmas, l'UBB recevait les Harlequins en quart de finale de la Champions Cup. Tous les éléments étaient réunis pour un grand match malgré l'absence de Jalibert et Penaud côté girondin. Ce sont les visiteurs qui ont tenu le cuir dans les premières minutes avec un Cunningham-South très actif et disponible pour faire reculer la défense. Et ils ont cueilli les locaux à froid avec un essai de Will Porter après une prise de balle en bord de touche d'Esterhuizen (0-7). La réaction des Bordelais était attendue. Mais ce début de match s'est avéré catastrophique pour Bordeaux avec un nouvel essai (de pénalité) assorti d'un carton jaune pour Matéo Garcia pour un en-avant volontaire sur la passe décisive de Smith pour Green.

Un scénario que Yannick Bru redoutait. Le coach ayant confié dans la semaine que son équipe était capable du meilleur comme du pire. Une première bonne occasion avant le quart d'heure à quelques mètres de l'en-but anglais a débouché sur un nouveau ballon perdu et une opportunité pour les Harlequins. C'est le moment qu'ont choisi les Bordelais pour (enfin) réagir en profitant de l'indiscipline adverse pour investir le camp anglais. La touche a débouché sur l'essai de Lucu en coin après un ballon porté derrière lequel le Tricolore s'est extrait pour plonger.

Le réveil bordelais

De quoi réveiller le stade et ses coéquipiers. On a vu un Moefana casser la ligne d'avantage à deux reprises avant que le ballon trouve les mains de Romain Buros. Très en vue dans cette compétition, l'arrière s'est fendu d'un nouvel essai qui a totalement relancé cette partie (12-14). On savait que ce match serait spectaculaire. Et on n'a pas été déçus avec la réaction immédiate des Anglais par Dombrandt avant un jeu au pied pour lui-même de Porter pour le doublé (12-21, 31e). 

Sous la chaleur bordelaise, les joueurs n'ont pas hésité à s'envoyer sur le pré à l'image de cette charge de Tatafu dans les 22 mètres. Un manque de communication entre Garcia et ses trois-quarts n'a cependant pas permis de terminer le premier acte avec un troisième essai. Le ballon tombant des mains de Depoortère devant la Terre promise. D'un en-but à l'autre, et alors qu'ils avaient retrouvé des couleurs, les Girondins ont subi devant avant d'encaisser un essai imparable de Will Evans (12-28).

Un chassé-croisé dingue 

16 points d'avance aux citrons pour les visiteurs. La tâche est compliquée mais pas impossible. D'autant que les locaux ont parfaitement redémarré cette rencontre avec l'essai de Depoortère suite à un bijou de passe de Boniface. C'est un autre visage de l'UBB que les joueurs ont montré, monopolisant le cuir et investissant le camp anglais. Une domination (70 % de possession) récompensée par une pénalité d'un Maxime Lucu, passé à l'ouverture après la sortie de Garcia à la pause (22-28, 54e).

Les Harlequins ont laissé passer l'orage pour reprendre 13 longueurs d'avance avec un cinquième essai inscrit par Alex Dombrandt suite à une grosse mêlée puis une belle poussée des avants. Et comme souvent dans cette partie totalement folle, la réaction adverse a été immédiate par Bielle-Biarrey, très bien servi par Buros après sa percée. De quoi offrir une fin de match à suspense avec, au bout, une place en demi-finale de la Champions Cup.

Un quart record

On prend les mêmes, et on recommence. Quelques instants plus tard, c'est LBB qui a joué par-dessus mais c'est Buros qui a profité du cafouillage de Lynagh pour récupérer le cuir et donner à Madosh Tambwe. Tout juste entré, la flèche bordelaise a filé entre les perches pour permettre à Bordeaux de prendre l'avantage pour la première fois du match (36-35, 66e). Sûrs de leur force, les Quins ont répondu du tac au tac en allant en touche plutôt que de prendre les points au pied. Mais l'essai a été refusé pour un en-avant sur la ligne pour le plus grand bonheur des supporters de l'UBB. 

Lesquels ont été calmés une fois de plus par une réalisation anglaise dans un chassé-croisé totalement dingue. 11 essais dans ce quart et un record de points à ce stade de la compétition. Enfin 12 puisque Tambwe a remis le couvert à quelques minutes de la sirène après une nouvelle passe décisive de Buros. Malheureusement pour les Girondins, la transformation de Lucu a fui les perches (41-42). Laissant les Harlequins devant au tableau d'affichage jusqu'à la fin du temps réglementaire. Les Anglais s'imposent finalement 42 à 41. L'UBB peut nourrir de gros regrets par rapport à son entame de match. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

On peut pas reprocher grand chose à Lucu sur ce match, surtout sur sa seconde période. C'est cruel pour lui et l'UBB de perdre d'un point, il a pas fini le pauvre garçon de ressasser cette transformation manquée! Mais encore une fois il ne peut pas endosser cette défaite tout seul, l'UBB a été trop attentiste (surtout devant) en première mi temps et ne peut que regretter de perdre devant une très belle équipe pourtant à sa portée! 😉

Derniers articles

Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News