Champions Cup - 1/4 de finale. Les 5 points à retenir de la défaite du Stade Français face à Leicester (41-13)
Champions Cup : le Stade Français perd face à Leicester.
Champions Cup : le Stade Français s'est incliné face à Leicester (41-13) en 1/4 de finale. Découvrez les 5 points de la rencontre.
10/04/2016 - Leicester v Stade Français (41-13) - 1/4 de finale Champions Cup

Début de match catastrophique

Dès l'entame, les Parisiens se sont mis dans le rouge en encaissant un essai casquette. Sur un coup de pied anodin, Djibril Camara - sous pression - s'empare du cuir et concède la touche dans ses 22... tout en se faisant subtiliser le ballon au passage. Résultat ? Ce manque de vigilance se transforme en boulette et les Tigers jouent vite la touche, Manu Tuilagi terminant dans l'en-but sans opposition. Le moral du Stade Français est touché, et le champion de France ne donnera jamais l'impression de pouvoir revenir.

Grosse mêlée parisienne

C'est LE point positif côté rose, s'il faut en sortir un... La mêlée stadiste s'est montrée à la hauteur, Zhvania et Slimani remportant leurs duels face à Cole et Ayerza. "No scrum, no win", l'adage est connu. Malheureusement, le Stade n'a pas su se servir de sa mêlée comme d'une rampe de lancement pour mettre à mal Leicester.

Morné Steyn ne répond pas présent

Il était l'un des choix forts de Gonzalo Quesada : préféré à Jules Plisson à l'ouverture, Morné Steyn est pourtant passé à côté de son match. Artisan du Brennus parisien lors des phases finales de l'an passé, le demi d'ouverture a passé deux coups, touché le poteau... et puis c'est tout. S'il n'a pas été mis dans de bonnes conditions, le Springbok n'a pas non plus pris les clés du camion. Sa prestation souffre de la comparaison avec celle de Freddie Burns, excellent sous le maillot des Tigers. Le symbole de son match ? Le coup d'envoi de la seconde période, envoyé directement en touche.

Ballon de récupération et air-défense

Les Tigers ont cogné. Très fort. Mais avec une air-défense en face (contrairement à celle des Anglais), c'est forcément plus facile. Surtout, les hommes de Richard Cockerill ont parfaitement négocié les ballons de récupération. Sans oublier leurs interceptions assassines... Vereniki Goneva, passé par Tarbes et Colomiers, a brillé avec un doublé, ses 5e et 6e essais en Champions Cup cette saison. Bref, ce dernier match à enjeu du Stade Français vient conclure une saison à oublier.

Coup dur pour Alexandre Flanquart

Selon les informations de beIN Sports, Alexandre Flanquart souffrirait d'une fracture du plancher orbital. Si le club parisien n'a plus rien à jouer cette saison, le 2e-ligne international - sorti en première période - était l'un des partants certains pour la tournée du XV de France en Argentine... et l'un des seuls cadres tricolores à composer le groupe face aux Pumas. Sera-t-il remis à temps ? Flanquart devrait en tout cas rester quelques temps à l'infirmerie.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ositia
    14307 points
  • il y a 8 ans

Comment peut on espérer gagner un match qaund on est pris dans presque tous les domaines?

TROP, TROP d'imprécisions! Tellement de passes ratées, de jeux au pied aproximatifs, de plaquages manqués... Leicester n'a pas spécialement été bon, ils se sont juste nourris des erreurs parisiennes.

Là encore, les parisiens n'ont pas insistés là ou ça fait mal : la mélée... je pense que le carton jaune n'était vraiment pas loin pour le pillier Anglais, il fallait insister (et rester propre) sur ce domaine de jeu pour forcer la décision de Nigel Owens...

Derniers articles

News
News
News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News