Ecrit par vous !
6 Nations 2018 - Les 5 points à retenir de la victoire de l'Angleterre sur le Pays de Galles
6 Nations - Jonny May a marqué les deux essais de l'Angleterre face aux Gallois.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Ce qu'il faut retenir à chaud du match intense entre l'Angleterre et le Pays de Galles lors de la deuxième journée de Tournoi des 6 Nations.

Le jeu anglais, un modèle tactique 

Une alternance à montrer dans toutes les écoles de rugby. Les Anglais ont intelligemment occupé par le pied mais ont aussi enchaîné les temps de jeu dans le camp gallois. Ils ont constamment cherché à franchir ballon en main avec des courses avec des angles variables, des passes à hauteur et surtout des joueurs lancés : le XV de Sa Majesté s’est montré incisif en maintenant une pression de tous les instants. Pression exercée aussi en défense avec de fréquentes montées inversées posant de gros problèmes aux Gallois. La première période est un modèle tactique. La patte d’Eddy Jones depuis 2015, c’est aussi l’excellente gestion des temps faibles. Avec trois pieds (Care, Ford et Farrell) fiables et inspirés, les hommes d'Eddie Jones ont trop souvent gagné la guerre de l’occupation pour être inquiétés. Lorsqu’ils ont suivi, les Anglais ont colonisé les rucks et autres phases au sol.

Pays de Galles, un métronome en souffrance, des jeunes qui confirment

Les Gallois savent aussi se montrer patients, mais du déchet dans les transmissions et les mauvais choix d’un Gareth Davies peu inspiré aujourd’hui ont eu raison des intentions de leurs offensives. Erreur dans le sens du jeu, passe imprécises, la règle est toujours la même : le cinq de la rose s’est montré nettement dominateur sur les phases en mouvement mais surtout sur les phases de regroupement bref, pas facile de prendre les bonnes décisions lorsque son pack est dominé. Fort heureusement pour les Diables Rouges, leurs phases de conquête sont restées solides avec notamment une surprenante mêlée qui a fait jeu égal voire mieux avec ce qui se fait de mieux au monde et une touche sérieuse. Le tout leur permettant d’être encore dans le match à la mi-temps (12-3) tout en rééquilibrant les statistiques en seconde partie de la première mi-temps (possession anglaise 55%, occupation anglaise 59%). À mettre au crédit de Gareth Davies : il a fait briller Mike Brown tout l’après-midi ! A contrario les jeunes ou peu capés Rhys Patchell, Gareth Anscombe, Steff Evans et surtout Aaron Shingler ont été étincelants mais bien seuls. À l’exception du toujours excellent Alun Wyn Jones, les cadres ont fait été plutôt discrets. Les Gallois ont eu des temps forts mais aussi une opposition plus relevée que la semaine dernière. Cette équipe doit se construire avec l’absence de plusieurs cardes, mais on sent que la mayonnaise va prendre.

Les analystes vidéo anglais ont fait du bon boulot

Les offensives galloises avaient été clairement analysées par le camp anglais. Toutes les offensives en première main ont été contrées et au jeu du rentre-dedans proposés par les centres de la principauté, les locaux ont souvent bénéficié des erreurs de mains des visiteurs : sans nul doute une conséquence du jeu de déplacement des locaux. Le jeu au pied est aussi une conséquence d’une analyse préalable car nous l’avons tous noté : aujourd’hui à Londres, personne ou presque n’avait envie de trouver les touches. Chacune des deux équipes a cherché le point de rupture physique et si les Anglais ont semblé être les grands gagnants de cette tactique, les sueurs froides en fin de match prouve que cette stratégie peut être aléatoire.

Les Gallois surprennent

Certes, les jeunes ailiers gallois ont souvent dû reculer, et même si Gareth Anscombe a été excellent avec 87 mètres parcourus, à la fin du bal, l’absence de l’expérimenté Leigh Halfpenny a été dommageable. À titre de comparaison, son vis-à- vis Mike Brown a fait le boulot et a même été élu homme du match. Une récompense loin d’être usurpée tant il a été efficace dans ses interventions dans les airs mais aussi dans son jeu au pied et ses courses toujours très justes. Cependant, nombreux étaient ceux qui ne donnaient pas cher de la peau des Gallois dans ce tournoi. Avec une liste de blessés longue comme le bras, force est de constater que les remplaçants éclipsent ces absences de forte belle manière. En fin de match, les sujets de Sa Majesté n’ont pas réussi à enfoncer le clou et se sont butés sur une défense rouge héroïque. Conséquence directe : les Gallois ont remonté le terrain par deux fois pour inquiéter les Anglais dans leur camp. Les gros plans de la BBC sur un Eddy Jones inquiet ont traduit la souffrance de son équipe dans les derniers instants. Les hommes de Warren Gatland ont trouvé une très belle troisième ligne qui ne cesse de surprendre.

La bataille des finisseurs remportée par l’Angleterre

Les Jamaïcains ont Usain Bolt, les Anglais, Johnny May. La fusée de Leicester n’a attendu que 5 minutes pour faire parler la poudre de craie. Son doublé intervient à la 19e grâce à une passe « off-load » de l’espace de Joe Launchbury, auteur par ailleurs d’un match magistral. Les visiteurs ont failli dans ce domaine avec deux essais manqués de peu à quelques centimètres de la ligne. Rageant au regard de leurs efforts consentis pour arriver à semer le trouble dans une défense anglaise bien organisée.

Auteur Non Référencé
Auteur Non Référencé
Cet article est rédigé par Auteur Non Référencé, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans

News..
Comme je me suis fait un peu pourrir par certains, je savoure un peu:

L’arbitre vidéo d’Angleterre - Pays de Galles déjugé par World Rugby
World Rugby a admis qu'une erreur avait été commise par Glenn Newman, l’arbitre vidéo du match entre l’Angleterre et le Pays de Galles.

Ce que je retiens, c'est qu(il n'y a pas nécessairement besoin d'un score de Basket pour considérer un Match de Rugby formidable !!!!
La semaine dernière, la performance défensive de l'edf a été considérée comme exemplaire eu égard aux non-franchissements Irlandais, a l'embut gardé inviolé, au nombre et % de placages réussis....S'illusionnant, sur, une construction "Par étapes" qui voudrait qu'on valide (ou qu'on se rassure, c'est au choix!) 1/ Le Chantier de la Défense pour ensuite passer à 2/ Le Chantier de l'attaque !
C'est un Concept malheureusement trop bien ancré dans la vision Hexagonale du Rugby que de déconnecter les 2 !!!! Un peu comme "Les avants devants, les arrières derrière !", "Le 9 au service des avants, le 10 au service 3/4" ou "Au Rugby on travaille ses points forts !" etc....Ne s'agit-il pas aussi et prioritairement de nos limites ????
Hier, lors de ce Angleterre-Galles, j'ai vu un Match d'un tout autre calibre que celui de l'EDF y compris sur l'aspect défensif.
Pas tant sur des statistiques brutes de placages ( encore que, sur la qualité, il y a matière à comparaison et pas à notre avantage !) , ou sur l’imperméabilité du 1er rideau que, la faculté des 2 équipes à basculer rapidement et efficacement de situation défensive à "Solution Offensive"(sur Turn-Over) à l'inverse à basculer efficacement de Phase Offensive à "Ré-Organisation Défensive"...
C'était léché, organisé, plaisant à voir, compris et admis de tous les protagonistes...
Le Rugby qui gagne en 2018, ne se résume à "Etre bon en défense", ni-même à "Etre bon en attaque" non, non !
Le Rugby qui gagne consiste à être Prompts, Propres, Organisés et Éduqués pour passer d'une situation à l'autre Efficacement....
C'est l'essentiel de ce qui est travaillés chez eux....
Nous, enfermés dans des Dogmes et querelles de Chapelles, on fait tout l'inverse en fonctionnant par chantiers successifs (n'omettant aux passages de témoin de détricoter ce qui a pu ètre fait précédemment !)....
Voilà (entre-autre) ce qui nous sépare des meilleurs.....

@MARCFANXV

Tout juste ! Ajoutons dans les contresens hexagonaux le jeu au pied qui est à la fois un outil d'occupation du terrain et une arme offensive redoutable. Le match d'hier en est l'illustration parfaite.

Les Gallois ont largement inquiété en 2eme m/t les Anglais surtout à partir du moment où ils ont maîtrisé le ballon en jouant debout en lecture utilisant toutes les formes de jeu évitant au maximum de passer systematisuement par le sol en déstabilisant le défense par les passes
Ils leur aura manqué un peu de réussite dans la finition !

Comme beaucoup le soulige, les anglais ont fait un match exemplaire autant en attaque qu’en defense. Ils ont montré qu’ils etaient tres bien en place.
Ca n’etait pas leur plus beau match mais ils l’ont remporté avec une grand intelligence tactique
Bravo
Ca risque d’etre un sacre match face a l’Irlande parce que ce sont les seuls capables de les battre
Le PDG n’a pas ete inspire. Et sans l’incroyable retour du 20 anglais, ils auraient pu faire douter les rosbeefs. Mais ils n’ont pas ete aussi juste que face a l’ecosse.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@Bastarocket

launchburry a été monstrueux sur ce match. l'angleterre lui doit beaucoup.

@dusqual

Il a été énorme oui ! En attaque et en défense, il n'a pas arrêté de plaquer
Un match de machine à mettre à son actif

  • Kad Deb
    29805 points
  • il y a 2 ans
@dusqual

Il avait déjà fait un gros tournoi l'année dernière sans pour autant être sélectionné chez les Lions. C'est Lawes qui a été pris. Je ne comprends toujours pas...

  • AKA
    49479 points
  • il y a 2 ans
@Kad Deb

Hartley aussi avait été préféré à J Georges, vas comprendre Charles!

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@AKA

Avoir une tête de con n'empêche pas nécessairement d'être le meilleur à son poste.

  • AKA
    49479 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Sûr! Mais il faut dire que les Anglais ont la particularité d' être de bons joueurs qui sont parfois des têtes à claques ( Farell, Ford, Ashton ect.)

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@AKA

Franchement, si on pouvait avoir un Owen Farrell, je prends volontiers la tête de con qui va avec.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans
@Kad Deb

lawes a aussi fait un gros match hier, d'ailleurs. beh en effet je préfère launchburry mais lawes a plus d'expérience internationale, c'est peut être pour ça. après ils ont pas le même jeu, c'est peut-être une histoire de profil. mais bon c'est pas non plus déconnant de prendre lawes plutôt que lui. d'ailleurs ils font égalité avec les blacks, c'est que gatland a fait de bons choix.

Belle leçon de rugby.

Le pauvre Patchell est à la rue, ça fait de la peine à voir.

  • VivaRCF
    17869 points
  • il y a 2 ans
@Richard l'Escroc

Vu la pression qu'il a pris, j'ai trouvé qu'il s'en était pas trop mal sorti. En tout cas c'est le genre de match qui va le faire progresser ! (et quelle couverture de terrain monumentale... Il n' pas limité ses efforts)

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@VivaRCF

Je ne trouve pas non plus qu'il ait été à la rue, ou qu'il ne soit pas au niveau techniquement. C'est un joueur très doué, dont le degré de maîtrise n'est pas encore au niveau du talent. Il a simplement besoin de trouver plus de justesse dans ses choix, et de se montrer parfois moins présomptueux.

@VivaRCF

Rien à dire sur les efforts fournis, mais je trouve simplement qu'il est pas au niveau techniquement pour un tel match. Je m'étais fait la même réflexion après la tournée galloise en Nouvelle-Zélande (où il jouait 15 je crois) mais après tout c'est pas surprenant pour un mec qui est le 3e choix à ce poste.

Il y a des joueurs pour qui l'envie ne suffit pas

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Richard l'Escroc

A l'inverse, très bon Anscombe en 10 qui a pas mal franchi et apporté du mouvement.

@straits

Oui, et du coup Patchell a souffert de la comparaison avec lui. Je serais pas surpris de le voir en 10 pour le prochain match (sauf retour de Biggar et compagnie, je sais pas du tout pour combien de temps il est absent)

  • Iyhel
    22990 points
  • il y a 2 ans

Pas transcendant comme match... d’ailleurs j’ai décroché à la mi-temps. Ce Tournoi est pour l’instant d’un niveau très faible, surtout si on regarde les résultats de la tournée de novembre.

Garcès était largué complet. Un arbitrage pathétique tout au long du match, qui a permis aux anglais de pourrir les ballons, jouer hors jeu (Robshaw!).
La petite échauffourée est liée à ce manque d'autorité.

Pour reprendre ce que dit @artillon, c'est bien de ne pas siffler mais il y a tout de même des règles a faire respecter.
Et il ne s'est pas gêné pour faire refaire des mêlées inutiles.
Estampillé Top14.

@Jamie Coup d'Mors

Nan, la petite échauffourées est à mettre au compte de cette tête de c** de Farrell et de son amie qui l'accompagne toujours, la suffisance.

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans

Y'avait essai gallois par Anscombe. Dommage, c'était le tournant du match.
J'ai également trouvé l'arbitrage en général assez laxiste avec les anglais.
Mais bon, on était à Twickenham...
En tout cas, beau match, prenant, engagé.
Du rugby comme j'aime.

@straits

Regarde attentivement le ralenti. Anscombe touche la balle mais ne la contrôle pas, et d'ailleurs pas sûr qu'il applatisse. A l'inverse Watson applatit des 2 mains dans les règles

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@Richard l'Escroc

Il n'y a pas besoin de contrôler. L'essai est valable si un joueur tient le ballon et que celui-ci touche le sol, ou si le ballon est au sol et que le joueur exerce le fameuse " pression de haut en bas " ( critère qui n'existe pas dans le premier cas, contrairement à ce que croient tous les commentateurs ).

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Hum, entre "tenir" et "contrôler" le ballon, tu vois quelle différence, toi ? Si le ballon est à la fois en contact avec le sol et ta main, mais que tu le tiens/contrôles pas, y a pas essai (dans ma version du rugby).
Par contre, oui, si t'aplatis un ballon qui lui est déjà au sol, y a pas besoin de tenue/contrôle.

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@spir

Apparemment si, donc tu n'as pas compris ce que je dis.
Je ne fais pas de différence entre tenir et contrôler, j'explique qu'ici nous ne sommes pas dans le cas où le joueur tient le ballon, mais dans le cas où il doit exercer une pression de haut en bas pour qu'il y ait essai.

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@spir

Je suppose que ta réponse ne s'adresse pas à moi ?

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Richard l'Escroc

Il effectue une pression de haut en bas sur la balle. Essai pour moi.

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@straits

C'est un cas limite, on peut le juger dans un sens comme dans l'autre. Et à partir du moment où la question est " essai ou pas ", dans une telle situation de doute il faut s'attendre à une réponse négative.

@straits

Ce n’est pas parce qu’il y a essai « pour toi » qu’il y a essai. Connais-tu les observables que l’on demande aux arbitres d’utiliser dans ce cas ?

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Je sais que d'après les règles du jeu de World Rugby:

Chap 21, paragraphe 1.
Un joueur peut faire un touché à terre dans l’en-but :
- En tenant le ballon et en le mettant en contact avec le sol dans l’en-but ; ou
- En exerçant une pression de haut en bas, de la ou des mains, du ou des bras ou de la partie avant du corps comprise entre la taille et le cou.

J'ai comme beaucoup vu cette main galoise exercer cette pression.
Cela me suffit.

@straits

Les arbitres, particulièrement à ce niveau, doivent suivre des recommandations basées sur des observables afin d’harmoniser les décisions. Le fait que tu ne sois pas d’accord avec l’arbitre vidéo peut indiquer deux choses : soit c’est une grosse buse qui ne connaît pas le règlement aussi bien que toi ; soit il base sa décision sur des observables que tu ne connais pas

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Grand Sachem aux sages commentaires

Soit il y a une part de subjectivité dans chaque décision.
Il y a bon nombre d'essais accordés de cette manière avec de simples pressions du torse, de l'épaule voire... du cou.
Maintenant, je ne connais pas le règlement, je me contente de le lire...

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@straits

Si la pression est exercée clairement, de haut en bas, que ce soit du torse, du cou ou de l'épaule, l'essai est valable ( " la partie avant du corps comprise entre la taille et le cou " ).
Si c'est de la main mais qu'il n'y a pas de pression claire, il peut être refusé.

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Une pression claire du cou ? C'est là ou ça commence à poser question. Personnellement je ne maîtrise pas tout au niveau du cou. Je n'arrive même pas à sortir mon double menton su commande 🙁

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@straits

C'est toi qui as mentionné le cou, je me suis contenté de confirmer que c'est effectivement prévu par le règlement.
Personnellement, ce qui me gêne surtout dans cette formulation c'est qu'elle introduit une discrimination : les piliers ne peuvent pas aplatir du cou, et pour cause.

  • straits
    19303 points
  • il y a 2 ans
@Ahma

Mais ils ont une longueur d'avance pour aplatir du bide...

@straits

La pression elle est assurément-là. De haut en bas, c'est discutable. Perso dans un cas aussi limite que ça je trouve que l'arbitre peut accorder ou refuser sans avoir tort pour autant.

De toute façon s'il l'avait accordé, on serait en train de débattre avec un autre internaute qui expliquerait que pour lui l'essai n'y était pas et qui s'appuierait sur le règlement parce qu'il n'était pas clair que la pression était de haut en bas.

@Team Viscères

Ce n’est pas une histoire de pression : il me semble qu’il y a eu une clarification il y a quelques années à ce sujet et que le fait d’applatir du bout d’un doigt alors que le ballon t’echappe n’est pas valable ; mais je ne connais pas les observables

@Grand Sachem aux sages commentaires

L'histoire d'échapper le ballon (comme Lamerat contre l'Écosse l'année dernière) pour laquelle il y avait eu une clarification secrète ne s'applique que lorsque tu es en possession de la balle. Cas pour lequel il n'y a de toute façon pas d'histoire de pression. Pour faire simple, si tu aplatis alors que tu étais porteur du ballon tu dois juste faire un touché au sol (pas d'histoire de pression) mais avoir le contrôle de la balle jusqu'au bout, ce qui n'était pas le cas avant (un simple contact main ballon suffisait).

Dans le cas d'Anscombe c'est un ballon qui traine par terre et qu'il essaye d'aplatir, la notion de contrôle n'intervient pas mais en échange il faut la pression de haut en bas. C'est là que ça devient tordu, parce que "pression de haut en bas" c'est vague : doit-elle être parfaitement verticale ou non? Il y a probablement des recommandations internes pour les arbitres, mais il reste une part d'interprétation et personnellement ça me convient.

@Grand Sachem aux sages commentaires

C'est le "De haut en bas" qui pose pblm sur ce cas...
Comme Gallois sous avantage transformé en Pénalité...
Si tel n'avait pas été le cas, l'essai non-accordé assimilable à une non-maitrise aurait débouché sur mèlée à 5 pour les Anglais !!!

@MARCFANXV

Aplatir de bas en haut pose plus de problème

  • Ahma
    94637 points
  • il y a 2 ans
@Dormeur 15

Ce n'est pas ce qu'ils font dans l'hémisphère sud ?

@Ahma

C'est pas un bon exemple, z'ont pas les pieds sur Terre, sont en dessous de tout.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 2 ans

très très gros match. on voit que sur le collectif, les anglais ont pas su s'imposer alors qu'ils ont proposé une grosse partie. ce sont les individualités qui ont fait la différence au final, notamment avec ce ballon de farell, un pur régal.

Voilà ce que m'inspire ce match : il est quand même étrange de voir à quel point c'était vivant malgré le peu de points marqués...

Pour quelle raison ?
Parce que Garcès ne sifflait quasiment jamais et laissait jouer. D'où cette impression de fluidité, de vitesse permanentes que vont sans doute remarquer beaucoup de forumeurs ici.

Et pourtant il y en a eu des fautes, que Nigel Owens ou d'autres se seraient empressés de siffler joyeusement. Notamment du côté anglais :
- Hors jeux.
- Plongeons grossiers (Itoje, le plus spectaculaire à la 73ème).
- Placages hauts (le seul sifflé sur Navidi à la fin du match).
- Antijeux permanents :
° Farrell sur Moriarty à la 56ème, qui donne juste ce qu'il faut de coup d'épaule pour que le 8 gallois ne puisse pas récupérer le ballon assez vite sur un chip-kick.
° Main baladeuse anglaise dans le ruck d'un Anglais à terre, qui empêche le 9 gallois de libérer vite (il y aurait eu essai). Sanction de Garcès sur cette faute grossière : simple pénalité. Là ça vaut carton jaune.

Les Anglais sont fabuleux, cliniques, ils ont des leaders de jeu fantastiques qui, au contraire de nous, ne sont jamais blessés et peuvent travailler dans la continuité... Farrell et Ford en premier, duo de choc.
Ces Anglais, on les bade, mais en réalité ils ne sont pas si loin que ça.

Non, Monsieur Ibanez, les Anglais ne sont pas largement au-dessus de l'Europe, les Gallois l'ont bien démontré en dominant clairement la 2ème mi-temps et en franchissant à plusieurs reprises. A mon sens, s'ils avaient moins pêché dans la finition, le match pouvait largement tourner. Mais il faut également mettre dans la balance le vice anglais, exemplaire dans ce match selon moi.
Une grande équipe comme l'Angleterre sait attaquer magnifiquement, être clinique et marquer quand il le faut, mais dans les moments faibles qu'elle rencontre forcément dans ses matchs, elle sait aussi considérablement jouer avec la règle...
Rien de nouveau sous les Tropiques.

A noter pour finir un très méchant coup de genou de Farrell sur la tête d'un joueur gallois au sol en deuxième mi-temps. On l'a bien vu à l'écran, c'était moche... Je l'ai trouvé très excité le Farrell, boutonneux à souhait.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@artillon

Ce que tu dis là des anglais, on peut le dire des NZ depuis au moins le début du professionnalisme, non ? Ils ont tjs utilisé toutes les armes pour gagner au rugby, à commencer (et à finir) par toutes les sortes d'antijeu possibles et imaginables, non ? Mais quand c'est les blacks, personne s'attarde dessus, et c'est pas ça qu'on voit dans les résumés et compils sur youtube.

@artillon

Tu avais, je présume, une légère préférence pour les Gallois...l
Moi aussi...

@MARCFANXV

L'ami Artillon est juste allergique aux Anglais.

  • spir
    17561 points
  • il y a 2 ans
@Team Viscères

Nan, j'connais un amerloque et une prof d'anglais suisse, qui y sont pas alergiques.

@spir

Je connaissais la même mais avec un Américain, un Français et un Belge.

@Team Viscères

Tout non-Anglais l'est....

@MARCFANXV

Artillon l'est viscéralement et très sérieusement. Pour lui cela va beaucoup plus loin que Jeanne d'Arc ou le fait de boire de l'eau chaude.

@Team Viscères

Tu vas écrire une thèse sur moi ou bien ??
Je te donne déjà un titre si tu veux :
"Artillon et les Anglais : une psychopathologie de l'horreur".

  • Pianto
    36201 points
  • il y a 2 ans
@artillon

quelqu'un qui est anti anglais ne peut pas être foncièrement mauvais.

@artillon

Ça dépend, ça paye bien?

  • Dambaz
    96 points
  • il y a 2 ans
@artillon

Pour moi c'est un peut le mal de ce sport, sur le terrain il y a 2 équipes 1 arbitre mais il arbitre différemment pour les des équipes !

@Dambaz

C’est le fameuse entente franco-anglaise pour niquer les Celtes

@artillon

c'est dommage pour les Gallois qui n'ont visiblement pas fait de fautes.

Du très haut niveau... Je sais qu'un match n'est pas l'autre, mais je me demande ce que nous irons faire dans cette galère...

Derniers articles

Vidéos
News
News
News
News
Pro 14 - Les Kings vont disparaître

22 septembre 2020 à 17:25

News
Vidéos
News
Vidéos
Vidéos
Vidéos