ANGLETERRE : le nombre de blessures chez les jeunes baisse grâce à un programme de l'Université de Bath
Le rugby scolaire est populaire en Angleterre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
En plein débat sur le plaquage au niveau scolaire, un programme venu de Bath pourrait tout changer.

Le plaquage doit-il être interdit au niveau scolaire ? La question continue de se poser outre-Manche suite aux déclarations du professeur Allyson Pollock, de l'Université de Newcastle. Cette semaine, Pollock a poussé les médecins-chefs britanniques à supprimer les contacts dans les matchs de rugby de niveau scolaire via un article publié dans le British Medical Journal. Elle y explique notamment que bannir les plaquages aiderait à réduire les blessures à la tête, au cou, mais aussi les commotions, devenues un sujet prioritaire dans le monde du rugby. 

En mars 2016, des médecins britanniques s'étaient déjà montrés hostiles au plaquage en milieu scolaire, écrivant notamment une lettre au gouvernement pour pointer le problème du doigt.

RUGBY. Le plaquage bientôt interdit au niveau scolaire ?Dans le même temps, The Daily Telegraph révèle qu'un programme, mis en place par l'Université de Bath, réduirait les blessures (baisse de 72%) et les commotions (baisse de 59%). Introduits dans les écoles, ce programme a déjà été choisi par "près de 1000 clubs et coachs", selon le journal. Activate - c'est son nom - possède des exercices de techniques de course, de résistance et un travail d'équilibre sur le bas du corps, et a été testé sur près de 2 500 jeunes âgés de 14 à 18 ans sur trois ans (2013-2016). La routine doit durer 25 minutes et être effectuée trois fois par semaine, avec des exercices.

Ce programme sort dans une période charnière pour le rugby scolaire anglais, où les parents sont préoccupés par les blessures de leurs enfants. Directeur du développement du rugby au sein de la RFU, Steve Grainger explique : 

Si un enfant se casse la jambe lors d'un match, toute la communauté va le savoir grâce aux réseaux sociaux. Avant, personne ne le savait jusqu'à le voir dans un plâtre quelques jours plus tard.

Mais pour Grainger, au-delà du problème des blessures, il ne faut pas non plus négliger l'apport du rugby : "le nombre d'enfants qui vont se casser une jambe est très faible ; le nombre d'enfants qui restent des joueurs valides, apprennent le respect des autres et toutes ces choses développées dans le rugby est bien plus significatif." Le nombre de jeunes pratiquant le rugby à l'école n'a d'ailleurs pas baissé ces dernières années. Verra-t-on tout de même d'autres évolutions, comme des catégories de poids, à l'instar de ce qu'il se passe en Angleterre ?

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • martix
    8406 points
  • il y a 3 ans

Sur beaucoup de rassemblements et de tournois jeunes (8-10-12), l'arbitrage des matchs est assuré par les éducateurs des clubs présents avec des niveaux totalement aléatoires. Il y a bien sur un test de connaissance des règles lors de la formation éducateur mais cela reste léger.
Comme piste de progrès, plutôt que de parler de la hauteur des placages autorisés, penchant nous sur une formation continue plus approfondie sur l'arbitrage des éducateurs (parents bénévoles généralement sur du M8 et M10) ou faire en sorte que cela soit des jeunes en formation arbitrage qui officie au sifflet

"Si un enfant se casse la jambe lors d'un match, toute la communauté va le savoir grâce aux réseaux sociaux. Avant, personne ne le savait jusqu'à le voir dans un plâtre quelques jours plus tard."...
Si ça ce n'est pas une ÉNORME avancée sociétale !!!
Quand je pense à toutes ces mouches qui ne peuvent plus s'asseoir...

C'est peut-être un peu trop facile et radical.
Si on veux protéger les gamins, on a qu'à les mettre au macramé, tant qu'on y est.
Qu'on réfléchisse ce que doit (re)devenir le rugby, par une approche d'évitement doublée d'une vraie phase d'éducation technique plutôt que par le combat physique pur, soit, mais là on repense l'essence même de ce sport.

  • jose5
    19995 points
  • il y a 3 ans

Beaucoup de monde parle de catégorie de poids. Le poids des joueurs est un problème, certes, mais mettre de catégories de poids semble assez ridicule. Pourquoi ne pas mettre plutôt une limite de poids par équipe: Exemple: Le 15 de départ d'une équipe de top 14 ne doit pas faire plus de 1600 kg. De cette façon on ne discrimine pas les gros, mais on évite d'avoir une équipe avec seulement des monstres.

  • oZbeck
    26149 points
  • il y a 3 ans
@jose5

Et tu vas peser chaque joueur avant chaque match pour être sûr???
La limite de poids chez les jeunes permet de ne pas axer le jeu uniquement sur le physique. Par exemple, un minot qui fait 80kg et traverse le terrain tout seul, sans faire une passe.
Ca permettrait je pense de développer la technique dès le plus jeune âge, évitement, passe, placage...

Totalement d'accord avec ZARATHOUSTRA83, en fait il faudrait baisser la limite légale de placage, pas de placage au dessus des hanches, grâce à cette technique dès les petits on apprendrait à plaquer aux jambes et à bien plaquer. En plus, cela permettrait plus de jeu et d'essais. Les commotions arrivent en partie souvent (j'ai l’impression) à cause d'un placage au dessus des hanches ou tête du mauvais côté. Plus de placages en dessous des hanches donc technique plus développée donc moins de mauvais gestes non ? Je précise que cette analyse avait été développée par pierre villepreux lors d'une des émissions "Les spécialistes" (que je regrette fortement d'ailleurs car elle était tout à fait pertinente je trouve).

  • gwen89
    1071 points
  • il y a 3 ans
@coupdecasque

C'était déjà le cas à l'école de rugby.

@gwen89

Le problème ici c'est plus selon moi les niveaux intermédiaires où les joueurs vont apprendre le haut niveau et où l'interdiction de plaquer au dessus des hanches permettrait de "garder les bonnes attitudes".

le bon truc : épargner les jeunes des chocs et leur permettre une bonne croissance.
les risques : perte technique sur le placage et agrandissement du gap pour passer pro.

  • ankou
    33292 points
  • il y a 3 ans

La santé est importante d'accord, mais que deviennent ces jeunes joueurs, qui ne connaissent pas la plaquage (en temps que plaqueurs, ou cibles), quand ils arrivent à l'âge adulte ? Doit on retirer la plaquage des rudiments du rugby ?

Moi je pense, que le probleme, est plus du a l'evolution de la technique du placage. Avant on avait plus tendance a plaquer assez bas et voir meme de cote. Mais tu fais de l'evolution du Rugby, avec les passes apres contacts (offloads) et bien les joueurs doivent notamment plaquer plus haut (Farell est un specialiste, Sexton la victime) et de maniere frontale si possible pour ne pas faire de gagner de terrain a l'adversaire. Resultat: des bonnes grosses cartouches la plus part du temps. Plaquer au cheville provoque rarement une commotion, au pire deux trois dents qui sautent!

@Zarathoustra83

Le dernier KO que j'ai pris, c'est sur un placage à hauteur de cuisse, le mec a changé de direction à 1m de ma tête et je me suis pris son genoux levé. Donc les commotions ça arrive aussi en placant en bas.

@Imblairable Connord

C'est clair... Sauf que là, c'est le plaqueur qui morfle, celui qui a le choix : j'y vais-j'y vais pas, je mets ma tête comme-çi-comass, j'engage-j'engage pas l'épaule, etc. Le plaqué n'est responsable de rien, surtout s'il est arrêté, dos tourné, relâché après un coup de pied, une passe...

@Imblairable Connord

Je toujours que ca arrive moins si tu te baisses. Je ne n'ai pas dit que ca n'arrive jamais, mais je pense que c'est plus rare.

Derniers articles

Vidéos
Réseaux Sociaux
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
News