6 Nations - XV de France. Dupont sur le banc et Fickou titulaire face à l'Angleterre ? [COMPOSITION]

6 Nations - XV de France. Dupont sur le banc et Fickou titulaire face à l'Angleterre ? [COMPOSITION]
XV de France - Romain Ntamack et Yoann Huget seront-ils titulaires contre l'Angleterre ?
Après la défaite à domicile face au Pays de Galles, Jacques Brunel va-t-il effectuer des changements pour le déplacement en Angleterre ?

Demi de mêlée

Morgan Parra a laissé beaucoup de points en route face aux perches. Il sait que cela a pesé sur le résultat final. Néanmoins, si les Bleus ont fait une très belle première période, c'est aussi grâce à lui. Le Clermontois a collé au ballon et parfaitement mené ses gros. C'est à se demander pourquoi il a été remplacé avant l'heure de jeu. Les Bleus auraient bien eu besoin de son leadership pour relever la tête. Baptiste Serin n'a pas su insuffler ce second souffle après les citrons. Beaucoup lui reprochent sa lenteur pour extraire le ballon. Mais les avants tricolores ont aussi été moins performants. Ceci expliquant peut-être cela. Des tribunes, Antoine Dupont a été témoin de la baisse de régime des siens. Brunel le voit comme un puncheur et on a vu qu'avoir un numéro 9 buteur ne servait pas à grand chose puisque c'est Lopez qui a suppléé Parra. Le Toulousain devrait avoir sa chance contre l'Angleterre.


Ouvreur

On imagine pas Jacques Brunel faire évoluer les choses à ce poste. Camille Lopez est le numéro 1 à son poste et son association avec Morgan Parra fonctionne bien. Du moins quand ils sont mis dans de bonnes dispositions. Le Clermontois sera titulaire contre les Anglais. La question pourrait venir du centre. Romain Ntamack comme Anthony Belleau sont polyvalents à l'ouverture comme au centre. Selon les choix effectués par le staff, il pourrait y avoir du changement.


Centres

Le sélectionneur attendait depuis longtemps de voir Wesley Fofana sur le pré. Le joueur de Clermont n'a pas vraiment pesé sur le match et son collègue au centre Romain Ntamack, à peine plus. Leur association n'a pas fait d'étincelles mais c'était la première fois qu'ils évoluaient ensemble. Sans oublier que l'Auvergnat a été touché contre les Gallois. Doit-il la reconduire face à la paire de centres complémentaire formée par Slade et Tuilagi ? Il pourrait être tenté de le faire tout en réintégrant Mathieu Bastareaud dans la rotation pour apporter de la densité physique en attaque comme en défense en fin de match. On l'a vu contre l'Irlande, l'Angleterre c'est du haut niveau de la première à la dernière minute. Gaël Fickou a aussi de sérieux arguments à faire valoir. Avec Ntamack à ses côtés, ce pourrait être intéressant.


Ailiers

Damian Penaud a eu quelques belles fulgurances mais il n'a pas autant pesé sur le match que son compère Yoann Huget. Auteur d'un bel essai en première période, il a fait souffler un gros coup froid sur le Stade de France en échappant le cuir devant sa ligne après la pause. Brunel va-t-il le sanctionner ? Doit-il le sanctionner ? Ce serait donner de l'eau au moulin de ses détracteurs alors qu'il a été le 3/4 français qui a le plus avancé dans ce match (81m, 2 franchissements, 3 défenseurs battus). Néanmoins, et compte tenu de ses performances depuis le début de la saison, Gaël Fickou mériterait d'être vu dans la peau d'un titulaire.


Arrière

On a vu face au Pays de Galles à quel point les occasions manquées face aux perches pouvaient peser sur le score final. Jacques Brunel avait justifié ses choix à la mêlée par le fait que Serin pouvait aussi buter. Cependant, le XV de France dispose à l'arrière d'un des meilleurs réalisateurs du Top 14 avec Thomas Ramos. Et si Serin domine le classement en championnat, ce n'est pas lui qui a pris le but en deuxième période. Ramos, c'est aussi de grosses qualités de relances et de la solidité sous les ballons hauts. Difficile cependant de "pénaliser" Maxime Médard, auteur de 22 courses (!) contre le Pays de Galles pour 76m parcourus. Nul doute que celui qui sera titulaire à l'arrière contre l'Angleterre aura du travail à faire. Contre l'Irlande, Farrell n'a laissé aucun répit à Henshaw.