6 Nations 2017 - Les 5 points à retenir du match entre l'Angleterre et l'Italie
6 Nations - L'Italie a chèrement vendu sa peau face à l'Angleterre.

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien
Ce qu'il faut retenir sur match de la troisième journée du Tournoi des 6 Nations entre l'Angleterre et l'Italie (36-15).

La défense surprise des Italiens

Les Transalpins ont surpris leurs homologues anglais en première mi-temps par une défense à laquelle ils ne s'attendaient pas. Les hommes de Conor O'Shea et Mike Catt - sans doute derrière cette stratégie - ont en effet refusé de jouer les ballons au sol. Dès lors, et selon la règle, il n'a donc pas de ruck et donc pas de hors-jeu. Les Anglais, déstabilisés, ont mis plus d'une demi-heure à s'adapter. Les Italiens en profitant pour venir perturber les sorties de balles du XV de la Rose comme la règle les y autorise. 

L'Angleterre transparente dans le premier acte

La défense des Italiens n'est pas entièrement responsable de la mauvaise première mi-temps des hommes d'Eddie Jones. Ont-ils pris de haut leurs adversaires ? Ou commencent-ils à sentir la pression du record du monde de victoire d'affilée ? Toujours est-il qu'ils se sont montrés fébriles dans le jeu, à l'image d'un Nathan Hughes plusieurs fois pénalisé (9 pénalités au total contre l'Angleterre contre 3 pour l'Italie), de leur mêlée plusieurs fois bousculée et d'un jeu au pied loin d'être aussi précis qu'à l'accoutumée.

L'Italie répond aux critiques

Cela fait déjà plusieurs semaines que la place de l'Italie dans ce Tournoi est remise en cause. Mais ils ont montré en première mi-temps qu'ils faisaient partie intégrante de cette compétition. L'Angleterre a marqué le premier essai du match à la 25e minute, mais c'était contre le court du jeu. L'Italie avait en effet eu plus de 70 % d'occupation et presque autant au niveau de la possession. Une domination qui n'a cependant pas été récompensée au tableau d'affichage en raison des échecs d'Allan face aux perches. L'Italie a cependant tourné en tête à la pause (5-10) grâce à l'opportunisme de Venditti, à la réception d'un coup de pied manqué de son ouvreur.

Des Anglais vexés mais bousculés

Menés aux citrons, les Anglais ont certainement dû se faire souffler dans les bronches dans les vestiaires. Dès l'entame du second acte, ils ont mis la main sur le cuir et accéléré. En a résulté deux essais par Danny Care (44e) et Elliot Daly (47e). Un 12-0 qui n'a cependant pas déstabilisé les Italiens. Lesquels ont continué de perturber les Anglais en refusant les rucks tout en se montrant présent en défense dans l'axe. Malgré ses trois essais, l'Angleterre n'était ainsi pas à l'abris d'un retour. Elle a d'ailleurs serré les fesses lorsque Michele Campagnaro a ridiculisé la défense de la Rose pour un exploit personnel à l'heure de jeu (17-15).Crédit vidéo : France TV Sport 

Le XV de la Rose a eu chaud

L'Angleterre a enchaîné avec une 17e victoire de rang et reste en lice pour égaliser puis tenter de battre le record du monde des All Blacks. Mais non sans avoir éprouvé des doutes face à une équipe italienne pleine de ressources, aussi bien en défense qu'en attaque. Il a en effet fallu attendre les dix dernières minutes pour voir les locaux prendre le score à leur avantage suite aux réalisations d'Elliot Daly (70e) et Ben Te'o (73e). Nul doute qu'Eddie Jones va se montrer critique avec ses ouailles, indisciplinées et déstabilisées durant une bonne partie de la rencontre.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • to7
    15016 points
  • il y a 3 ans

les anglais arrivent à être mauvais perdant en gagnant avec le bonus offensif et world rugby va réfléchir à changer les règles.... il y a vraiment quelque chose de pourri au royaume du rugby

L'Italie a fait une superbe première mi-temps, bousculer et faire douter les anglais c'est pas donner à tout le monde. Ce qui est dommage pour eux, c'est qu'il n'ont pas un bon buteur ça leur permettrait de rester un peu plus au contact et de ne pas être dénigrer constamment par certains supporters (italiens compris).

L'article se développe en 5 points mais les anglais se contentent largement de leurs 4 points…

@Bachibouzouk

5

L'Italie a seulement été bonne tactiquement car elle a su surprendre (mais en aucuns cas le XV de la rose a paniqué) mais au niveau du jeu l'Angleterre a largement été au dessus. On a rapidement compris qu'en 2nde période elle a su se ressaisir et contrer la "tactique" (c'est meme pas une tactique c'est jouer avec les regles, acte que je ne trouve pas tres sportif)

@tropico31

Ah oui pourquoi ? Jouer avec la règle, cela s'appelle l'intelligence, la malice et la roublardise. Ce sont des qualités qui correspondent tout à fait au sport. Le sport ce n'est pas qu'offrir sa poitrine aux balles sans aucune chance de s'en sortir. Face à Goliath, il faut savoir être David. Mais pour cela il faut déjà avoir l'humilité de se considérer comme un petit.

@Un riz savant scie

Sauf que sur ce coup c'est l'Italie qui a manqué d'esprit sportif car en refusant les rucks ils refusaient ouvertement le combat... pas tres sportif ni divertissant. Le rugby est un sport de contact avant tout, des mecs qui refusent le contact ne méritent pas de jouer ni d'applaudissements

@tropico31

Le rugby est un sport de contact, c'est aussi un sport d'évitement, d'opportunisme et d'intelligence. Richie McCaw a été le plus grand 3e ligne de l'ère moderne parce qu'il excellait dans toutes les composantes du jeu, y compris le jeu (parfois outrancier) avec les règles. De toute façon, je ne suis pas d'accord, l'Italie n'a pas refusé le combat, elle a accepté qu'elle n'était pas assez forte pour combattre dans les regroupements, mais cela ne l'a pas empêché d'envoyer des charges, de plaquer, de s'envoyer. Regardons les matchs d'il y a vingt ou trente ans, les regroupements tout propres à califourchon d'aujourd'hui n'ont pas toujours été la norme.

  • Kad Deb
    30656 points
  • il y a 3 ans
@tropico31

Les Italiens n'ont pas refusé le contact puisqu'ils plaquaient le porteur de balle, mais ils refusaient de se consommer dans les rucks comme l'espéraient les Anglais, ce qui est leur droit. Le but du rugby est de marquer des essais, pas de multiplier les petits tas au sol sans aucun avantage pour satisfaire la stratégie de l'adversaire.

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans

rien que d avoir reussi a faire peter un plomb a farell, bravo!! je l ai pas vu manquer autant depuis je me souviens meme plus c est pour dire...

ah bon les Italiens ont encore leur place dans le tournoi au final?

  • dusqual
    31803 points
  • il y a 3 ans
@maxou67

ca depend si t es georgien ou pas...

Là encore tu vois que les anglais, c'est pas les ABs. Aucune intelligence tactique, zéro leadership des vieux pour dire on va faire ça, des lampadaires les types appart Itoje. 40min à surnager face à l'inconnu. Je suis persuadé qu'un K.Read ou B.Barrett aurait analyser plus rapidement quoi faire pour s'adapter. Le chemin est encore long pour aller les chercher, work it on! Crédit aux italiens pour cette ingénieuse idée.

@Androsfortdufruit

effectivement ils devraient vraiment s'inspirer de l'équipe de France... à peine 17 victoires consécutives? mais quelle équipe de loser sans intelligence tactique et sans leadership.

  • mimi12
    79709 points
  • il y a 3 ans

En effectivement, le score est flatteur ! Par contre, quand le XV de la Rose accélère, il fait souvent mal à son adversaire !

@mimi12

ba en fait le but c'est de gagner hein pourquoi se forcer à jouer à 200 % quand 60 % te suffisent à remporter le match. Certes l'Angleterre n'est pas archi impressionnante mais tout est dans la maîtrise. Contre l'EDF c'était pareil. Tu sens que l'équipe ne panique à aucun moment, et dès qu'elle accélère ça fait tout de suite des dégâts. Alors le commentaire de Andro me fait marrer. On est dans la mauvaise foi la plus complète, c'est limite indécent. Et pourtant je suis très loin d'être un admirateur du XV de la Rose.

L Italie a montré sa faiblesse en évitant toute la première mi temps les zones d'affrontements, mais aussi son intelligence à laquelle les Anglais ont mis plus de 40 mn à répondre.... S'ils avaient joué consensuellement pendant les 25 premieres , puis brusquement changé de tactique, les Anglais auraient "dégoupillé".... Bravo à eux.

Les Anglais et Italiens qui font de la pub pour la ligne du Père Noël... PLACEMENT DE PRODUIT HONTEUX!!

Le point à retenir ? Itoje va être une légende du rugby.

Un match pas simple pour un arbitre et M.Poite a été excellent, il faut le souligner quand ça arrive

@Imblairable Connord

Comme souvent, nos arbitres sont excellents, parlent beaucoup aux joueurs, sont pragmatiques et proportionnés.

Bravo aux Italiens ! leur stratégie leur a permis de tenir toute la rencontre physiquement. Acceptons que nous sommes une petite nation et comme les Écossais et les Italiens (sur ce match) compensons par l'intelligence, en cessant d'être classiques et en étant roublards, audacieux et souples. Au lieu de cela que nous a proposé Bru cette semaine pour contrer les Irlandais : MUSCU !!!

@Un riz savant scie

Ah bon? Tu as tes entrées à Nice et Marcoussis pour savoir cela ?

Les matchs précédents ont montré que les bleus pratiquent, et donc travaillent, un jeu loin du stéréotypé rentre-dedans. Et Bru a certainement préparer quelques exercices de mêlée, puisqu'ils ont bousculé des Irlandais réputés solide.

Les Anglais,ont enfin appris la règle du hors-jeu dans le jeu courant,grâce aux Italiens et à un explication très claire de R.Poite...ruck?pas ruck? maul,pas maul?,ces subtilités sont souvent utilisées au niveau territorial(faut quand même "brieffer "l'arbitre avant la rencontre)

Pour moi ce qui fait la différence, c'est en grande partie le manque de technique et de justesse des italiens qui les a empêché de jouer à fond en première mi-temps. Après, les anglais restent les anglais, mais on aura eu du suspens pendant 70 minutes et non pas une déculottée comme annoncée! Le score est d'ailleurs un peu flatteur par rapport au match.

Derniers articles

News
News
Transferts
News
News
News
Ecrit par vous !
News
News
News
News
News