Fulgence Ouedraogo

Fulgence Ouedraogo

Publié le 28-10-2009 à 11h41 - Mis à jour le 31-05-2013 à 17h27 // Par

Nom : Fulgence Ouedraogo
Date de naissance : 21/07/1986
Lieu de Naissance : Ouagadougou (Burkina-Faso)
Nationalité : Française
Poste : 3ème ligne aile
Equipe actuelle : Montpellier
Anciens clubs : Pic St-Loup (jusqu’en 2004)

Le parcours sportif de Fulgence Ouedraogo en quelques points :
 Arrivé en France dans une famille d’accueil à l'âge de 3 ans, il touche son premier ballon ovale 3 ans plus tard à l’école de rugby du Pic St-Loup en compagnie d’un certain François Trinh-Duc.
 Il signe au club de Montpellier puis travaille sans relâche pour obtenir son premier contrat professionnel.
 Il est sélectionné dans l’équipe nationale des -21ans, avec laquelle il est sacré champion du monde.
 Fort de son succès, il s’impose rapidement dans l’équipe première de Montpellier au point d’en devenir rapidement son capitaine.
 Il est sélectionné en Equipe de France en 2007 pour la première fois, affrontant les terribles All Blacks chez eux.
 Malgré les remous financiers du club et le départ de Louis Picamoles à l’intersaison 2009, il décide de rester et resigne même pour 3 années supplémentaires à Montpellier.
 Il remporte le Grand Chelem 2010.
Finaliste du Top 14 en 2011 avec Montpellier.
Sélectionné pour la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande, il ne joue qu'un match face au Canada.
Blessé aux côtés, il manque cruellement au MHR lors de la saison 2012-2013.
Il fait partie du groupe pour la tournée en Nouvelle-Zélande en juin 2013.

Fulgence Ouedraogo dans les douches :
De par ses origines africaines et sa manie de plaquer tout ce qui bouge, il est difficile d’éviter la comparaison entre Fulgence Ouedraogo et son prédécesseur Serge Betsen. Si ce dernier était originaire du Cameroun, Ouedraogo est lui arrivé du Burkina Faso à l’âge de 3 ans dans une famille d’accueil du Languedoc. Arrivé au rugby à l’âge de 6 ans, il s’intègre parfaitement bien à un environnement qu’il parviendra à dompter au point de signer au club de Montpellier et devenir professionnel. Celui que l’on surnomme « Fufu » se fait rapidement un nom en devenant champion du monde des -21 ans. Impressionnant de maturité, le jeune 3ème ligne éclate de milles feux en compagnie de Louis Picamoles, Julien Thomas et son copain de toujours, François Trinh-Duc.

Vanté pour ses qualités de coureur – plaqueur, il est d’avis de tous que Fulgence doit améliorer sa densité physique (1,87m , 97kg) pour également perforer les défenses et s’imposer définitivement chez les Bleus. Profondément attaché à la France, Fulgence n’en a pas oublié ses racines pour autant. Contacté par des bonnes volontés souhaitant développer le rugby dans son pays natal, Ouedraogo n’a pas hésité à donner une réponse positive pour s’impliquer dans le développement du rugby local. « Je n’oublie pas d’où je viens et qui je suis ».

Le Rugby c'est l'échange... Partagez !     Partagez

Son Actu

1 Commentaires sur « Fulgence Ouedraogo »
Fabien lechartier
0 points 0% avis positifs
c'est quoi?le 11.11.2010 à 19h24

fulgence est-il de famille avec le sergent chef Hadama ouedraogo ancien champion du monde militaire de boxe du bataillon joinville dans les années
92-93 avec qui j'ai effectué mon service militaire?

Pour bénéficier de toutes les fonctionnalités des commentaires, connectez-vous ou créez un compte avant de poster.



Vous avez perdu votre pseudo ?
En postant un commentaire, vous acceptez les conditions d'utilisation du site.