Le Top 5 des articles du Rugbynistère en 2013 selon Thibault

Le Rugbynistère a besoin de vous

Merci pour votre soutien !
Le Top 5 des articles du Rugbynistère en 2013 selon Thibault
2013 restera une année importante pour moi, d'une part car le FCG s'est maintenu dans l'élite et qu'il fait une très bonne partie de saison, d'autre part parce que c'est cette année que j'ai rejoint la grande famille du Rugbynistère. Au total, 1361 articles, plus les deux ou trois que je vais pondre en ce dernier jour de l'année, et encore beaucoup d'autres à venir. Oui, il va falloir encore me supporter une année de plus. Moi et mes articles où il manque parfois un mot dans une phrase à force de réécrire le paragraphe pour que ça sonne mieux. Il faudra penser à renvoyer le secrétaire de rédaction parce que la relecture, ce n'est pas vraiment ça, hein ?! Ah, c'est mon boulot aussi ? Je sens poindre une nouvelle résolution pour l'année 2014.

Bref, voici mon Top 5 des articles parus cette année au Rugbynistère :

1. Quand le soigneur des Zèbres tacle son propre joueur : Comme je suis quelqu'un de très émotif (oui, j'ai pleuré quand Botha et Gorgodze se sont étreints en fin de match), mon number one (Willy Denzey, si tu nous regardes) fait partie de mes tout premiers papiers sur le site. C'est même le cinquième. J'aime également cet article car c'est typiquement le genre d'actions que l'on aime relayer ici. Un geste cocasse, que l'on ne voit pas forcément ailleurs.



2. Mikkelson se débarrasse de son vis-à-vis à la manière d'un Jedi ! 2013, c'est aussi l'année où je me suis réellement intéressé au rugby à 7, une discipline en pleine évolution et qui a aussi ses stars. Si Carlin Isles est le plus souvent mis en avant, de par sa vitesse incroyable, le Français Julien Candelon n'est pas en reste. Mais lorsqu'il s'agit d'actions de génie, on se tourne logiquement vers les Fidjiens et les Néo-zélandais, et plus particulièrement vers Tim Mikkelson, élu joueur de l'année. C'est l'un des articles sur le Seven qui a le plus marché cette année.



3. Un pilier dépose tout le monde et file à l'essai. Voilà le type d'action qui représente parfaitement le bon côté du rugby moderne et qui donne confiance à tous les petits garçons un peu enrobés et en manque confiance. Opposé au Leinster, Willem Petrus Nel a sans doute inscris l'un des plus beaux essais de Ligue celtique de ces derniers mois.



4. L'essai parfait de Wesley Fofana contre l'Angleterre. L'année des Bleus a pour ainsi dire été catastrophique. Leurs victoires se comptent sur les deux doigts d'une main. Néanmoins, on ne peut s'empêcher de garder espoir. On sait que quoi sont capables les Tricolores, ils l'ont prouvé ces dernières années voire ces derniers mois. À l'image de cet essai de Wesley Fofana contre l'Angleterre à l'occasion du Tournoi des 6 nations. Un bijou !



5. L'énorme boulette de Sonny Bill Williams à la Coupe du Monde de Rugby à XIII. Sonny Bill Williams, c'est un peu le Justin Bieber du rugby. Tout le monde lui reconnait du talent, mais comme tout lui réussit et qu'il fait à peu près ce qu'il veut sans se soucier des retombées, nombreux sont ceux qui le détestent. Prototype du joueur physique capable de tout, SBW est devenu le symbole du rugby moderne, mais plutôt du côté obscur cette fois-ci, et de son système où l'argent prend une place de plus en plus importante. Mais à force de viser trop haut, on finit parfois par tomber.

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • ced
    100335 points
  • il y a 6 ans

t'as moins de succès que les calendriers féminins mais moi je te soutiens, vas-y Thibault

Derniers articles

News
Transferts
News
News
News
News
News
News
News
News
News