CHAMPIONS CUP. Pourquoi l'UBB doit se méfier de Will Evans, l'arme fatale des Harlequins ?
Le troisième ligne des Harlequins Will Evans s'est montré en très grande forme en Champions Cup, avant le quart de finale face à l'UBB. Crédit image : Screenshot Youtube Harlequins
L’UBB reçoit les Harlequins ce samedi en quart de finale de Champions Cup, un match qui s’annonce spectaculaire, où il faudra compter sur Will Evans.

Après une véritable démonstration contre les Saracens en huitièmes de finale, les Bordelais endossent le statut de favori pour leur quart de finale à domicile contre les Harlequins.

Cependant, les hommes de Yannick bru vont devoir se méfier de cette équipe anglaise qui possède plusieurs atouts dans sa manche.

Certes, les Harlequins ont battu de justesse les Ecossais de Glasgow à domicile, mais certains joueurs sont en grande forme et pourraient poser quelques ennuis à l’UBB.

On pense forcément au leader d’attaque Marcus Smith, meilleur scoreur de la compétition (devant Antoine Hastoy et Thomas Ramos), et encore décisif avec un essai en huitième de finale.

Le centre sud-africain André Esterhuizen s’est, lui aussi, montré décisif avec 5 essais dans la compétition. Le puissant Springbok apporte toute sa densité au milieu du terrain avec une grosse capacité à franchir les défenses et à faire jouer après lui.

Mais le joueur qui s’est révélé chez les Harlequins lors de cette campagne de Champions Cup, c’est Will Evans.

Meilleur plaqueur et gratteur de Champions Cup

Le troisième ligne anglais a pris part à toutes les rencontres de la compétition et le moins que l’on puisse dire, c’est que les coachs des Quins ne se sont pas trompés.

Avant le stade des quarts de finale, les statistiques de Will Evans sont impressionnantes. Meilleur plaqueur de la compétition avec 78 plaquages (et 93% de réussite), meilleur gratteur avec ses 9 ballons volés dans les rucks.

Le joueur de 27 ans s’est aussi distingué en attaque, avec deux essais inscrits, plus de 126 mètres parcourus ballon en main, ou encore 5 passes après contact et 39 courses.

Le natif de Norwich s’est imposé dans une troisième ligne d’internationaux anglais, aux côtés d’Alex Dombrandt et Chandler Cunningham-South.

Le roi des rucks

Durant sa carrière, une des principales caractéristiques qui ont fait sortir Will Evans du lot, est son efficacité dans les phases de rucks.

Du haut de ses 1,83m, il est considéré comme un des meilleurs joueurs du championnat anglais dans ce domaine, selon le coach de la mêlée des Harlequins, Adam Jones.

Il y a très peu de joueurs en Premiership qui sont capables de faire ce qu’il peut réaliser dans les rucks, nous sommes chanceux de l’avoir dans notre équipe’’ Propos recueillis par RugbyPass

Malgré ses belles performances depuis son arrivée aux Harlequins (après avoir évolué à Leicester), le joueur anglais n’a jamais connu le bonheur de jouer pour sa sélection nationale.

J’essaie de jouer du mieux que je peux, mais ce n’est plus quelque chose dont je me soucie désormais. J’y pensais constamment il y a quelques années, mais dorénavant, je profite au maximum avec mon club. Le meilleur reste à venir avec les Harlequins’’ Will Evans pour RugbyPass

Après avoir connu des années de galère avec de multiples blessures, le troisième ligne enchaîne les performances de haut vol en Champions Cup, dans la lignée de ses dernières saisons en Premiership.

Les coéquipiers de Maxime Lucu vont donc devoir surveiller celui qui est surnommé ‘‘Iron Will’’ lors du quart de finale entre deux des équipes les plus attrayantes actuellement.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • NeST
    12686 points
  • il y a 1 mois

Du coup, a-t-il déjà rencontré des gens qu'il n'a pas tué ? L'UBB a intérêt à se méfier...

Derniers articles

Vidéos
News
Ecrit par vous !
News
Vidéos
News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News