Championnat des Nations - Le Japon et les Fidji vont-ils être les grands perdants du nouveau projet ?
En novembre 2018, les Fidji ont battu la France pour la première fois.
La dernière proposition en date concernant le projet de Championnat des Nations n'inclut pas le Japon ou les Fidji.

Championnat des Nations - Pourquoi la relégation représente un trop gros risque ?Championnat des Nations - Pourquoi la relégation représente un trop gros risque ?Entre les phases finales de la Coupe d'Europe, du Top 14, de la Pro D2, les annonces autour du futur staff du XV de France, on en aurait presque oublié le projet de Championnat des Nations. En mars, les pays concernés avaient pour consignes d'analyser un document de 27 pages. La compétition, portée par un investissement de 5 milliards, concernait les 12 meilleures nations au classement World Rugby avec un principe de promotion/relégation à partir de 2022. Or, selon les informations en provenance de l'hémisphère sud, relayée par le Sydney Morning Herald, la dernière proposition en date qui circule parmi les fédérations prévoit un coup d'envoi en 2022 avec seulement 10 nations : les 6 du Tournois plus les 4 du Rugby Championship. 

Quid des Fidji, du Japon ou encore de la Géorgie, respectivement 9e, 11e et 12e au classement World Rugby ? Pour l'heure, il n'y pas de place pour elles alors qu'elles sont mieux classées que l'Italie (14e). Nation qu'elles ont récemment battue au même titre que la France et l'Afrique du Sud. La nouvelle proposition prévoit cependant d'ajouter 12 équipe à la division sud à partir de 2026. "C'est aussi un compromis particulier, note l'Herald, étant donné que les quatre pays de la SANZAAR ont tous publiquement soutenu un modèle à 12 équipes ainsi que la promotion et la relégation." C'est encore et toujours dans le nord que ça bloque, et particulièrement du côté de l'Irlande et de l'Écosse. Compte tenu que leur places dans cette compétition ne serait pas affectée par l'inclusion de deux équipes de l'hémisphère sud, les exclusions des Fidji et du Japon soulèvent encore plus de questions.

Des sources indiquent qu'un modèle à dix équipes serait le moyen le plus rapide de conclure l'accord, car il ne nécessiterait aucune extension du Rugby Championship. Si World Rugby tente encore de faire accepter son projet initial, celui-ci semble bien compromis. Une nouvelle réunion cruciale aura lieu la semaine prochaine à Dublin. Des nations comme l'Afrique du Sud, l'Australie, l'Argentine ou encore le Pays de Galles attendent beaucoup de l'accord financier, notamment en ce qui concerne les droits de diffusion. Des négociations au cas par cas ne sont pas prévues avant la fin du mois. Mais avec les récentes annonces concernant des coupes budgétaires de la part de Foxtel (un diffuseur payant australien, ndlr.), les fédérations de la SANZAAR vont faire le pressing pour avoir une réponse de la part des fédérations de l'hémisphère nord, conclut le Sydney Morning Herald.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Fiko
    405 points
  • il y a 1 semaine

Tant que l'argent en sort gagnant nul doute que le rugby en sortira grandi...

Navrant...

Les Japonais risquent de rire jaune, quant aux Fidjiens ils viendront plus nombreux chez nous, apprendre à jouer un beau rugby, le Potes à Goze étant la meilleure école du monde.

Derniers articles

News
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Vidéos
Transferts
Sponsorisé News
Chroniques
Quel type de Rugbyx es-tu ?

26 mai 2019 à 01:30

News
News
News