Burn-out, médicaments, Sébastien Descons se livre sur sa fin de carrière tourmentée
Sébastien Descons parle de sa fin de carrière tourmentée.
L'ancien joueur professionnel Sébastien Descons s'est livré sur sa fin de carrière dans un post Facebook.

"Ceci est juste un écrit d'un ancien rugbyman, père de famille, issu d'un petit village ariégeois et amoureux du rugby", c'est de cette manière que Sébastien Descons termine un long témoignage sur son compte Facebook. C'est aussi de cette manière qu'il aurait pu le débuter. L'ancien demi de mêlée du Racing 92, de la Section Paloise et de Perpignan a pris son courage et s'est livré à coeur ouvert suite au témoignage d'Émilie Andéol pour Le Parisien, aujourd'hui au chômage après avoir été championne olympique aux JO de 2016. Le jeune de Saverdun en Ariège s'est reconnu dans ces mots, dans cette fin de carrière, mais surtout dans cette solitude. Mettre des mots permet souvent aux autres de suivre et tout simplement dire "moi aussi"

J'ai un peu le même ressenti (qu'elle) sur la notoriété que j'ai pu moi aussi acquérir grâce à ma carrière et à la "chute" qui a suivi", écrit l'originaire de Saverdun.

Cette "chute" qui a suivi, comme il le décrit, a été difficile, mais sans jamais en parler. On découvre que Sébastien est passé des entraînements aux rendez-vous chez les médecins, de séances vidéos à des appels à des plateformes anonymes pour parler de son mal-être, des séances de muscu à des médicaments à prendre le soir pour éliminer ses "idées plus que noires". Sébastien continue et affirme qu'il est passé par des passages sombres : "un début de burn-out, datant je pense de 2014 et mon départ en cours de saison du Racing 92 et qui s'est empiré d'année en année." Les raisons de cette descente aux enfers lors de la fin de carrière sont souvent liées à des épreuves à traverser, une nouvelle vie à reconstruire alors que tant d'efforts avaient été faits pour la construire. Dans son post, on apprend que Sébastien a également eu quelques soucis financiers dûs à des placements et un conseiller en patrimoine véreux.

"Comme si une petite voix me disait de me faire mal, ou comme si elle jalousait le Sébastien Descons joueur, parfois trop sûr de lui, ne se rendant plus compte sur la fin de la chance qu'il avait de faire ce métier-là... Ce côté enfant gâté, fils unique en partie peut être dû au décès de ma maman tout jeune", lance Sébastien. 

Après s'être livré, Sébastien Descons affirme aller mieux aujourd'hui avec la création de son association pour les séjours vacances de jeunes, son diplôme de DEJEPS et une licence validée en 2 ans. C'est surtout, encore une fois, sa famille et ses proches qui lui maintiennent la tête hors de l'eau. Ces témoignages sont de plus en plus fréquents, et sur les réseaux sociaux certains joueurs commencent à se dévoiler. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • Jak3192
    74326 points
  • il y a 4 ans

La vie de sportif de "haut niveau"...
😭
Pour un qui sort du lot,
combien restent sur le carreau dans "l'après carrière" ?
Et ce gars "n'est" qu'un bon joueur comme des centaines tous sports confondus.

Miroir aux alouettes

Derniers articles

News
News
Transferts
News
Sponsorisé News
News
News
News
News
News
News