Ecrit par vous !
TOP 14. Jamie Cudmore et sa femme pourraient attaquer l'ASM Clermont en justice
Jamie Cudmore se fait entendre.
Top 14
  • Matchs joués
  • Victoires
  • Classement
  • Points marqués
  • Points encaissés

Le Rugbynistère a besoin de votre soutien !

-70% de revenus pour le Rugbynistère avec l'arrivée du Covid-19. Aidez-nous à faire face à la crise !
En colère contre son ancien club, Jamie Cudmore va poursuivre l'ASM en justice, qu'il accuse "d'avoir joué avec sa santé".

Jamie Cudmore n'en a pas fini. En août dernier, le Canadien accusait son ancien club, Clermont-Ferrand d'avoir "joué avec sa santé " dans le Midi Olympique, après la demi-finale de Coupe d'Europe face aux Saracens en 2015 où il a été victime d'un choc à la tête avec Billy Vunipola. Dans le Daily Mail, le deuxième-ligne a raconté en détail l'histoire : "Quand je suis rentré dans les vestiaires, ils ont commencé à me recoudre et à me faire passer le protocole commotion avec les questions habituelles et les 5-6 mots que je devais retenir et répéter au médecin".

Ayant échoué au test, Cudmore a été interdit de revenir sur le terrain :

J'étais énervé. Le doc pouvait voir mon énervement et il me disait de me calmer, d'enlever mes crampons et d'aller sous la douche. Je n'avais pas encore retiré mes crampons lorsque j'ai entendu une porte s'ouvrir et le médecin du club est revenu en me disant : "Jamie, Jamie, comment vas-tu ? Sebby (Sebastien Vahaamahina) ne va pas bien. Peux-tu revenir ? Tu dois revenir"

Inconscient du danger, il ne s'est pas fait prier et a fini la rencontre.

Deux semaines plus tard, lors de la finale contre Toulon (conclue sur une défaite 11-24), le Canuck a subi deux chocs du même type dont un tête contre tête face à Juan Smith : "je suis sorti et j'ai commencé à vomir dans les vestiaires. Je ne connaissais rien à propos du syndrome du deuxième impact. Je ne savais pas que j'aurais pu mourir. Benson Stanley était là également et je me souviens avoir parlé avec lui. Il m'avait demandé comment le doc avait pu me laisser revenir sur le terrain".

En colère, Cudmore et sa femme sont en train de monter un dossier juridique contre l'ASM, pour ensuite passer à l'attaque. Cette dernière est très inquiète et espère que ces commotions cérébrales n'auront aucune conséquence sur sa santé. "Je crains vraiment à propos de mon avenir. Je ne veux pas être l'un de ces gars qui ne peut plus se rappeler quoi que ce soit à 65 ans". "C'était comme s'ils essayaient de tuer mon mari pour un trophée", rajoute sa compagne.

Maxence Vanhille
Maxence Vanhille
Cet article est rédigé par Maxence Vanhille, référent du club ASM Clermont Auvergne, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Compliqué cette question-là. En tout cas, à la place des Oyomen, je ne donnerais pas trop l'occasion à Cudmore d'entrer sur le terrain…

Le Rugby est un spectacle, la santé des joueurs ? Ils s'en foutent.
Cf Cudmore l'an dernier, Fritz contre le Racing qui savait même plus où il habitait ou encore Gill se week-end qui rentre 5 minutes après avoir titubé comme une ivrogne tellement il était sonné...

Sur le fond, Cudmore pose de vraies questions. Sur la forme, on peut s'interroger sur le timing qu'il a choisi pour sortir cette "affaire"... Entre autre.

@Cédric Immense

Cela doit quand même être compliqué de sortir au grand jour une telle affaire alors qu'il était encore sous contrat avec l'ASM

Comme beaucoup je suis partagé dans sa démarche.
Au vue de la fin de son aventure avec l'ASM ça fait penser à de la rancœur.
Le fait qu'il continue de jouer fait perdre en crédibilité son propos, notamment ses craintes pour sa vie future.
Cela dit il a bien raison d'alerter sur les risques encourus avec les commotions.

Ce qui est étrange c'est que l'ASM indique suivre un protocole strict avec les commotions.
Est-ce que cela a été mis en place après les KO de Jammie, je ne me souviens plus?

Une commotion cérébrale ça secoue les boyaux de la tête. Je ne l'ai vécu qu'une fois et c'était flippant : sans perte de connaissance, je ne pouvais plus voir les visages, je reconnaissais les personnes, mes coéquipiers mais les visages m'apparaissaient comme des Picasso pendant 5 ou 10 minutes. Après tout est redevenu normal. Je souhaite de tout cœur à Jamie de ne pas avoir de séquelles et que son action permettra de faire avancer la protection des joueurs

Il est peut-etre brut de decoffrage l'ami Jamie mais il a bien raison d'attirer l'attention des medias sur les consequences de telles actions.
Bien evidemment, on me repondra qu'il y a 20 ans j'etais retourne sur le pre alors que je ne pouvais plus compter mes doigts mais ca ne veut pas dire que c'etait intelligent ni la chose a faire.
Les chocs sont tels de nos jours et les connaissances des consequences suffisamment claires (nombre d' exemples dans le foot US et la boxe) pour qu'on prenne les bonnes decisions pour proteger les joueurs et ne plus les considerer au mieux comme des gladiateurs, au pire comme de la viande.

C'est fait de façon bancale, mais si cela permet une VRAIE réflexion sur un problème qui nous pend au nez, c'est tout bénef.

@Marc Lièvre Entremont

Voilà, marre de ces protocoles à la con, de cette course au pognon, et de l'omerta hypocrite des staffs, présidents, responsables !...

Sur la forme, ça fait moche évidemment. Un joueur emblématique, quasiment une mascotte du club qui attaque le club en justice cela fait tache. L'affaire en plus est complexe car c'est parole contre parole, il n'y a probablement aucune autre trace de l'épisode. Impossible de savoir qui dit vrai.

Sur le fond par contre, il faut se féliciter car cela va peut-être enfin faire bouger sur ce sujet. Là c'est Clermont qui est visé mais cela pourrait être n'importe quel autre club. En dehors de Sexton au Racing (à l'initiative du joueur), quel joueur a réellement observé une phase de repos après un KO? Cela va du joueur qui revient aussitôt sur la pelouse (Cudmore d'après ses dires, Fritz il a quelques saisons, etc.) au joueur qui sort pour la fin du match mais revient dans le groupe pour le match suivant "parce que les médecins du club ont donné le feu vert". Or un KO, cela devrait être au moins 3 semaines d'arrêt. Il est grand temps de sensibiliser les clubs, les staffs médicaux, les joueurs, les supporters (ok le mec qui revient sur le terrain c'est un dur, un vrai... mais c'est surtout une vie que l'on met en danger).

On a l'exemple du football US devant nous, des spécialistes qui tirent le signal d'alarme, des joueurs qui ont arrêté leur carrière prématurément (Coetzee, Lamont, Hape, Yahé), des morts (je me souviens d'un jeune à Auckland il y a quelques années). Et pourtant c'est encore pris à la légère par trop de gens. Il faudra quoi pour réagir, un décès en prime-time sur Canal+?

@Team Viscères

Tu crois que Canal s'en plaindrait? Alors oui, officiellement, quelle tragédie, blabla. En coulisses, des images à vendre dans le monde entier, 15 reportages, etc. Et entre temps, de bons gros chocs, des mecs de 128kgs qui titubent, c'est classe.

  • sorgina
    50004 points
  • il y a 3 ans

Ce mec là est quand même un grand garçon, s'il se sent victime d'"une commotion et donc plus capable de reprendre la partie, il reste au vestiaire, il est quand même assez grand pour savoir s'il est en état ou pas. Il y a quelques temps, pas si vieux, personne se posait la question. A présent le sport a évolué, c'est très bien mais il ne faut pas exagérer quelque part les intéressés sont aussi responsables et peuvent à un moment donné dire stop. A mon humble avis, ça sent l'argent, bien qu'il paraîtrait qu'il n'a pas d'odeur.

@sorgina

Nan nan.. Ce n'est en aucun cas au joueur commotionné de prendre la décision... Tu comprends bien pourquoi... C'est une décision qui doit être médicale, donc un toubib, neuro-spécialiste des chocs au cerveau, et pas rémunéré par le club...

  • FMC
    3997 points
  • il y a 3 ans
@sorgina

Justement quand tu as pris un KO, tu n'as temporairement plus tes facultés mentales, (le mec n'est pas capable d'aligner 6 mots qu'il est sensé connaitre par coeur pour ces cas là). C'est justement le propre de ces protocoles commotions de postuler que la personne ayant subis le coup n'est pas en état de prendre ce genre de décision, et que c'est au médecins qui sont les personnes "expertes" de prendre la décision si sa santé est en dangers s'il continue! C'est avec ce genre de raisonnement qu'on met la santé des joueurs en danger. Au contraire de ce que tu dis (mon opinion en tout cas), l'intéressé n'est pas capable d'être responsable à ce moment précis où il vient de subir un KO.

@FMC

Surtout que l'intéressé n'avait pas conscience du risque encouru. C'est au deuxième choc suivi de vomissements que Cudmore a commencé à comprendre que ça pouvait être grave.

@treizeur

Et surtout que j'imagine mal un mec dire "Non je rentre pas, c'est pas grave de laisser les copains galérer en finale de coupe d'Europe"

Si ce qu'il dit est vrai, alors c'est grave. Et ça nous confirme qu'il faut un médecin indépendant dépendant de World Rugby (ou autre affiliés...) pour juger de l'état des joueurs. Les problèmes comme avec Fritz et surement d'autres dont on n'a pas entendu parlé ne doivent pas se repoduire.
J'aime beaucoup l'ASM, mais on ne joue pas avec la santé des joueurs, sous aucun prétexte.

Maintenant, comme cela a déjà été dit, pourquoi continue-t-il à jouer? Il y a un moment où son discours n'est pas cohérent, et quand on sait comment son histoire à l'ASM s'est fini, on peut se poser la question de sa bonne foi dans l'affaire...

Mais au moins ça fera un feuilleton à suivre moins chiant que le retour de Nagusa ou le licenciement futur de Dominguez. Quoi que...

L'histoire commence à devenir compliquée... En effet Talon, pourquoi il continue en Pro D2 ? Pourquoi il intervient après quelques années aussi... (alors que depuis le début...)

En fait ça semble être une manière maladroite et brutale de promouvoir l'importance de la santé des joueurs et les risques du rugby. Ça à le mérite de faire parler du sujet...

Je suppose que c'est le but escompté, sinon je ne vois pas trop...

Jamie c'est un gars brut de décoffrage, la subtilité est pas son fort...

@Le Bourbonnais

Ce qu'il dénonce, c'est qu'on l'a renvoyé jouer sans lui laisser le temps de se remettre.
Si tu te casses une jambe, tu ne fais pas un marathon le lendemain. Mais une fois remis, tu y retournes.

@Le Bourbonnais

La retraite arrive et il n'y a pas de petites économies.

...Vive le rugby pro.

@Wolfhound

Rugby pro ou pas. En amateur tu prends un ko on te propose du strap et tu y retournes.

@Wolfhound

Chez les amateurs aussi ça arrive, et dans l'élite aussi avant le passage en pros.

Pourquoi il continue à jouer alors surtout en prod2 c'est pas là qui va aller mieux

@talon 31

Ce n'est pas parce que vous subissez une commotion cérébrale que vous devez arrêter le sport à tout jamais. Ce qui est vraiment dangereux c'est d'enchainer les commotions cérébrales, c'est pour cela qu'en principe un joueur qui prend un KO doit observer 3 semaines de repos. Ce qui est vraiment dangereux (si c'est avéré), c'est de faire passer un protocole de détection de commotion à un joueur et le faire jouer alors que le résultat du test impose du repos.

@Team Viscères

3 semaines d'arrêt pour Commotion oui...Mais attention, si 2ème Commotion dans les 3 mois qui suivent, la période d'arrêt est alors de 12 semaines et ainsi de suite (précision, les Arrêts ce n'est pas QUE de Competition mais de tte activité susceptible de générer como !)...Les Staffs médicaux qq peu sous pression sont ainsi peu enclin à Confirmer Officiellement la 1ere Commotion (généralement ils mettent qd-mm le mec au repos invoquant une autre Patho) de crainte à avoir à gérer une seconde Commotion synonyme de Saison presque Blanche...Le Bénéfice du doute devrait profiter à la victime !!! Suspections de Commotion ? = Arrêt automatique ! Aux Staffs médicaux & Joueur de prouver qu'il n'en est rien si ça leur Chante....

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
News
News
News
News