Ecrit par vous !
1983 : les All Blacks remportent leur 4e Coupe du Monde !
Un nouveau triomphe pour la Nouvelle-Zélande.
Jusqu’à septembre prochain et la vraie Coupe du monde 2019, découvrez les récits de ces huit Coupes du monde uchroniques…

L’uchronie est un genre littéraire où l’auteur réécrit l’Histoire, où il invente une trame alternative à celle qu’on connaît. L’idée est ici de mêler l'uchronie et le rugby, de faire comme si la première Coupe du Monde avait eu lieu en 1955 - et non en 1987 - puis d'écrire ce qu’auraient pu être ces compétitions en tenant compte des vrais résultats de l’époque.

8e Coupe du monde (1983)

La huitième Coupe du monde de rugby se déroule dans les îles britanniques. Comme en 1979, seize équipes sont invitées par le Board à participer à la compétition : les mêmes qu’il y a quatre ans, à l’exception des Tonga, remplacées par les Samoa.

Les seize équipes sont réparties en quatre chapeaux :

Après tirage au sort, les quatre groupes sont les suivants :

  • Groupe A : Irlande, Angleterre, Fidji, Japon

  • Groupe B : Argentine, Australie, Samoa, Etats-Unis

  • Groupe C : France, Galles, Roumanie, Italie

  • Groupe D : Nouvelle-Zélande, Ecosse, Zimbabwe, Canada

Le choc du groupe A se déroule à Dublin et le Trèfle y prend le meilleur sur la Rose (15-12). Les Irlandais empochent la première place après ses deux victoires sur les Fidji (20-8) et la Japon (48-3). Quant aux Anglais, ils tremblent jusqu’au bout face aux magiciens fidjiens mais finissent par l’emporter (21-20) devant un Twickenham soulagé. Le Japon termine dernier après deux défaites : 33-6 contre l’Angleterre et 25-8 face aux Fidji.

Après avoir enregistré chacune une victoire facile, l’Argentine (31-6 face aux Etats-Unis) et l’Australie (24-10 face aux Samoa) s’affrontent pour la première place à Leicester et ce sont les Wallabies qui l’emportent de justesse (21-19). Les Pumas disposent ensuite des Samoa (15-6) tandis que les Etats-Unis repartent avec une troisième défaite (9-44 contre l’Australie). Les Samoa gagnent leur seule rencontre face aux Américains (27-15).

Les Bleus en force

Dans la poule C, les Bleus font honneur à leur statut de tenant du titre puisqu’ils écartent coup sur coup, la Roumanie (16-10), le Pays de Galles (21-15) puis l’Italie (31-12). Mais une énorme sensation secoue la planète ovale quand la Roumanie l’emporte 11 à 9 face aux Pays de Galles dans un Arms Park réduit au silence. C’est un jour noir pour le rugby gallois qui prouve que son âge d’or est bien terminé… La victoire des Diables Rouges face à l’Italie n’en est que plus anecdotique (36-12). Quant à la Roumanie, elle valide sa troisième qualification de rang pour les quarts-de-finale de Coupe de Monde en battant logiquement la Squadra Azzura (19-9).

La poule D accouche elle aussi d’un scénario inhabituel. En effet, à Murrayfield, le XV du Chardon tient la dragée haute aux All Blacks : le match se termine sur un match nul (13-13) permettant aux Ecossais de finir premiers de leur poule après deux succès plus larges (52-3 face au Zimbabwe et 22-6 contre le Canada) que leurs rivaux néo-zélandais (41-0 contre le Zimbabwe et 18-8 face au Canada). Les Canucks empochent la troisième place après leur victoire sur le Zimbabwe (21-10).

Les quarts-de-finale proposent les affichent suivantes :

  • Irlande – Nouvelle-Zélande
  • France – Argentine
  • Australie - Angleterre
  • Ecosse - Roumanie

Le premier quart-de-finale se déroule à Dublin dans un Lansdowne Road plein comme un œuf pour supporter les Verts face aux All Blacks. Le match est serré mais dans le dernier quart d’heure, les Néo-Zélandais inscrivent l’essai de la victoire par David Kirk (16-12). Pour la revanche de la dernière finale de Coupe du Monde, les Bleus ne tremblent pas et écartent les Pumas (18-8) aux Parcs des Princes. Serge Blanco et Philippe Sella marquent chacun un essai.

A Twickenham, soutenue par son public, la Rose bat l’Australie grâce à cinq pénalités de Dustin Hare et une bonne défense (15-6). Enfin, à Cardiff, l’Ecosse s’impose face aux Chênes roumains (21-12) avec notamment deux essais de John Rutherford.

France - All Blacks en 1/2, l'Ecosse en finale

Pour la première demi-finale, la France reçoit les All Blacks à Paris. La rencontre est considérée par beaucoup comme la finale avant la lettre. Mais le match est fermé, âpre et dur. Les All Blacks finissent par l’emporter 12-6 malgré un essai de Didier Codorniou.

Dans l’autre demi-finale, le XV du Chardon triomphe de l’ennemi héréditaire anglais grâce à trois essais (21-9) signés Peter Dods, Roy Laidlaw et Jim Aitken. Les hommes de Jim Telfer font chavirer Murrayfield de bonheur et se dirigent droit vers leur première finale mondiale.

La finale de la huitième Coupe du Monde oppose donc la Nouvelle-Zélande à l’Ecosse dans le temple de Twickenham à Londres. Le début de partie est à l’avantage des hommes des Highlands qui mènent de justesse à la pause (10-9). Mais en seconde période, par deux fois, les trois-quarts all blacks transpercent la défense adverse et scellent le sort du match (19-10). La Nouvelle Zélande emporte sa quatrième Coupe du Monde.

Après l’édition controversée en Argentine, cette huitième levée est un franc succès tant populaire que sportif. La neuvième Coupe du Monde se déroulera en Nouvelle Zélande en 1987.

Palmarès :

1955 : Afrique du Sud 1959 : Afrique du Sud 1963 : Nouvelle-Zélande 1967 : Nouvelle-Zélande 1971 : Nouvelle-Zélande 1975 : Galles 1979 : France 1983 : Nouvelle-Zélande

Doc Geopolitik
Doc Geopolitik
Cet article est rédigé par Doc Geopolitik, un grand merci pour sa contribution ! Vous pouvez proposer des textes de deux manières :
  • Racontez-nous la vie de votre club en devenant référent Rugbynistère pour votre équipe : cliquez ici.
  • Ecrivez sur le sujet de votre choix en devenant contributeur au Rugbynistère, pour ce faire contactez-nous !
Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires

Merci.

Toujours pas de vidéo...

Après la macronie,voici l'uchronie 😊

Derniers articles

News
News
Vidéos
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
Sponsorisé News