VIDEO. XV de France. Une Domination totale en mêlée : La puissance tricolore a broyé les Pumas
À Mendoza, le XV de France a montré sa puissance en mêlée face à l'Argentine. Crédit image : Screenshot France Rugby
Le XV de France a surclassé l'Argentine en mêlée ce samedi. Les jeunes avants tricolores ont démontré leur talent et leur maturité, contribuant à une victoire éclatante.

Si tout n'a pas été parfait lors de la victoire du XV de France sur l'Argentine ce samedi à Mendoza. Le staff peut avoir de nombreux motifs de satisfactions. Outre la solidarité et la maturité en défense, les jeunes Tricolores ont été impériaux en conquête et particulièrement en mêlée.

"La mêlée a été très bonne, très performante. Notre paquet d’avants a été très bon en conquête, très bon sur les touches, très bon sur les ballons portés, très bon en défense de ballon porté aussi", a commenté le sélectionneur Fabien Galthié via RugbyPass.

Si la mêlée fait partie de l'ADN du rugby français. En Argentine, c'est une véritable institution. Or, ce samedi après-midi sous le soleil sud-américain, on n'a vu qu'une seule équipe dans ce domaine.

Il y avait pourtant une énorme différence d'expérience entre les deux packs. Un joueur comme le talonneur et capitaine Julián Montoya avait plus de sélections que tous les avants français. 

Sans oublier les cadres comme Matera et Kremer. Et pourtant, ce sont bien les Nouchi, Auradou et Jégou du haut de leur unique sélection qui ont pris le dessus et permis à la première ligne Gros, Barlot et Colombe de mettre son vis-à-vis à mal.

"C’est la première raison pour laquelle on a gagné ce soir : quand on a un pack comme ça, conquérant, si derrière on doit mettre de la vitesse et faire des choix, c’est plus simple. Mêlée très conquérante, la touche qui a marché, les défenses de mauls aussi", explique le capitaine Baptiste Serin via RugbyPass.

Une domination qui a non seulement permis de récupérer des pénalités, mais surtout de marquer les Pumas. Sans cette excellente rampe de lancement, ils n'ont pas eu de bons ballons à négocier. A l'inverse, la France, en confiance, a pu se lâcher et envoyer du jeu derrière. 

Vous devez être connecté pour pouvoir participer aux commentaires
  • frakc
    21854 points
  • il y a 1 semaine

La question est comment les argentins vont faire pour combler ce différentiel pour la revanche et qui semble abyssal. Parce que là c'est tout simplement pas possible, n'importe quel en avant des deux côtés se transforme en pénalité pour la France. Et encore l'arbitre a été sympa avec eux, deux trois fois il aurait du siffler mais comme on avait sorti le ballon et qu'on jouait et que les argentins avaient déjà très mal à la tête...

Derniers articles

News
News
News
Vidéos
News
News
News
News
News
Vidéos
News