C'est la crise à Biarritz, l'avenir professionnel du club plus que jamais en danger !
C'est la crise à Biarritz, l'avenir professionnel du club plus que jamais en danger !
Le Biarritz Olympique vit-il sa dernière saison au niveau professionnel. Le club vient de publier un communiqué inquiétant.

A Biarritz, les saisons passent, et les crises restent. On savait le club menacé par la faillite, la faute à un déficit de près de 3 millions d'euros révélé par une enquête de Mediabask. En cause, un chiffre d'affaires en baisse, et le départ de Capgemini, sponsor historique du club qui n'a pas été remplacé.

Actuel 5e de la Pro D2, Biarritz est toujours en course pour la montée en Top 14... mais pourrait plutôt voir son avenir s'inscrire en Fédérale.

PRO D2 : en déficit de 2,9 millions d'€, le Biarritz Olympique est menacé par la faillite !PRO D2 : en déficit de 2,9 millions d'€, le Biarritz Olympique est menacé par la faillite !Dans un communiqué publié sur son site, le BOPB confirme la crise financière traversée par le club. "La question de l’avenir du rugby professionnel à Biarritz est plus que jamais posée."

Le jeudi 19 décembre 2019, les actionnaires du BOPB, réunis en assemblée générale ordinaire, ont constaté que les capitaux propres de l’entreprise sont inférieurs à la moitié du capital social.

En conformité avec la loi, ils ont décidé de se réunir en février 2020 lors d’une assemblée générale extraordinaire afin de se prononcer sur la poursuite d’activité ou non du BOPB.

La question de l’avenir du rugby professionnel à Biarritz est plus que jamais posée. L'équipe du BOPB espère que toutes les forces vives de la région sauront répondre à l’enjeu de la survie d’un monument du patrimoine local en péril.

D’ici là, l'ensemble des membres du Club sont à pied d’oeuvre afin de trouver des solutions viables et pérennes.

Aupa BO.
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

À force il fallait bien qu'il y en ait au moins un des deux qui crève !
Alors il n'y aura pas de mariage, juste un enterrement et des voisins qui auront peut-être une haine exacerbé pendant très très longtemps.
Certains penseront peut-être qu'ils ont gagné ? Mais seulement des profonds ennemis, alors qu'à 200m près ils habitent la même ville.
Vous risquez d'avoir tous perdu une amitié et une fraternité qui aurait due couler de source.
Je vous souhaite tout de même le meilleur.

Ça me ferait bien chier que le BO vienne grossir la liste des grands clubs relégués en fédérale

  • Nougaro
    1937 points
  • il y a 3 mois

[Commentaire modéré]

  • AKA
    47748 points
  • il y a 3 mois
@Nougaro

C' est vrai que la liste de Grill va être sacrément plombée avec lui 😉

  • breiz93
    53940 points
  • il y a 3 mois

Courage les biarrots...

  • Bobby64
    9012 points
  • il y a 3 mois

A quand la fusion avec Saint Jean de Luz ou Anglet?

  • AKA
    47748 points
  • il y a 3 mois
@Bobby64

Anglet peut être, mais St Jean même pas en rêve!

Ou pas BO.

  • AKA
    47748 points
  • il y a 3 mois

Un petit lien: https://www.sudouest.fr/2019/12/19/biarritz-echange-tendu-entre-des-supporters-du-bo-et-nathalie-motsch-6978217-4037.php?fromsar=memeSujet J' en avais un autre mais il est réservé aux abonnés! Pour dire l' ambiance!!! Le BO glisse allègrement vers l' abîme, la ville est endettée jusqu' au cou mais ces Messieurs Dames viennent chouiner 😁 Et pour les inénarrables dirigeants Hongkongais tout va bien, le bétonnage du plateau d' Aguiléra est en bonne voie 😁 😁 Pour les intéressés: https://www.sudouest.fr/2019/10/16/anglet-le-chateau-de-brindos-en-liquidation-judiciaire-6707135-4018.php J' en ai parlé à mon banquier, je l' ai bien fait rire 😀

Quelqu'un peut m'expliquer ce que ca veut dire " capitaux propres inferieurs de moitié au capital social" ?
Comment ça se fait que les proprios actuels qui ont fait des pieds et des mains pour avoir la main mise sur le club viennent faire ce constat maintenant ? La famille Gave sent la magouille de mauvais genre.

@FabienPelouse

De mes souvenirs et de façon grossière (si un comptable ou un économiste passe il expliquera sans doute bien mieux, voir me corrigera) :
- le capital social correspond aux ressources apportées par les différents associés lors de la création et des éventuelles augmentations de capital de l'entreprise,
- les capitaux propres sont les ressources réelles disponibles, qui correspond au capital social plus les fonds de réserves plus le bilan de l'exercice (bénéfices ou pertes). En simplifiant c'est le montant cash que tu peux ressortir de ta boite.

En gros je monte une boite avec 100 000 euros, c'est le capital social. Je gère mon entreprise n'importe comment, le bilan de ma première année est une perte de 30 000 euros : les capitaux propres seront de 70 000 euros (les 100 000 de départ moins les 30 000 perdus).
En France la législation prévoit le cas où tes capitaux propres descendent sous la barre des 50% du capital social. Étant donné que c'est l'argent que tu peux ressortir de ta boite c'est ce qui intéresse les créanciers, on considère donc que si tu as torpillé la moitié de la valeur de ta boite ça va vraiment mal. Il faut alors réunir les associés en assemblée générale pour gérer la situation : tu peux dissoudre la boite, continuer l'activité pour remettre ta boite à flot (repasser la barre des 50%), réduire le capital de la boite, ou probablement d'autres trucs compliqués de comptables.

@Team Viscères

Ah merci beaucoup Viscères !

Du coup, comment diable ce sympathique club basque a t'il pu tomber si bas et en de si mauvaises mains ?! Je t'en demande bcp en ce jour de Noël.

@FabienPelouse

Je ne suis pas le club d'assez près pour avoir les détails (déjà de loin c'est assez compliqué à suivre je trouve entre les différentes factions qui s'affrontent à la tête du club plus les investisseurs pas très nets).
Mais le club a toujours été assez mal géré je trouve, sauf qu'avant Serge Kampf venait remettre les comptes à niveau à chaque fois que c'était nécessaire. L'avantage c'était que du coup le club n'était jamais en danger, l'inconvénient c'est qu'ils n'ont jamais vraiment remis à plat son fonctionnement. Maintenant que Kampf n'est plus là, à moins de revenir à une gestion plus saine et surtout revoir à la baisse les ambitions (c'est dur à accepter, mais il vaut mieux être un bon club de ProD2 que d'être liquidé) je vois mal une issue positive à cette affaire.

Comme le disait Hooker en dessous, cela fait penser à la fin du CSBJ (d'ailleurs il me semble que Kampf l'avait aussi sauvé une année au début des années 2010).

@Team Viscères

Okay, l'histoire normale d'un club qui perd son mécène. Merci de nouveau pour tes précisions.
Ca serait triste tout de meme de voir disparaître ce club mais bon on devrait sous peu entendre parler de fusion avec l'Aviron.

J ai l impression de voir la fin du CSBJ...

Une crise à Biarritz ? What else ?

Quelle gestion catastrophique depuis des années...

  • Jak3192
    55146 points
  • il y a 3 mois

Joyeux Noël au biarrots donc
Bon courage

Derniers articles

News
News
News
News
News
News
News
Transferts
News
News
News